Get Adobe Flash player

Il n'y aura pas de rentrée théâtrale à Cuers cette année.La programmation proposée pour le dernier trimestre 2008 n'a pas été validée par la nouvelle municipalité de Cuers.
À l'heure actuelle, aucune artistique crédible, aucun " plan B " n'ont été avancés par la nouvelle municipalité.orpheon l'enterrement culture à cuers

De toute façon, les cuersois, mis à part quelques élites politiques, sont complètement démobilisés sur ce sujet. Si 1 888 cuersois soit 38, 75 % de la ont voté pour la fermeture du théâtre et de la programmation Orphéon (c'était dans le programme Perugini des municipales), où sont donc passés les autres cuersois !..... C'est sûr !, Orphéon a été abandonné après 25 ans de bon et loyaux services, dont les seules 10 dernières années ont été subventionnées. A croire que le principe de liberté démocratique et d'expression culturelle est définitivement enterré dans notre village. Décidément, nous les cuersois, avons peu de grands principes, surtout pas celui du choix de la liberté d'expression. A moins que la majorité d'entre nous, soyons très peu intéressés par notre commune, qui serait simplement devenu une ville dortoir !

En raison des circonstances,l'association Orphéon déplace à Hyères et à la 9ème Fête du livre de théâtre les 10-11-12 octobre 2008.

Aujourd'hui, la compagnie Orphéon Théâtre intérieur se concentre, plus que jamais, sur ses créations et leur diffusion. La bibliothèque associative de théâtre Armand Gatti reste ouverte du lundi au jeudi de 15h à 19h.
Notre rédaction de "ma-ville-de-cuers.com" consacre un dossier complet sur ce sujet dans le N°2 de notre webrevue à sortir prochainement.

Pierre Bégliomini

Voici l'intégralité du communiqué de presse  édité par les éus de l’opposition municipale de gauche : , Suzanne DEZAUNAY, Annie MAGNAN et ........

Communiqué de Presse

L’Association vient d’annoncer publiquement que la prochaine saison théâtrale de l’Abattoir n’aura pas lieu suite à la décision unilatérale et isolée du Maire de Cuers. Nous disons le Maire de Cuers car depuis l’origine du contentieux qui oppose la Municipalité à l’association ORPHEON, le 1er magistrat n’a jamais jugé utile de saisir le Conseil Municipal sur l’avenir de la convention qui lie la Ville à l’association.

Depuis maintenant près de 6 mois nous avons demandé la tenue d’une table ronde réunissant les partenaires de la programmation. Le silence de la part de la Municipalité de Cuers sur cette question est incompréhensible. Nous considérons que l’approche qui consiste à faire « table rase » de tout ce qui de près ou de loin a un quelconque rapport avec l’ancienne Municipalité, en prenant en otage la vie associative, ne s’inscrit pas dans la continuité républicaine dont se doit être garant le 1er magistrat à fortiori dans un domaine aussi consensuel que celui des arts et de la culture.

Aussi, avant toute décision unilatérale et arbitraire, nous demandons au Maire de Cuers, d’une part de saisir le Conseil Municipal sur cette question essentielle de l’avenir de la programmation de l’Abattoir et d’autre part, de recueillir les vœux des partenaires institutionnels : Etat, Région, Département.

Il est temps, il est grand temps de calmer les esprits et de renouer le dialogue, il en va de la sérénité et de la tranquillité de notre commune, Seul le Maire comme 1er responsable peut atteindre cet objectif encore faut-il qu’il en ait la volonté.

Les Elus de l’opposition municipale de gauche : Gérard , Suzanne DEZAUNAY, Annie MAGNAN et Paul GARNIER

A lire aussi...

Retour aux news...

 

554 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci