Get Adobe Flash player

Nous venons d'apprendre, en même temps que les groupes d'opposition, que le prochain conseil municipal se déroulera demain vendredi 11 septembre à 15h.

La publication de cette annonce seulement 24h avant la séance est sujette à caution. Des problèmes de distributions postales pourraient être à l'origine de ce court délai, mais rien n'est certain pour l'instant.

Rappelons que dans  les  communes  de plus de 3500  habitants  (précision  portée par l’article L 2121-12 du CGCT), la convocation doit être adressée aux conseillers municipaux, par écrit et à domicile, cinq jour francs avant le jour de la réunion. La méconnaissance de ces règles entraîne l’irrégularité des délibérations, le juge administratif considérant que le non respect de ces règles constitue un vice substantiel....

D'autre part, l'enquête publique de la carrière du puy aurait été réalisée au mois de juillet sans que l'opposition en ait été informée, ni le public. Une délibération serait prévue sur ce sujet lors de ce conseil municipal.  Bien entendu, cette information demande une confirmation. Mais si elle s'avérait exacte, cela remettrait en cause le droit fondamental de chaque citoyen et mettrait une nouvelle fois à jour l'anti démocratisme du tandem Pérugini/Tardivet. Nous en saurons davantage demain soir.

L’enquête publique est une procédure préalable à des décisions ou des réalisations d’opérations. Ses objectifs sont :
- d’informer le public
- de recueillir ses appréciations, suggestions et contre-propositions
- de permettre à l’autorité compétente de disposer de tous les éléments nécessaires à son information avant la prise de décision Elle est conduite par un Commissaire Enquêteur (CE).. Quelle que soit l’enquête, chaque citoyen devrait pouvoir s’y intéresser, car toute enquête est à l’origine d’un projet qui va changer ses conditions de vie, et engager l’avenir. Elle peut avoir une portée locale

La carrière du Puy : sujet classé "très sensible".

La municipalité a voté pour la construction d'un centre de loisirs par un investisseur privé. Cet investisseur doit acheter 6 ha à la commune et construire un hôtel Thalasso, un plan d', des résidences de vacances, des tennis. De plus, cet investisseur s’ engagerait à construire une salle polyvalente pour la commune. "Comment peut-on concevoir un programme d’aménagement de ce site pollué et instable sans réaliser, au moins et au nom du principe de précaution, toutes les études techniques et les mesures préalables de contrôle." s'étonne Jean-Claude , conseiller municipal de l'opposition du groupe Duval et il poursuit : "La délbération proposée, mal rédigée comme souvent, prévoit une révision du Plan d‘occupation des Sols afin de pouvoir implanter sur le site une partie d’équipements touristiques et hôteliers ! La procédure est illégale car selon les règles d’ une révision du POS n’est possible que lorsque l’ financière d’une zone n’est pas affectée par la révision à moins que l’intérêt général ne soit indiscutable ! A qui peut- on faire « avaler » l’intérêt général d’une opération privée de construction d’hôtels ? Certainement pas au tribunal administratif que nous envisageons sérieusement de saisir sur cette question."

Aucun appel offre ne peut être lancé, dans l’immédiat pour l'achat de ce terrain et la construction du complexe. Cependant, le maire déclare sur le journal «le télex» de janvier 2009 qu’il y a bien un investisseur de prévu !

Cette zone est potentiellement très dangeureuse pour plusieurs raisons :

1/ le terrain est très instable et ne permet aucune construction de cette envergure..

2/ Cette zone a subi une pollution certaine, ces vingt dernières années, qui reste problématique pour un projet aussi ambitieux. Le fonctionnement de la carrière s’est arrêté dans les années 2000. Tous les ossements humains des cimetières alentours de qui n’étaient pas dans des concessions, y ont été empilés. Ensuite , cette carrière a servi de dépotoir aux tonnes de peinture polluante et à base d’amiante, aux produits chimiques divers et variés. Résultat : Des strates de pollution rendant ce terrain instable à tout projet immobilier sérieux et une zone qui pourrait coûter des millions d’euros à dépolluer. Quels investisseurs sérieux voudraient construire dans de telles conditions !  Lire ce document officiel dans son intégralité en cliquant ici.

Pierre Bégliomini

A lire aussi...

Retour aux news...

 

560 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci