Get Adobe Flash player

tgv

lgv-pacaL'info arrive de "E-lettre Sud Infos" : La conférence de presse du 12 février de la direction régionale de RFF a entériné le changement de vitesse, sinon de sens, de la LGV Paca transformée en"ligne nouvelle Provence Côte d’Azur au profit de la mobilité régionale". Cette mutation du projet est l’expression sémantique d’un virage à 180° de la stratégie des acteurs ferroviaires nationaux. Continuer la lecture

1354 lectures de cet article

numerisation0004-copie-1Hier, à Marseille, en préfecture de Région, s'est tenu le comité de pilotage du projet LGV-PACA , dans le cadre de la mise en place de la Commission Mobilité 21 en charge de l'évaluation du schéma national des infrastructures de transport. Un consensus sur la manière de construire cette ligne a été  trouvé entre le président de la région PACA, Michel Vauzelle, et Christan Estrosi,  président de la Métropole niçoise. Continuer la lecture

1173 lectures de cet article

J.M. Cherrier

Plusieurs attributions de marchés viennent d'être conclues entre RFF et des opérateurs privés visant  la réalisation d'investigations géotechniques à conduire au titre de la "phase 1" des études préalables à l'enquête d'utilité publique du projet de ligne à grande vitesse Provence-Alpes-Côte d'Azur. C'est ce que révèle un document interne de la société d'appels d'offres "doubletrade" publié au Journal Officiel de l'Union Européenne le 29 novembre dernier. Continuer la lecture

1933 lectures de cet article

L'association STOP LGV Sanary a tenu lundi soir son assemblée générale.

Lundi soir, l'association STOP LGV Sanary a tenu son assemblée générale en présence de plus d'une centaine de personnes. La mobilisation est toujours de rigueur, car le projet de LGV est loin d'être enterré. L'équipe de Michel Lieutaud est plus que jamais mobilisée, et toute l'année les membres du conseil d'administration ont arpenté les communes touchées par le projet pour informer et alerter les populations. Continuer la lecture

861 lectures de cet article

Lors d’une conférence de presse, le président de la région Paca a plaidé pour l’instauration d’une simple ligne ferroviaire reliant Nice à Marseille. Michel Vauzelle, le président de la région Paca, a annoncé sa volonté de ne pas abandonner complètement le projet de LGV reliant Nice à Marseille. Continuer la lecture

1220 lectures de cet article

Le Préfet de Région Hugues PARANT réunira les associations pro et anti-LGV le 17 octobre 2012 en Préfecture à Marseille. Une vingtaine de représentants sera réunie face au Préfet de Région qui tentera lui-aussi d'apaiser la situation et d'expliquer le projet de LGV dans son ensemble. Sur les 400 personnes participants aux groupes de travail sur la LGV, ne resteront que 20 personnes représentatives choisies par les soins du cabinet du Préfet. Continuer la lecture

1653 lectures de cet article

A l’heure où le gouvernement finalise le Schéma National des Infrastructures de Transport, la Chambre  de Commerce et d'Industrie de Région Provence-Alpes-Côte d’Azur confirme au Président de la République la détermination de son réseau consulaire à voir le dossier « LGV PACA » figurer parmi les projets prioritaires. A cette occasion, la CCIR appelle les élus régionaux et locaux à s’engager dans cette mobilisation. « Un enjeu essentiel pour nos régions méditerranéennes et pour la France » Continuer la lecture

2168 lectures de cet article

Le projet de Ligne Grande Vitesse PACA serait définitivement abandonné.  C'est ce qui ressort de la réunion du comité de pilotage qui s'est tenue jeudi à la préfecture de région autour de la LGV Paca. Projet pharaonique évalué entre 15 et 18 milliards d'euros, cette nouvelle ligne ferroviaire devrait faire les frais de la rigueur budgétaire et du manque de trésorerie des collectivités. Le comité de pilotage qui s’est réuni jeudi à la préfecture de la région a jugé le coût trop excessif face au montant des trésoreries des collectivités. Les élus ont exprimé leur regret de ne pas voir cette ligne se réaliser.  Continuer la lecture

1291 lectures de cet article

Alors qu'il était préfet de région de Provence Alpes Côte d'Azur en octobre 2010, Michel Sappin déclarait à "La Provence " et au "point"  qu'il était  « très pessimiste sur le devenir de la ligne. Si on avait suivi l’idée de départ, on financerait et on démarrerait presque les travaux. On a été mauvais, collectivement, sur ce dossier qui aurait fait avancer la région , ce tracé est une catastrophe ». Il allait même plus loin concernant le tracé : "des élus aixois sont opposés au tracé de la Sainte-Victoire, et certains d’entre eux étaient d’autant plus virulents que leur propre maison risquait d’être touchée" .Et d’estimer que « ces égoïstes sont bien contents d’aller en TGV à Paris grâce à d’autres élus qui ont accepté de voir passer la LGV Méditerranée." Allusion à peine voilée à Hubert Falco.

Si les responsables politiques de l'époque reconnaissaient  cet état de fait, personne ne voulait porter le chapeau. Ni Estrosi, ni Vauzelle, ni Gaudin, ni Falco « qui s’est battu avec d’autres élus pour aboutir au choix du tracé », ni l'ex cabinet de Jean-Louis Borloo, l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy qui a donné son feu vert en juin 2009 à la LGV. Continuer la lecture

932 lectures de cet article

La France pourrait suivre une recommandation de la Cour des Comptes et renoncer à construire plusieurs lignes ou prolongations de lignes de TGV, afin de soulager les finances du pays. 14 lignes TGV, soit 2000 kilomètres de voies ferrées devaient initialement être construite d’ici 2020 dans le cadre du Grenelle de l’Environnement.  On peut lire dans le rapport de la cour des comptes que les projets de lignes TGV « ne sont pas budgétairement soutenables » et que « ni leur rentabilité financière, ni leur rentabilité économique ni leur intérêt environnemental ne sont établis ». Dans le colimateur du gouvernement, l'une des 14 lignes, La LGV PACA, pourrait être suspendue. Continuer la lecture

1055 lectures de cet article

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci