Get Adobe Flash player

L'action judiciare menée par le Préfet du , Hugues Parant, en vue de la dissolution de l'ASA se base sur un  point : "La pétition de 128 personnes d'octobre 2008 traduisant une opposition interne importante et grandissante"...

Le contentieux entre l'ASA et la commune de n’est pas résolu et cette dernière utilise l’ de l’ASA d’une manière illégale. Ce point est d’autant plus important qu’une nouvelle procédure de délégation de service public relative va être lancée par la commune, Gilbert ayant choisi la solution de l'affermage pour la gestion de l'eau de Cuers. Il devrait confirmer cette décision en conseil municipal ce 4 mars à 18h30.

La tenue de l’audience en référé, contre l'action judiciare du préfet du var qui demande la dissolution de l'ASA, aura lieu le 8 mars au Tribunal Administratif de .

Pour Henri Lafage, Président de l’ASA :"Les insuffisances du contrôle de la Légalité de la Préfecture, notamment, le refus du Préfet d’obliger la commune à se conformer aux avis de la commission d’accès aux documents administratifs pour la mise à jour des propriétaires du périmètre, ont incité une minorité de propriétaires à solliciter la disparition de notre association, à savoir 128 propriétaires sur 700."

Or, l'action judiciare menée par le préfet du var en vue de la dissolution de l'ASA se base justement sur un  point : "La pétition de 128 personnes d'octobre 2008 traduisant une opposition interne importante et grandissante".

On voit donc clairement que c'est le préfet du var, lui-même qui se met en porte à faux vis à vis de la justice, d'une part, en refusant d’obliger la commune à se conformer aux avis de la commission d’accès aux documents administratifs pour la mise à jour des propriétaires du périmètre et, d'autre part, avec la pétition fantôme de 128 cuersois demandant la disparition de l'association et datant de ..... 2008 !

Car, cette pétition, la défense ne l'a jamais eu en main, et à ce jour, le Préfet du var ne l'a toujours pas transmise à maître Beauvillard. Plusieurs questions se posent concernant les cuersois signataires de cette pétition : qui sont-ils ? Font-ils tous réellement partie du périmètre des arrosants ? Y a t-il plusieurs membres signataires du même famille ? Par qui a été initiée cette pétition ? Sur quelles questions portent réellement cette fameuse pétition ? Toutes ces questions doivent obligatoirement trouvées une réponse. Si cette pétition existe réellement, la défense doit en prendre connaissance et faire les recoupements nécessaires à la crédibilité de celle-ci. Ce document devra être présenté et étudié, en dernier ressort, au tribunal administratif de Toulon lors de l'audience en référé du 8 mars prochain.

Pierre Bégliomini

A lire aussi...

Retour aux news...

 

634 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci