Get Adobe Flash player

Les gendarmes de - Photo Gilles Carvoyeur

En visite à Pierrefeu-du- où il est venu ce mardi rendre hommage aux deux femmes gendarmes tuées le 17 juin dernier, François Hollande a réagi auxviolences qui ont déferlé sur Amiens cette nuit.  François Hollande a interrompu ses vacances pour se rendre à Pierrefeu-du-Var pour la première visite de son mandat sur le thème de la sécurité. Venu rencontrer les familles et les collègues de deux femmes gendarmes abattues le 17 juin dernier dans la commune voisine de Collobrières, il a été rattrapé par l’actualité avec les affrontements d’Amiens dans la nuit de lundi à mardi.

Il a rencontré le personnel et les familles de la brigade de la commune, où étaient en poste les deux femmes gendarmes, tuées lors d’une intervention à Collobrières le 17 juin dernier.  A cette occasion, il était accompagné de M. Manuel , ministre de l’Intérieur. Le Président a déposé une gerbe devant la stèle érigée en la mémoire d'Audrey et Alicia.

A l’issue de cet hommage officiel, tenu en présence de l’ensemble du personnel militaire, des familles de gendarmes, des élus de Pierrefeu et des alentours, le président de la République a rappelé ses objectifs en matière de sécurité : « Je pense que ce qui s’est passé, ici à Pierrefeu, je pense aussi à ce qui s’est passé, il y a quelques jours à Aix en Provence, et bien sûr, je pense à ce qui s’est passé cette nuit à Amiens »a ajouté le président François Hollande.

Le président a promis des effectifs supplémentaires pour la gendarmerie et la qui seront inscrits dans le 2013, soulignant que « pendant trop d’années, il y a eu des baisses d’effectifs qui ont été hélas constatées ». En effet, il a confirmé qu’il « dégagera des moyens supplémentaires pour la gendarmerie et la police alors qu’il y a eu des baisses d’effectifs depuis tant d’années. C’est dans cet esprit que le gouvernement a décidé de 15 zones prioritaires de sécurité, qui concernent autant les villes que les zones rurales. Ces zones se traduiront par davantage de moyens, de coordination. On apportera, dans ces zones, les réponses les plus appropriées à la lutte contre la délinquance. Bien évidemment, dans cette action, les Préfets seront mobilisés, comme l’est aujourd’hui le Préfet du Var ».

De notre envoyé spécial Gilles Carvoyeur  - Agence Presseagence pour -infos.com
Synthèse Pierre bégliomini - journaliste - Agence d'infos WPM pour cuers-infos
Reportage Tv : BFM TV

A lire aussi...

Retour aux news...

 

702 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci