Get Adobe Flash player

Pierre Bégliomini : Quel est le coût réel pour votre saison de 8 spectacles, et non 10 comme l'a annoncé Pérugini sur FR3 ?

JEAN Patricia, Manager de PCM : La saison globale pour 8 spectacles venus de la France entière mais aussi 2 de Belgique (25 personnes en tout) est de 20 550 € voyages, hébergement, repas et communication compris et non de 9000 x 8 spectacles = 72000 € . Cette somme devrait être amortie sans doute à plus de la moitié. Les contrats et factures sont directement payés par la mairie aux spectacles reçus à l'Abattoir sans passer par Les Zèbres, c'est ainsi que déjà cela se passait avec Orphéon. Les zèbres ne toucheront pas les subventions.

Pierre Bégliomini : Pourquoi se lancer maintenant dans une saison entière, alors que la culturelle de menée par le maire , notamment la chasse aux sorcières d'orphéon est à son summun ?

JEAN Patricia, Manager de PCM : Cela peut sembler sans doute suspect mais après avoir longuement et mûrement réfléchi, nous nous sommes lancés dans ce projet à la demande de Mme Kaupp et M. Houdayer parce que nous désirons sincèrement apporter du bonheur au public cuersois, et à priori il l'a bien compris puisque les réservations sont ouvertes depuis hier mardi et que nous avons déjà 43 réservations adultes et enfants soit déjà 450 € de recette pour la salle qui fait 90 places, nous avons du reste tenu à ce que le prix des places restent à maximum 12 €.
Nous espérons être récompensés par le rire et les surprises que vont vivre toutes ces personnes dés le 11 octobre. N’oubliez pas que nous avions déjà eu une proposition de la précédente mairie de notre regretté et gentil maire M. GUIGUOU mais nous n’avons pas donné suite car il n’y avait aucun moyen et l’Abattoir semblait difficilement disponible.

Pierre Bégliomini : Lors d'une précédente conversation informelle, .................vous m'aviez laissé entendre la possibilité d'annuler vos spectacles si votre venue était mal perçue par l'ensemble des intervenants : culturels, politiques, public..., est-ce toujours d'actualité et n'y a t il pas de risques d'être manipulé à des fins politiques vis à vis de l'actuelle municipalité comme vous me l'aviez laissé entendre dernièrement ?

JEAN Patricia, Manager de PCM : Bien sûr que nous prenons des risques mais nous ne sommes ni naïfs, ni manipulés, ni utilisés à des fins de vengeance et sommes lucides à tous les points de vue.
Nous n’avons d’autre part jamais envisagé d’annuler le projet sous prétexte d’être mal perçu par les différents acteurs culturels de la région que nous ne connaissons pas. et qui ne connaissent sans doute pas la réalité culturelle de Cuers depuis de longues années…Il s'agit d'un malentendu certainement.

Ce qui compte pour nous c’est encore et toujours Cuers qui est devenu une ville dortoir au fil du temps….
Certains événements festifs à venir seront d’ailleurs proposés au plus grand nombre : enfants, parents, personnes âgées, par notre compagnie des zèbres sans aide financière aucune de la mairie. Notre association non subventionnée depuis 1993 s’autofinance, et nous en sommes fiers, grâce aux succès que nos spectacles ont rencontrés en France comme à l’étranger, ils ont chacun dépassé les 660 représentations à travers le monde grâce aux publics de tous ces pays, et d’une certaine manière nous trouvons normal d’apporter à notre tour une contribution même si elle doit être financière, cela commence tout naturellement par notre village qui en a bien besoin.

Le saviez vous : Il y a de cela 30 ans éxistait déjà une association appelé Orphéon (était ce la même ?) qui rassemblait les Cuersois de tous les ages pour, soit des chorales, soit des bals ou fêtes, lotos et autres moments conviviaux et populaires, qui étaient finançés seulement par les deniers de ses adhérents, demandez aux anciens qui sont nostalgiques de cette période de gaîté perdue.

Comme Patrik le dit nous ne prenons rien à personne, au contraire nous essayons de donner le meilleur de nous même, et ne voulons de mal à qui que ce soit.

LES ZEBRES Á L’ABATTOIR ! LE PROGRAMME

«VARIÉTÉS et ECLATS DE RIRE»

octobre 2008 / avril 2009

Le 11 octobre : Les délirants INDÉSIRABLES (belges) :
http://www.kewego.be/video/iLyROoaft9Lw.html (se lit mieux en passant par internet explorer)
Le 8 novembre : L'enthousiaste DJOÉ
vidéo à partir du 15 octobre sur www.djoé.fr
Le 13 décembre : Les sensuelles et merveilleuses CRÉATUR' SHOW
(sur le site allez sur le chandelier, déplacez le, et allez sur , un régal...)
Le 20 décembre 17h00 : L'humour, la gaîté et la tendresse d'ANTONIN http://antoninventriloque.zeblog.com/287249-video-du-terrien-dans-la-lune/
Le 17 janvier : L'exceptionnel voyage avec Eric BOUVRON
Le 7 février : Le trés visuel quatuor LE CRI DU CHOEUR
Le 14 mars : Le meilleur ami de l'homme MARCO
Le 11 Avril : L'international et explosif ELLIOT (la cerise sur le gâteau)

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1356 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci