Get Adobe Flash player

alain baccino

Menaces sur les terres viticoles :

Alors que dans la plaine de la Crau comme à Cuers s’épanouissent des hectares de vigne de qualité, Alain Baccino, président du Conseil interprofessionnel des vins de Provence et Président de la chambre d'agriculture du var déclare : « On nous assure que le tracé retenu ne touchera pas les vignobles, mais cela demande à être bien vérifié ... Quel est l’intérêt d’un TGV qui viendrait contrarier une des principales filières économiques du département ?… Et je rappelle qu’en zone AOC les terres ne sont pas délocalisables…Si les gens viennent dans le Var, c'est pour la mer et la beauté de nos paysages. A force de multiplier les infrastructures, on est en train de mettre à mal notre atout n°1.  Il serait criminel de faire emprunter au Var la voie de la bétonnisation que regrettent aujourd'hui d'avoir suivie les Alpes-Maritimes. »

Aucune Menace sur les terres viticoles :

Or, dans ces déclarations, Alain Baccino est en désaccord complet avec son épouse Véronique Baccino, conseillère générale 

ducanton et adjointe à l'agriculture sur la commune de Cuers, qui vient de déclarer sur le var-matin du vendredi 3 juillet : « Je suis satisfaite par ce tracé des métropoles itinéraire bis , proposé par le médiateur Yves Cousquer. Aujourd'hui, il y a une réelle volonté de protéger le vignoble. Une gare à Toulon centre avec conservation de la ligne existante de Toulon au Muy contribue à sauvegarder mon canton et les vignobles de la dépression permienne. C'est aussi pour cela que je me suis lancée en politique. Si je sentais le moindre danger, je serai de nouveau au coeur des manifestations. Je le répète, je suis agricultrice avant tout ».

Pourtant, à la mi-juin, lors de la dernière rèunion de « Stop nuisances Cuers » Véronique Baccino, en accord avec tous les autres participants, dénonçait les dangers du tracé sud de la future LGV.

Visiblement, les vignerons ne vont pas apprécier ce retournement de chemisier...

Pierre Bégliomini

568 lectures de cet article

"L'implantation d'une gare à Cuers est désormais peu probable, à moins que le coût ou les difficultés techniques ne nous obligent à renoncer à La Garde", résume Bernard Gyssel de RFF.

Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, a annoncé que le tracé sud, dit des métropoles, passant par Marseille, Toulon et Nice, avait été retenu pour la Ligne Grande Vitesse du sud-est de la France (LGV Paca), selon un communiqué publié cet après-midi.

Jean-Louis Borloo et le secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau écrivent dans une lettre aux élus locaux que "le scénario Métropoles du Sud desservant les agglomérations d'Aix-en-Provence, Marseille, Toulon et Nice est le mieux adapté".

D'autre part, La LGV Paca  qui s'inscrit dans le projet de liaison ferroviaire à grande vitesse entre Barcelone, Marseille et Gênes, doit être mise en oeuvre avant 2020 sur la demande de Jean-Louis Borloo... Continuer la lecture

1292 lectures de cet article

"Si ce marché fait du tort à intermarché, je serais très contente, cela voudra dire que nous avons réussi notre coup" a déclaré Véronique Baccino en public au cours de la dernière séance du conseil municipal devant une assemblée, médusée par ses propos.

C'est souvent à partir d'une étincelle que le feu jaillit. A priori, l'idée était bonne, mais comme toujours avec cette municipalité (on commence malheureusement à en prendre l'habitude) le projet a été mal ficelé dès le départ par manque d'études préalables et de concertation avec les cuersois riverains,......

Continuer la lecture

874 lectures de cet article

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci