Get Adobe Flash player

Le et Le Maire de lors de notre émission "Forum"

Une affaire de détournement d'informations par le Maire de Cuers vient d'être dévoilée par le conseiller municipal d'opposition SE Jean-Claude "Le maire a été pris en flagrant délit, la main dans le sac, si j'ose m'exprimer ainsi, et il ne sait plus trop comment s'en sortir, multipliant ses mensonges"  nous a confié Jean-Claude Nourikian, et de pousuivre  : "j'ai fait part de mon étonnement à André Zahout, le conciliateur de justice et j'ai posé une question écrite au Maire de Cuers qui devrait être lue au prochain conseil municipal"

Mais que s'est il passé exactement ? Nous avons posé la question à Jean-Claude Nourikian qui nous répond preuves à l'appui : "Avant la publication dans vos colonnes de l'affaire du Hameau des défens que vous avez titrée dans vos articles "le mur de la honte" les familles touchées par ce fait divers scandaleux m'avaient contacté personnellement. Je leur proposais de prendre contact avec le conciliateur de justice de Cuers, seul capable d’obtenir, par la conciliation,  la construction des clôtures provisoires en dur. Elles étaient d'accord sur l'idée, mais inquiètes sur le fait de téléphoner au conciliateur ;  je leur proposais de passer le coup de téléphone à leur place mais insistais sur le fait qu'il s'agissait de leur démarche et que je me retirais de cette affaire privée afin de ne pas interférer dans l’action du conciliateur. Le mardi 10 avril 2012, le rendez-vous était pris pour le 19 avril 11h00. Le lendemain matin la secrétaire du maire me rappelait , mais j'étais absent et elle laissait un message sur mon répondeur dans lequel elle m'expliquait que suite au rendez-vous pris avec le conciliateur pour les familles, le maire désirait une lettre explicative du problème de la part des familles et en attendant annulait le rendez-vous. "

Nous vous proposons d'écouter ce message enregistré que Jean-Claude Nourikian nous a autorisé à diffuser. Comme vous allez le constater, d'une part la secrétaire qui prend les rendez-vous pour le conciliateur et la secrétaire du maire sont... la même personne : d'autre part, cette même secrétaire a informé le maire de cuers du rendez-vous destiné au conciliateur de justice et le maire donne ses ordres face à ce rendez-vous privé dans lequel il ne devait absolument pas interféré. Il s'agit bel et bien d'une violation du secret de confidentialité par lequel est tenu le conciliateur de justice. De plus, comme vous le constaterez, Gilbert Pérugini parle au nom du conciliateur de Justice, André Zahout ; or, notre rédaction a pris contact avec André Zaout qui nous a déclaré : "Je ne suis absolument pas au courant de ce message, le maire n'a pas à interférer dans mes rendez-vous, il doit y avoir une explication..."

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Mais, d'après Jean-Claude NourikianGilbert Pérugini, Maire de Cuers, a continué ses investigations. Il téléphonait à l'une des familles, trouvant un prétexte autre que l'affaire en question, afin d'en savoir davantage sur la teneur du dossier destiné au conciliateur créant un certain émoi et une grande surprise chez la mère de famille interpellée.

Jean-Claude Nourikian : "J'ai alerté le conciliateur des agissements du maire.  Aux dires du conciliateur, le maire aurait répondu qu’il connaissait l’affaire car les familles avaient récemment envoyé un courrier parlant de leurs problèmes. Or,  toutes les familles attestent qu’elles n’ont jamais écrit au maire ni au conciliateur sur ce sujet."

L'avis de la Rédaction : Si les faits reprochés au maire sont exacts, ils sont graves et sont  de nature à le conduire à s'expliquer devant la justice si le conseiller municipal poursuit son action devant les tribunaux. En effet, si le secret de la confidentialité entre le conciliateur de justice et les cuersois n'est plus assuré, il y a une violation flagrante du droit du citoyen qui contacte le conciliateur afin d'essayer de trouver une solution à l'amiable dans un domaine privé. Le maire est ainsi informé en temps réel de tous les problèmes privés des cuersois. En novembre, nous diffusions notre émission Tv concacrée au conciliateur de justice de Cuers  dans laquelle  Gilbert Pérugini, Maire de Cuers avait tenu à apporter son témoignage sur les bienfaits d’un tel service pour Cuers (à revoir ici).  Aussi, aprés avoir écouté le message audio, le flagrant délit du secret de violation de confidentialité entre le conciliateur et le cuersois lambda paraît être violé, cela ne fait aucun doute. Peu importe les et les explications donnés par tel ou tel intervenant : la preuve parle d'elle-même. Dés lors, comment faire confiance dans une institution créée pour préserver les affaires privées et trouver une solution à l'amiable. Gilbert Perugini vient de rèussir à nous faire douter d'une instituion mis à la disposition des cuersois et détournée par le 1er magistrat de  la commune. Dés lors, nos secrets, nos conflits personnels entre familles, voisins, nos histoires personnelles peuvent être connus de tous et au plus haut niveau. Un fait scandaleux.

Pierre Bégliomini - Journaliste - Agence WPM

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1328 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci