Get Adobe Flash player

Dans le var-matin du 8 mars consacré à la campagne des municipales de 2014,  le rédacteur en chef de var-matin, Olivier Biscaye  signe un édito dans lequel il assure que la rigueur sera de mise dans le traitement impartial de l’information lors de la présentation des candidats varois aux municipales de 2014. Or, il semblerait que cette promesse ne soit pas mise en pratique, notamment sur Cuers.

En effet, notre Rédaction vient de recevoir la copie d'une lettre envoyée à Var-matin par le conseiller municipal de l 'opposition Jean-Claude , dans laquelle celui-ci dénonce le manque de partialité dans le traitement de l'information apporté aux cuersois par le quotidien var-matin. L'occasion, pour notre Rédaction de rencontrer Jean-Claude Nourikian.

varmatinPierre Bégliomini : Jean-Claude Nourikian, pourquoi cette lettre adressée à Olivier Biscaye ?

Jean-Claude Nourikian : Je lis var-matin quotidiennement pour m'informer, enfin je pensais être bien informé, mais depuis que j'ai annoncé officiellement ma candidature début janvier 2013, je me pose des questions dont celle-ci : suis-je bien candidat aux municipales de 2014 ? en fait, je n'ai rien lu de tel sur le var-matin. Je n'ai pas vu, non plus, de compte-rendu sur ma dernière réunion pré-électorale et encore moins de synthèse de mes interventions aux différents conseils municipaux... Comme si je... comme si mon équipe, plutôt, n'existait pas. Je vous rappelle que notre équipe "L'Alternative" est officiellement déclarée à la comme équipe présente aux prochaines municipales sur Cuers... N'est-ce pas un comble tout de même !

Pierre Bégliomini : Vous mettez, donc en cause, la probité professionnelle du rédacteur en chef Olivier Biscaye ?

Jean-Claude Nourikian : Je me mets surtout à la place de Monsieur tout le monde qui souhaite et qui attend une information juste et équitable de la part d'un quotidien local d'information payant. Tout le monde ne se connecte pas à Cuers-infos.com pour prendre connaissance de l'information locale. La écrite locale a encore son mot à dire et tant mieux. Encore faut-il qu'elle respecte les règles qu'elle s'érige, surtout quand son rédacteur en chef se permet de signer un édito en criant haut et fort son impartialité dans le traitement de l'information et qu'il fait tout le contraire.

Pierre Bégliomini : Vous accusez, donc, le rédacteur en chef de var-matin Olivier Biscaye  de partialité dans le traitement de l'information ?

Jean-Claude Nourikian : Je ne fais que constater le manque d'information de la part d'un quotidien responsable qui court de plus en plus après des lecteurs et qui a de plus en plus de mal à garder la tête hors de l'eau économiquement parlant. Ce n'est pas en omettant d'informer les lecteurs que ce journal va en gagner. Il est certain que l'image de var-matin est écorné. Quant à son rédacteur en chef, Olivier Biscaye, je ne le connais pas, je ne l'ai jamais vu, ni entendu, puisqu'il n'a jamais daigné répondre à mon courrier que je lui ai pourtant fait parvenir en recommandé, à deux reprises en avril et en mai dernier.

Pierre Bégliomini : Qu'attendez-vous, en finalité, de la part de var-matin ?

Jean-Claude Nourikian : J'entends être traité au même titre que les autres candidats déclarés aux municipales. Ma candidature aux prochaines municipales a été annoncée dans plusieurs médias locaux, Var-matin n’a pas jugé utile de donner cette information. A ce jour, aucun des journalistes de ce quotidien ne m’a contacté. En tant que journaliste et rédacteur en chef d'un média, qu'en pensez-vous Monsieur Bégliomini ?

Pierre Bégliomini : La candidature de Gilbert Pérugini a fait l'objet d'une demi page, celle de la candidate , , a également été annoncée par ce quotidien, mais j'avoue n'avoir rien lu sur votre sujet, donc d’après ce journal vous êtes inconnu au bataillon des listes présentes aux futures municipales de 2014.

Jean-Claude Nourikian : Et vous pensez que cela est sérieux de cacher ces informations aux cuersois, non il ya comme un parfum de partialité dans le traitement de l'information par ce quotidien en déplaise à son rédacteur en chef que je mets face à ses promesses. Si Var Matin et Nice Matin sont des journaux d’opinion, cela doit être clairement dit et expliqué à nos concitoyens.

Jean-Claude Nourikian n'est pas seul dans ce cas de figure, Sébastien Bedini, membre du parti socialiste varois délégué à la Communication et aux Nouvelles Technologies auprès du secrétariat fédéral du PS, ancien candidat aux cantonales dans le canton de Besse, s'explique : "J’ai un profond respect pour les journalistes de terrain, je suis le premier a défendre la liberté de la presse. Je n’aime pas toujours les critiques sur la politique du gouvernement que je soutiens, mais je les accepte quand elles sont légitimes. Je n’appelle pas tel ou tel journaliste pour me plaindre... Mais, je ne supporte plus la ligne éditoriale dictée par Olivier Biscaye.  Aujourd’hui, var-matin et se réclament du titre de quotidien d’information. A mon sens, je parlerai plutôt de désinformation, à voir la façon de traiter les informations avec partialité et collusion avec le pouvoir UMP. Les exemples sont multiples : traitement médiatique des déplacements des ministres, traitement de l’absence d’équité d’expression pendant les campagnes électorales, ou encore le traitement partial sur les grands sujets varois. J’informe Olivier Biscaye qu’il me trouvera à chaque fois sur sa route quand il dérapera dans les colonnes des quotidiens où il sévit." *

 Pierre Bégliomini - Journaliste - Agence d'infos WPM

*Extrait des propos de Sébastien Bedini : http://www.sebastien-bedini.fr/2012/11/16/reponse-a-olivier-biscaye-apres-son-billet-du-16-novembre-dans-var-matin-assez-assez/

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1554 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci