Get Adobe Flash player

Dans le journal de la municipalité "mieux vivre à Cuers", en avant-dernière page, on trouve toujours (par obligation) la rubrique "libre expression " qui donne la parole aux groupes d'opposition municipale. Trois groupes se partagent cette page divisée en 3 colonnes. En effet, la municipalité est tenue de respecter et de  faire part des opinions de l'opposition. Mais ces groupes figurants dans ce journal sont basés sur les résultats des dernières de 2008 et la municipalité n'a pas à tenir compte de l'évolution et des scissions pouvant intervenir dans ces groupes au cours du mandat municipal, soit 6 ans. Pour faire court, vous n'aurez toujours que 3 groupes initiaux qui interviendront dans ce journal quelque soit l'évolution de ces groupes d'opposition pendant les 6 ans du mandat municipal.

libreexpression

Or, fort de ce constat, on s'aperçoit que les opinions et les informations des oppositions données par le biais du journal municipal trimestriel "mieux vivre à cuers " sont biaisées, voir erronées. En effet, elles ne prennent pas en compte la réalité du terrain, et n'accordent aucun droit de réponse aux conseillers municipaux ayant fait scission avec leur groupe d'allégeance. C'est la porte ouverte à la désinformation et certains, au sein même des oppositions cuersoises ne s'en privent pas.Dans un certain sens, on peut donc dire que la bataille des prochaines municipales a déjà commencé et que les conseillers municipaux d'opposition essayent de se positionner au mieux de leurs actions et de leurs idées politiques.

Si, en 2008, cuers partait avec trois groupes d'opposition, aujourd'hui, on en compte cinq. Cela s'explique par la scission de deux groupes d'opposition.

En premier lieu, le groupe Philippe Duval sans étiquette représenté au sein du conseil municipal par deux conseillers municipaux (Philippe Duval et Jean-Claude ) qui s'est divisé en deux avec le départ de Jean-Claude Nourikian qui a donné naissance au groupe .

En deuxième lieu, le groupe Cuers oxygène - parti socialiste représenté au sein du conseil municipal par deux conseillers municipaux (Robert et ) qui s'est divisé en deux avec le départ de Denis Raybaud qui représente aujourd'hui le mouvement  .

Notez que notre site "ma-ville-de-cuers.com " avait déjà avancé l'hypothèse d'une telle implosion au sein de ses oppositions depuis novembre 2009 (lire notre article du 17 novembre 2009 : A cuers, “implosion” des groupes d’opposition possible avant la fin 2009… ?)

opposition-cuersoise

Nous ne reviendrons pas sur l'implosion du groupe Duval , nous l'avons amplement traité dans nos colonnes (lire article du 23 octobre 2010 - lire article du 14 novembre 2010 ). Jean-Claude Nourikian s'en est allé de son côté entraînant avec lui la quasi totalité du groupe Duval, isolant de la sorte Philippe Duval qui se retrouve seul sans aucun colistier contrairement à son affirmation dans les colonnes du dernier "mieux vivre à Cuers ".

Du coté du groupe socialiste, Robert Daumas a pris la présidence de l’association “Cuers Oxygène” laissée vacante par Daniel Drie démissionnaire et son conseiller municipal "vert" Denis Raybaud a claqué la porte du groupe faisant scission. Pour l'heure, ce "vert solitaire" se cherche une représentation politique d'opposition. Cependant, il reste actif et produit toujours des dossiers bien fournis au sein du conseil municipal donnant des sueurs froides au tandem Tardivet / (1er adjoint et maire de cuers). (lire notre article du 10 décembre 2009 )

A lire aussi...

Retour aux news...

 

692 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci