Get Adobe Flash player

Reportage Photos en fin d'article.

Le flop, c'est le marché des producteurs de pays au rond point des défens qui a rassemblé huit ou neuf producteurs et qui au dire de l'adjointe à l'agriculture de , Véronique , doit profiter à tous nos producteurs du canton.
Certes, il s'agit d'une première fois, mais le nombre de producteurs présents était minime, quant aux visiteurs, quelques dizaines de curieux tout au plus.

"Il faut mettre les gens où il y a du passage et où ils feront recette" avait déclaré Véronique Baccino, lors de la séance du dernier conseil municipal.

D'une part, nous avons constaté la similitude des produits vendus sur ce marché avec le marché provençal du vendredi matin de Cuers à des prix similaires, d'autre part, on trouve aussi des producteurs locaux sur le marché du vendredi matin au centre de Cuers, d'où un intérêt moindre, pour le consommateur, qui pénalise ce marché des producteurs compte tenu de son emplacement excentré.....

Un producteur nous a déclaré : "c'est une première fois.... il y a un commencement à tout, vous verrez ça va fonctionner avec le temps... Par contre, au niveau de la publicité et de l'affichage, on l'attend toujours. Il n'y en a pratiquement pas, alors que la municipalité de Cuers avait promis de faire le nécessaire.... On attend toujours... On nous a demandé de faire un effort pour animer le canton en aidant à la création de ce marché, d'accord, mais on aimerait bien que de l'autre côté les promesses soient tenues aussi...".

Il est vrai que ce marché des producteurs est né sur fond de polémique. Situé à un endroit dangeureux pour la sécurité des visiteurs et face à la grande surface "intermarché". "Si ce marché fait du tort à intermarché, je serais très contente, cela voudra dire que nous avons réussi notre coup" avait alors déclaré Véronique Baccino en public au cours de la dernière séance du conseil municipal devant une assemblée, médusée par ses propos.

Le succés, c'est le marché provençal du vendredi matin au centre de Cuers. Record d'affluence ce vendredi ! Il faut dire que le beau temps était au rendez-vous et que celui-ci a favorisé la fréquentation du marché.

C'est toujours un réel plaisir de se promener au milieu des maraîchers, des petits producteurs du canton, des charcutiers, des poissonniers itinérants, des fromagers du pays. Ici, on trouve l'huile d'olive extra de , là, on peut acheter le vin du terroir ou le fromage de chèvre "made in cuers". Les mille odeurs alléchantes font frémir nos appétits. Et puis, on a le réel plaisir de s'immerger au milieu des milliers de visiteurs, venus, au fil des heures, profiter des produits frais du canton, mais aussi de l'ambiance provençale d'un tel marché.

D'ailleurs, tous les parkings sont surchargés, d'autant qu'une partie du parking central est dévolue aux stands des itinérants comme le bricolage, les vêtements et divers accessoires, .... Et pour se garer c'est vraiment un problème.

Heureusement, Monsieur le curé de Cuers participe, à sa manière, au bon fonctionnement du stationnement sans aucune concertation avec la mairie. En effet, il met gracieusement à la disposition des automobilistes l'emplacement du Presbytère à côté de la poste qui compte une cinquantaine de places. Nous lui adressons, donc, un grand merci pour cette participation bénévole et sans contrepartie.

Reportage Photos : cliquez ici (en premier le grand marché de Cuers, puis le marché des producteurs)

Pierre Bégliomini

A lire aussi...

Retour aux news...

 

774 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci