Get Adobe Flash player

"Nous sommes pour la sur les emprises existantes."

Une détournée de son sens premier  : Cet excellent reportage filmé par notre confrère de TV83 nous apporte quelques éclaircissements sur les réelles motivations du pourquoi de cette manif dans laquelle on trouve essentiellement des agriculteurs varois.  Si, au départ, le mot d'ordre de l'appel  à manifester était un "non ferme et définitif à la LGV", pour Sébastien Perrin, président des agriculteurs varois qui a mobilisé ses troupes, ce n'est absolument pas le cas : "On demande l’utilisation exclusive des emprises existantes au sens de la lettre ministérielle Borloo, sinon un enfouissement massif des lignes, en ce sens, nous rejoignons les désirs d'Hubert , maire de Toulon."

Comme des milliers de varois, aurions-nous mal saisi le vrai sens de cette manifestation, qui se disait être pour "un non ferme et définitif à la LGV".  Quoiqu'il en soit, ce volte-face des motivations explique la présence des élus cuersois que vous entendrez dans ce reportage : Gilbert Pérugini, maire de et Véronique Baccino, conseillère  générale du canton de Cuers. Rappellons qu'une motion a été votée à cuers dernièrement  pro-lgv sur les emprises existantes (lire notre article du 9 décembre, ici).

Interviews de Sébastien Perrin/président des jeunes agriculteurs varois - Véronique Baccino/adjointe et conseillère  générale du canton de Cuers - Guy Gaspérini/Président du syndicat des vins côtes de provence -  Gilbert Pérugini/maire UMP de Cuers - Frédéric Boccaletti/conseiller général - Phillipe Chesnaux/conseiller général EELV -

L'avis de la Rédaction : Il semble que dans le var, une mise au point au plus haut niveau ait eu lieu. Nous comprenons mieux le sens du vote de la dernière motion votée à Cuers et prônée par Véronique Baccino et son mari, le Président de la Chambre d'agriculture, . Apparemment, ils ont su convaincre les agriculteurs de rentrer dans le rang d'une LGV sur emprises existantes, avec une gare à Toulon-centre favorable à Hubert Falco. On note aussi, dans cette manifestation, l' absence de la député varoise, Josette Pons qui s'était contrée au projet de Hubert Falco. Absence aussi de la plupart des élus varois des communes réellement anti LGV. On est très loin des discours et résolutions pris lors de la réunion du 19 novembre dernier à Cuers qui réunissait l'ensemble des élus du département pour un "non  à la LGV ni ici, ni ailleurs" (voir notre article du 19/11 ici) .

Rappelons aussi la position de RFF sur les emprises existantes : "Le passage sur les emprises existantes n’est pas sans impact, puisqu’il s’agit de passer de deux à quatre voies pour permettre l’augmentation du nombre de trains et limiter le mélange des circulations."

Pierre Bégliomini - agence WPM pour cuers-infos.com

A lire aussi...

Retour aux news...

 

845 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci