Get Adobe Flash player

 

Les manifestants refoulés de la mairie par le Maire de

REPORTAGE VIDEO EN FIN D'ARTICLE - Des mots malheureux, rapportés par plusieurs témoins, dont un conseiller municipal et son épouse, ont été prononcés, hier matin, par Gilbert Pérugini, maire de Cuers : "dégagez.... ça sent mauvais...ça pue" alors qu'il venait de faire évacuer, du hall de la mairie et leur fermer personnellement la grande porte d'entrée, une dizaine de familles, la plupart français d'origine  maghrébine. Ces propos déplacés faisaient suite à l'intrusion au sein du bâtiment communal de plusieurs familles démunies en colère qui venaient dire leur désarroi devant la fermeture de certains services sociaux et d'accueil  du CCAS de Cuers depuis plusieurs semaines.

Accueillir, écouter, aider, orienter : voici, en quelques mots, le rôle de ces services au sein du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) qui n'est plus assuré à Cuers et qui constitue l'objet des revendications des familles présentes hier matin. Un imprévu dans la vie quotidienne, un dossier administratif pas facile à remplir, un problème de logement, toutes sortes de difficultés, on vient tout naturellement au CCAS. Son rôle consiste à  apporter son aide à celles et ceux qui traversent une période difficile de leur vie : or, ce soutien n'est plus assuré à Cuers.

Le CCAS est un établissement public communal géré par un conseil d’administration dont le Maire, Gilbert Pérugini est président de droit. Il est, donc, naturel que les familles viennent réclamer la réouverture des services au maire en personne.

Après avoir été refoulées de la mairie, les familles, dans un cortège improvisé, se sont rendues  au centre CCAS de Cuers afin de rencontrer le Directeur de cet établissement, sans succès. Une nouvelle fois, les familles ont été refoulées, dans le calme, par la gendarmerie alertée par les servies municipaux.

Une nouvelle fois, un petit groupe de femmes a tenté de rencontrer le maire, sans succès, mais un rendez-vous a été pris par le secrétariat de la mairie, pour le jeudi 26 avril.

Rappelons que la Délégation des services sociaux (CCAS) avait été retirée à l'adjointe aux affaires sociales Martine Riquelme en septembre 2011 et qu'elle n'a toujours pas été remplacée. Aucune information officielle n’avait  filtré sur cette éviction,  aussi bien du coté de la municipalité que du côté de Martine Riquelme que nous avions contacté, sans succés.

Enfin le CCASS de Cuers représente un de fonctionnement annuel de 720 000 euros en aide financière diverses dont plus d'un tiers n'a pas été alloué  pour des raisons qui n'ont pas été développées au dernier conseil municipal.

Voici le reportage TV réalisé par Pierre Bégliomini

Pierre Bégliomini - Journaliste - Agence d'informations WPM

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1211 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci