Get Adobe Flash player

fncuersLors de mon éditorial du 23 juin dernier, j'annonçais le rapprochement, sur Cuers, entre , candidate aux prochaines municipales de 2014 et le maire UMP Gilbert Pérugini. Un rapprochement circonstanciel avec plusieurs options possibles (lire l'édito ici). Le journal Libération, dans son édition du 30 juillet dernier, vient confirmer cet état de fait avec une déclaration du Maire de Cuers où il faut lire entre les lignes : «Les maires qui craignent pour leur siège seront tentés de nouer des alliances avec le Front national, beaucoup préfèrent être exclus plutôt que de perdre leur ville.» C'est sans doute ce qui attend Gilbert Pérugini qui ne croit pas si bien dire.

«La politique du parti est conduite à Paris par des énarques qui n’ont aucune notion de la réalité locale" dénonce Jean-Claude Castel, le maire UMP de Corbières (Alpes-de-Haute-Provence). "Moi, je suis tout à fait lucide et clairvoyant sur les rapports avec le FN. Il faut arrêter de dire que faire des alliances avec le FN, c’est honteux La situation inquiète un responsable de la fédération Paca de l’UMP : «Ici, on s’achemine vers une vraie hémorragie au second tour. Toutes les digues sont en train de céder, ça sera un séisme politique.» «Ils sont mûrs, prêts à tomber de l’arbre et il n’y a plus qu’à les ramasser», ironise Frédéric Boccaletti, secrétaire frontiste de la région. Pour Joël Sérafini, maire divers gauche de Bédarrides (Vaucluse), le FN n’avance plus masqué : «Autrefois, les accords se faisaient discrètement, notamment avec les maires divers droite ou non étiquetés. Mais le FN s’est implanté localement, il discute ouvertement avec les maires UMP

La discrétion est l’arme du Front national tant que l’UMP n’a pas investi tous ses candidats. En Alsace, on invoque le bon sens. «Je ne peux pas ignorer plus de 40% de ma population. Ce serait absurde de ne pas au moins dialoguer avec eux», confie un élu UMP. Il reconnaît toutefois attendre «des cieux plus cléments» pour se prononcer sur une alliance avec l’extrême droite. 

Ce n’était jusqu’à peu que des murmures, des prises de contact et des rencontres aux détours d’un couloir. Un discret ballet qu’est venu interrompre le coup d’éclat d’Arnaud Cleré, tête de liste UMP pour les de l’année prochaine à Gamaches, dans la Somme. En mai, le candidat annonce sans ambages faire liste commune avec le Front national. Première convulsion au sein de l’UMP d’un mouvement qui risque de prendre de l’ampleur dès la rentrée.

Suite à la parution de mon édito, Armelle De Pierrefeu a contacté notre rédaction et s'est déclarée indignée par les propos de notre article en nous demandant de faire immédiatement des rectifications sur ce rapprochement qu'elle estime être hors actualité. Je lui ai proposé de participer à notre émission TV "Forum" afin qu'elle puisse s'exprimer en toute liberté.... Nous attendons toujours sa réponse.

Pierre Bégliomini - Journaliste - Agence d'infos WPM
Source : Journal Libération

A lire aussi...

Retour aux news...

 

3302 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci