Get Adobe Flash player

A l’heure où le gouvernement finalise le Schéma National des Infrastructures de Transport, la Chambre  de Commerce et d'Industrie de Région Provence-Alpes-Côte d’Azur confirme au Président de la République la détermination de son réseau consulaire à voir le dossier « PACA » figurer parmi les projets prioritaires. A cette occasion, la CCIR appelle les élus régionaux et locaux à s’engager dans cette mobilisation. « Un enjeu essentiel pour nos régions méditerranéennes et pour la France »

Dans un courrier adressé le 23 juillet au Président de la République François HOLLANDE, Dominique ESTEVE, Président de la CCIR Paca, se réjouit qu’au moment où la phase de concertation de s’achève, le dossier majeur « LGV PACA » soit l’un des projets ferroviaires examinés par la Commission d’experts et de parlementaires. Il rappelle qu’un consensus s’est récemment dégagé pour faire évoluer le projet, lui intégrant une forte dimension de réseau régional : combinant la grande vitesse et la desserte de proximité, libérant une ligne ferroviaire existante saturée et des accès routiers asphyxiés, induisant sécurité, gains de temps et bénéfices environnementaux. Dans ce courrier, Dominique ESTEVE souligne également que la connexion avec le réseau ferré italien permet de répondre à l’ambition d’un « Thalys de l’Europe du Sud » reliant non seulement les grandes métropoles du sud de la France à Gênes et Barcelone, mais aussi à Milan et Madrid, le corridor Gêne-Milan étant inscrit dans le Schéma de l’Union Européenne.

La mobilisation de tous les acteurs est essentielle : Conjointement à cette démarche vers le Président de la République, la CCIR Paca invite les collectivités , territoriales, locales et les instances de l’Etat en région à partager l’élan de sensibilisation du gouvernement à la LGV PACA, enjeu majeur pour notre compétitivité. Afin que le dossier soit retenu comme projet prioritaire du Schéma National des Infrastructures de Transports, inscrit au planning des investissements et dans la stratégie définie au sein de l’espace communautaire, Dominique ESTEVE en appelle à la mobilisation de tous.

L'avis de la Rédaction : Il est vrai que Réseau Ferré de France travaille actuellement sur une nouvelle ligne qui prend en compte la nécessité de liaisons régionales et notons que le prochain comité de pilotage se tiendra en octobre.  Mais avec les nouvelles déclarations du  Ministre délégué au , Jérôme Cahuzac  qui vient d’annoncer que l’Etat allait devoir renoncer à plusieurs projets de ligne TGV jugés trop coûteux, on peut estimer que la ligne LGV PACA peut réellement dérailler pour une question d’argent. Jérôme Cahuzac a annoncé qu’une mission composée de parlementaires et d’experts sera nommée prochainement pour classer les projets par ordre de priorité. Elle devrait rendre sa copie d’ici la fin de l’année. Avec un coût actuel estimé entre 15 et 20 milliards d’euros, la LGV Paca, dont le tracé, de plus, ne fait toujours pas consensus, souffre d’un gros handicap budgétaire. Ce handicap est d’autant plus lourd qu’elle ne pourra réduire significativement le temps de transport entre Paris et Nice, quel que soit le tracé retenu.

Pierre Bégliomini – Journaliste – Agence d’infos WPM pour -infos

A lire aussi...

Retour aux news...

 

2180 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci