Get Adobe Flash player

Afin d'officialiser l' allégeance de au maire de (lire notre article du 28 mars)  Gilbert Pérugini  a "consacré"  l'ancien conseiller municipal d'opposition au sein de son groupe UMP majoritaire en grandes pompes devant l'ensemble du conseil municipal jeudi soir. Exit sa chaise dans les rangs de l'opposition. Une nouvelle assise au-mileu des conseillers municipaux majoritaires lui a été attribuée autour de la grande table commune des débats.

Dans son discours "d'investiture" Philippe Duval a déclaré que son passage dans les rangs de la majorité  s'expliquait par le fait que la dette de Cuers a été résorbée  depuis trois ans. Son combat dans l'opposition n'a donc plus de raison d'être. D'autre part il a affirmé que «ses cadres» de "Cuers 2007" le soutenaient dans sa démarche. Bises, empoignades, accolades entre Jacques Tardivet,  1er adjoint,  Gilbert Pérugini, maire, Philippe Duval et un certain nombre de conseillers sous les yeux impatients de l'opposition qui attendait que le conseil municipal consacré au commence enfin.

L'avis de le Rédaction : Sans nul doute, ce fut le clou de ce conseil municipal. Cette pièce de théâtre a le mérite de placer les pions de l'échiquier cuersois dans le bon ordre. Concernant les "cadres" auxquels Philippe Duval fait allusion... Il n'en a plus, il était seul maître à bord de sa propre barque, c'est la principale raison pour laquelle il vient de rejoindre le paquebot UMP. (lire notre article du 14 novembre 2010). Inquiétant raccourci pour un homme disparu de la vie politique cuersoise maintes et maintes fois au cours de ces 10 dernières années et qui réapparait toujours à l’approche des …  Opportuniste, trahissant  ces  23% d'électeurs de 2008.

Les vrais - faux cadres de Philippe Duval

Quant à la dette cuersoise,  elle est en partie résorbée par la réduction du ratio d'endettement, le  remboursement des échéances de prêts et par l'augmentation de la . C'est donc une mauvaise raison invoquée par Philippe Duval. D'autant plus que Danièle Lamarque, présidente de la PACA  vient de citer (lire notre article du 5 février) Cuers dans le triste palmarès des  cinq premières villes de la région Paca  ayant toujours une dette à haut risque financier.

Pierre Bégliomini - journaliste - Agence WPM
Caricature de P. Bégliomini

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1308 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci