Get Adobe Flash player

LIBRE EXPRESSION - Par Gérard Richard 


Agrandir le plan - implantation du pylone (A)

C'est une délibération, au cours de la dernière séance du Conseil Municipal du  15 Septembre dernier, qui a retenu toute mon attention : "Contrat de bail entre la commune et la S.A ORANGE". Comme chacun sait cette société est un célèbre fournisseur de mobile. Quel était donc l’objet de cette délibération ?  Ni plus ni moins d’autoriser "ORANGE" d’adjoindre sur le pylône existant du stade Rocofort, une nouvelle antenne avec à la clef une station de Radiotéléphonie au sol. Nul n’ignore qu’un débat concernant les ondes bénéfiques dispensées par les dites antennes secoue le microcosme scientifique depuis quelques années déjà et qu’un désaccord profond existe entre les tenant de la dangerosité et ceux de l’innocuité qu’elles représentent avec cependant, ces derniers temps, une offensive et une incitation à de multiples précautions à prendre pour l’utilisation de la mobile et l’exposition aux radiofréquences des . Ce n’est certainement pas par hasard et l’on commence à dire que ce type de bain de jouvence est dangereux pour la santé.

Il faut tout de même savoir qu’un simple téléphone portable émet des radiofréquences dangereuses alors à que dire d’une antenne relai d’autant que notre jeunesse est largement arrosée de leurs bienfaits ondulants depuis le stade. Lorsqu’ils vont faire du Sport (Scolaires et Clubs), au terrain de Tennis (A une cinquantaine de mètres environ), à la nouvelles salle de Sport (A 100m environ), au Collège (200m), à l’école maternelle Jean Moulin sans oublier la primaire Jean Jaurès (Pas très loin, aller, 300m à vue de nez), mais ce n’est pas fini, depuis le début 2010 un autre pylône a été édifié à côté de la caserne des , officiellement pour les besoins d’ESCOTA. Le haut du dit pylône est camouflé par un treillis, or si la curiosité vous prend, regardez bien et vous apercevrez des antennes de téléphonie……Haaaa les petits malins !  Et encore, j’ai de sérieux doutes sur les installations situées à la sortie Nord. Tout cela pour dire que nos enfants, ados,  pitchounets et les adultes sont bien entourés. Si l’on ajoute au malheur de ces derniers le fait d’habiter dans la partie Sud De on peut même dire qu’ils sont gâtés puisque arrosés 24 heures sure 24.

, Conseiller Municipal "" de l’opposition soulève alors le problème, La réponse de Jacques Tardivet , 1er adjoint fut : « Nous ne pouvions léser la Sté "ORANGE" par rapport à ses concurrents qui possèdent déjà leurs propres équipements sur ce pylône ». Lorsque l’on entend cela, il y a de quoi rester Bouche bée. Depuis quand une Municipalité doit elle se soucier des intérêts d’une Société privée d’autant plus au détriment de la santé de ses concitoyens ? Que fait on du principe de précaution largement répandu dans la Société Française et à juste raison ?

Mais notre étonnement ne faisait que débuter. Aussitôt Jacques Tardivet enchainait : « Ce n’est pas nous qui avons installé ce pylône sur le stade et autorisé la pose d’antennes relais» (Sous entendu…..Voir la Municipalité précédente, vous savez ? celle responsable de tous les maux). Haaaa la belle excuse !

Question de Denis Raybaud : « Dois je comprendre que si à l’époque vous aviez été aux affaires vous n’auriez pas permis cette installation ? »

Réponse : « Non, nous l’aurions installée ailleurs »

En conclusion : Si Jacques Tardivet, semble considérer que l’installation de téléphonie sur le pylône du stade Rocofort n’était pas une opération à réaliser (à n’en pas douter pour une raison de principe de santé publique), il ne l’aurait pas fait si à l’époque il avait été aux affaires, cela ne l’empêche pas de passer une seconde couche de Radiofréquences en incitant à accepter une installation supplémentaire sur le même lieu délictueux. Alors, Culot ou inconscience ? Je suis désolé, mais il n’y a pas d’autre choix.

Bien sur, l’ensemble de la majorité godillot a voté pour, l’opposition, contre ou s’abstenant, sauf un…..devinez qui ?

Ou est la logique dans tout cela ? ………perdue de vue avec le bon sens que je recherche encore. Je vais m’adresser à Jacques Pradel

Une dernière chose, Il paraitrait que les Radiofréquence chauffent le cerveau de ceux qui en subissent le rayonnement. Que certains au mental refroidi viennent habiter à Cuers Sud………ça Chauffe !!!!!!

Gérard RICHARD

L'avis de la Rédaction :  Antennes relais : A quel seuil d’ondes sommes nous exposés ? Les Français sont loin d’être tous au même niveau. Le rapport du député François Brottes vient d’être remis à Nathalie Kosciusko-Morizet et Eric Besson. Après les polémiques sur les antennes relais, le gouvernement avait organisé un grenelle des ondes en 2009 et confié au député PS de l’Isère une étude sur les seuils d’exposition en France. Un travail qu’il a pu faire grâce a un outil informatique. Voici en interview,  François Brottes qui a rendu son rapport sur les seuils d’exposition en France. Il est interrogé par Anne-Laure Barral pour France-infos.

 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

- D : 1'47''

Cette rubrique "LIBRE EXPRESSION "est la vôtre : écrivez-nous, nous vérifions les infos et nous vous publions.

La rédaction

A lire aussi...

Retour aux news...

 

850 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci