Get Adobe Flash player

Avant les élections municipales, Gilbert avai prévenu les Cuersois. A moins de ne pas lire ces déclarations, nul ne pouvait ignorer sa future concernant la culture.

Ainsi, sur son blog des municipales, et bien avant les élections, Le futur maire prévient qu'il rmettra de l'ordre dans la culture s'il est élu .

Gilbert Perugini en appelle même à une réforme de la loi, qu'il juge trop laxiste et pas assez ferme à l'encontre de certaines procédures menées par Gérard , alors maire de : "Ces agissements devraient être interdits par la loi !!". Nous comprenont mieux, maintenant l'attitude de l'équipe Pérugini en place : elle se substitue à la loi !!.... Vous avez dit démocratie... !!? Voici ces déclarations extraites de son Analyse du bilan de la mairie sortante - page 3 :

" , maire de Cuers vante les mérites de l'Abattoir : « Labellisé par le Département le théâtre de l’Abattoir propose chaque année un répertoire de créations aujourd’hui réputé. En 2004 s’est achevée la dernière tranche d’aménagement du complexe culturel de l’Abattoir avec la création de loges pour les comédiens. »

Eh oui ! notre maire s’est payé sa danseuse !!…mais avec l’argent des contribuables cuersois :
Non ! le théâtre de l’Abattoir n’est pas réputé ! car si tel était le cas ce n’est pas d’une salle de 80 places dont nous aurions besoin mais d’une salle beaucoup plus grande en rapport avec une ville de 10.000 habitants !
La compagnie Orphéon est un gouffre financier pour la commune : chaque saison théâtrale coûte en moyenne 30.000 euros payés par les contribuables cuersois, et ce au profit d’une poignée de personnes, ce à quoi il faut rajouter une subvention annuelle de plus de 26.000 euros en 2008 et plus de 30 000 en 2009 et 2010. Tout le monde a pu vérifier que lorsque la programmation est choisie par Orphéon la salle est vide, et que lorsque elle est adaptée à la demande du public, il répond présent. On notera, au passage l’opacité totale de la billetterie.
Il est grand temps de faire du ménage dans ce système, et de stopper les dépenses publiques sans contrepartie culturelle accessible au plus grand nombre !
Cuers évolue dans un désert culturel sidéral, englué dans des manifestations minables ( fête de la musique, Art de la rue..), organisées par un Comité des fêtes nombriliste et incompétent.

La dernière de la Mairie pour sa danseuse : La dernière convention signée par la mairie avec cette association le 24 avril 2007, stipulait : " la présente convention est fixée à 8 mois à compter du 1er mai 2007, soit pour une période allant du 1er mai 2007 au 31 décembre 2007.... la mairie alloue une subvention pour l'année 2007 dont le montant a été fixé à 19.545 euros..."

Lors du dernier conseil municipal du 31 janvier M. CABRI a cru bon, un mois et demi avant les élections municipales, de se faire autoriser la signature d'une nouvelle convention pour une période de 3 ans ( et non plus d'un an ), avec des subventions de : 26.334 euros pour 2008, 30.560 euros pour 2009, et au minimum de 30.560 euros pour 2010.

On remarquera donc, que bien que n'étant pas sûr d'être réélu en mars prochain, M. CABRI n'hésite pas à engager la commune, et par là-même l'argent des cuersois, dans des dépenses plus que contestables et pour des périodes longues ; c'est tellement facile de jouer avec l'argent des autres !! et tout cela pour être agréable à sa danseuse !!... Ces agissements ( et bien d'autres engagements de fin de mandat ( nouvel emprunt de 1 million d'euros )) devraient être interdits par la loi !!

Si les cuersois nous font confiance en mars, nous remettrons en cause cette convention .

Gilbert perugini"

Bien entendu, vous pouvez retrouver l'original de ces déclarations en cliquant ici

A lire aussi...

Retour aux news...

 

682 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci