Get Adobe Flash player

Bien qu'à la tête d'un groupe d'opposition au sein du , était, jusqu'à aujourd'hui, membre de l'UMP. Il vient de se défaire de sa carte de ce parti pour rentrer au Modem de François Bayrou. Explications de Philippe Duval :

"Aujourd’hui je ne trouve plus, au sein de l’UMP recomposée, les valeurs qui m’ont toujours animé ni le débat d’idées qui a motivé mon engagement du départ. Le MODEM, en revanche, incarne désormais pour moi ces idées à la fois libérales et sociales que j’ai défendues depuis le début de notre combat pour et qui ont rallié à nous indistinctement des gens de gauche comme de droite lors des de 2008. Je n’oublie pas non plus que l’UMP départementale reste un modèle d’autocratie locale qui effectue des choix où la démocratie et la reconnaissance du travail des militants passent au second plan face aux intérêts particuliers et au copinage. Voici donc deux raisons majeures qui font que j’ai décidé de renvoyer ma carte de l’UMP et de rejoindre le MODEM..."

Voici l'intégralité du texte qu'il nous a transmis :.....

L'HEURE DU CHOIX

Le moment est venu de vous faire part d'une importante décision politique que j'ai prise après m'être laissé le temps de la réflexion et m'être entretenu avec une grande partie des membres de mon équipe.

Ma première adhésion à un parti politique s'est faite dans les années 80, il s'agissait du Parti Républicain. J'y suis rentré, animé du désir de participer et d'apporter ma contribution au débat politique sur des sujets de société et d'actualité. J'étais déjà résolument attaché aux fondements du « libéralisme social », convaincu que la résolution des problèmes contemporains doit reposer davantage sur l'engagement citoyen de l'individu que sur l'omniprésence de la collectivité.

Dans un même temps je découvrais le véritable sens du bénévolat et je m'y engageais.

J'ai souvent rencontré beaucoup de difficultés à trouver le lien entre le travail de terrain associatif de tous les jours et des réunions politiques qui n'étaient la plupart du temps que des faire-valoir de quelques élus en quête d'image. Malgré cela, j'ai suivi adhésion après adhésion, les mutations successives des partis politiques : au PR qui est devenu DL puis, avec le RPR a donné naissance à l' UMP, non sans avoir fait quelques tentatives « exploratoires » dans d'autres mouvements de droite modérée comme « nouvelle démocratie » lancée en 1990 par Michel NOIR, l'ancien maire de Lyon.

Aujourd'hui je ne trouve plus, au sein de l'UMP recomposée, les valeurs qui m'ont toujours animé ni le débat d'idées qui a motivé mon engagement politique du départ.

Le MODEM, en revanche, incarne désormais pour moi ces idées à la fois libérales et sociales que j'ai défendues depuis début de notre combat pour Cuers et qui ont rallié à nous indistinctement des gens de gauche comme de droite lors des élections municipales de 2008.

Je n'oublie pas non plus que l'UMP départementale reste un modèle d'autocratie locale qui effectue des choix où la démocratie et la reconnaissance du travail des militants passent au second plan face aux intérêts particuliers et au copinage.

Voici donc deux raisons majeures qui font que j'ai décidé de renvoyer ma carte de l'UMP et de rejoindre le MODEM.

Ce choix n'engage que moi-même. Il ne s'applique évidemment pas à l'ensemble de mon équipe où sont représentées diverses tendances politiques.

Cette décision est aussi pour moi l'occasion de vous réaffirmer avec force mon profond engagement au service de notre commune et de préparer pour les années futures une troisième voie entre les dérives financières de la précédente municipalité et l'immobilisme désespérant de la majorité actuelle.

Philippe DUVAL

A lire aussi...

Retour aux news...

 

666 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci