Get Adobe Flash player

patrik cottet moine

Patrick Cootet Moine en interview pour "cuers-infos.com"Invité de l'émission "Forum": Patrick Cottet Moine, Humoriste cuersois exporté à l'international, dans une interview vidéo au micro du journaliste Pierre Bégliomini, au cours du magazine Forum, pour son nouveau spectacle du 17  & 18 février à 21h au Café théâtre 7ème Vague, à la Seyne-sur-mer (Rediffision de l'émission du 1er octobre 2011) réservation : Café Théâtre 7ème Vague - La Seyne
Tél. : 04 94 06 02 52 -

Visionnez l'interview Continuer la lecture

525 lectures de cet article

Réfugié à la Seyne-sur-mer où il donne des spectacles "cuersois" délocalisés au café « Septième vague », il revient le temps d'une soirée pour un « Cabaret cuersois » à Cuers à la salle de" l'oustaou per tutti" ce samedi 30 juillet en compagnie de nombreux artistes : des chansons, mais aussi des sketchs, de la magie, ... et deux films, «Vingt ans de moins» filmé en 1989 et "Fromage de tête", une production plus récente avec des prises de vue, au hasard dans les rues de cuers et, qui marque une époque révolue.

zabloksEn 2008, ce comique local, avec la compagnie des Zèbres, n'avaient pas réussi à mener à bien plusieurs saisons théâtrales sur Cuers, face aux conditions de travail rendues exécrables par la municipalité Tardivet/Pérugini qui n’avait pas respecté ses engagements. La venue de la compagnie des Zèbres à Cuers découlait entièrement de la volonté et du soutien total du tandem Pérugini/Tardivet et le projet se trouvait pleinement approuvé par la municipalité qui voulait faire oublier l’affaire Orphéon (compagnie théâtrale en place sur Cuers depuis plusieurs années mise définitivement à l’index manu militari et dans les oubliettes par Gilbert Pérugini dés son arrivée à la tête de la commune). La saison des Zèbres à l’Abattoir débutait le 11 octobre 2008 et s'arrêta au bout d'une année.

Ajourd'hui, la page est tournée. Cuers (mais pas la municipalité) accueille de nouveau ce comique (qui réside, par ailleurs, dans notre commune) avec les "Zablocks" les champions des couillonades. Notons, avec un certain humour, que ce titre pourrait être décerné à d'autres personnalités politiques de la commune...

Entrée gratuite - infos : 06 84 11 64 56 - Atelier créatif pour les enfants à partir de 17h30.

Pierre Bégliomini - Journaliste

391 lectures de cet article

Patrik Cotttet Moine, ce farfelu sorti des sentiers où il s’est battu pour refaire le monde, le sien. Ce magicien de la gestuelle qui transforme un tabouret en ange, un drap en cheval... n'a pu réussir son dernier tour de magie : mener à bien plusieurs saisons théâtrales sur Cuers, face aux conditions de travail rendues exécrables par la municipalité qui n'a pas respecté ses engagements.
« Je suis triste pour le public et dégoûté par ces gens du service public qui ne sont pas au service du public. ». déclare t-il.  Quant à Patricia Jean, son manager, elle enfonce le clou : « Je suis dépitée, triste et dégoûtée ».

En cause : le 1er adjoint Jacques Tardivet, adjoint à la communication, son service, le Maire Gilbert Pérugini et certains fonctionnaires trop zélés et pas assez zébrés.

Mais que s'est-il donc passé  ?

Dans un article daté du 2 octobre 2008, Patricia Jean déclarait à notre rédaction :  « Cela peut sembler sans doute suspect mais après avoir longuement et mûrement réfléchi, nous nous sommes lancés dans ce projet à la demande de Mme Kaupp (adjointe à la culture) et M. Houdayer (adjoint aux finances)  parce que nous désirions sincèrement apporter du bonheur au public cuersois. Nous prenons des risques mais nous ne sommes ni naïfs, ni manipulés, ni utilisés à des fins de vengeance et sommes lucides à tous les points de vue »... Continuer la lecture

639 lectures de cet article

C'est sur la dernière brochure en 5 volets consacrée aux spectacles de l'Abattoir avec la programmation des zèbres que nous avons trouvé cette pépite de diamant prononcée par Gilbert Pérugini, dans un paragraphe intitulé "le mot du maire" :

"La programmation proposée à tous les cuersois allie humour, rires et variétés pour grands et petits : ce sont de véritables pépites... C'est la garantie pour tous les cuersois de spectacles comiques et hilarants, sensibles et poétiques. Non la Culture (avec un grand C dans le texte) à Cuers n'est pas morte, elle recouvre sa liberté."

Notre Maire ne s'est donc pas faire la différence entre la Culture (avec un grand C dans le texte) et le divertissement ! Cela en dit long sur le niveau de compétence de cette équipe municipale.

Nous adorons, nous aussi, les spectacles de Patrik Cottet Moine, sans aucun problème et sans restriction et merci Monsieur le maire de le subventionner.
Nous notons, cependant que le niveau Culturel de l'équipe UMP en place se situe au niveau des mouvements des mâchoires et des éclats de rire.

En s'appropriant les spectacles de ce talentueux garçon, le maire en fait "le clown du roi", celui qui divertit et trouble l'attention des partisans afin de mieux faire passer l' incompétence de sa municipalité. Quel dommage pour cette troupe de comiques (celle de Patrik Cottet Moine, pas celle de la municipalité, bien entendu... !)

P.B.

760 lectures de cet article

Pierre Bégliomini : Quel est le coût réel pour votre saison de 8 spectacles, et non 10 comme l'a annoncé Pérugini sur FR3 ?

JEAN Patricia, Manager de PCM : La saison globale pour 8 spectacles venus de la France entière mais aussi 2 de Belgique (25 personnes en tout) est de 20 550 € voyages, hébergement, repas et communication compris et non de 9000 x 8 spectacles = 72000 € . Cette somme devrait être amortie sans doute à plus de la moitié. Les contrats et factures sont directement payés par la mairie aux spectacles reçus à l'Abattoir sans passer par Les Zèbres, c'est ainsi que déjà cela se passait avec Orphéon. Les zèbres ne toucheront pas les subventions.

Pierre Bégliomini : Pourquoi se lancer maintenant dans une saison entière, alors que la politique culturelle de cuers menée par le maire , notamment la chasse aux sorcières d'orphéon est à son summun ?

JEAN Patricia, Manager de PCM : Cela peut sembler sans doute suspect mais après avoir longuement et mûrement réfléchi, nous nous sommes lancés dans ce projet à la demande de Mme Kaupp et M. Houdayer parce que nous désirons sincèrement apporter du bonheur au public cuersois, et à priori il l'a bien compris puisque les réservations sont ouvertes depuis hier mardi et que nous avons déjà 43 réservations adultes et enfants soit déjà 450 € de recette pour la salle qui fait 90 places, nous avons du reste tenu à ce que le prix des places restent à maximum 12 €.
Nous espérons être récompensés par le rire et les surprises que vont vivre toutes ces personnes dés le 11 octobre. N’oubliez pas que nous avions déjà eu une proposition de la précédente mairie de notre regretté et gentil maire M. GUIGUOU mais nous n’avons pas donné suite car il n’y avait aucun moyen et l’Abattoir semblait difficilement disponible.

Pierre Bégliomini : Lors d'une précédente conversation informelle, ................. Continuer la lecture

1377 lectures de cet article

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci