Get Adobe Flash player

Samedi 3 octobre une "votation citoyenne" aura lieu de 9H à 12H devant le bureau de Poste de . Quelque soit votre sensibilité politique, si cette action vous paraît être une bonne initiative nationale afin de garder la poste en tant que service public, vous devriez vous sentir concerné par cette action nationale d'envergure.

Les organisateurs :
Les Syndicats, associations et partis politiques de gauche signataires de l’appel pour La Poste - voir la liste complète ici-. En local, L’association Cuers Ensemble menée par les élus de l'opposition , , Annie Magnan, Suzanne Dezaunay "soutient la lutte des postiers en s’engageant auprès des 80 organisations politiques de gauche, des syndicats et des associations laïques qui dénoncent l’entreprise de privatisation de la Poste, objectif non avoué en débutant par son changement de statut juridique". Soutien identique du côté du collectif du cuersois avec Paul Garnier, et Michel Robert...

L'enjeu final : la privatisation de la poste :
Le but de cette réforme est de "moderniser" et "d'adapter" La Poste avant l'ouverture totale à la concurrence du marché postal à compter du 1er janvier 2011. Pour cela, la Poste doit passer en société anonyme. La réforme doit permettre une augmentation de capital de 2,7 milliards d'euros, souscrite par l'Etat (1,2 milliards d'euros) et la Caisse des Dépôts et Consignations (1,5 milliard d'euros).

L'enjeu de cette "votation populaire" est de recueillir au moins un million de non pour obliger le gouvernement à organiser un référendum d'initiative populaire sur l'ouverture au privé du capital de la Poste,  comme le permet la réforme de la Constitution. La Poste étant un service public.

La "votation" du 3 octobre :
Toute personne âgée de plus de 18 ans peut voter, quelle que soit sa nationalité, il n’est demandé aucune pièce d’identité. Elle devra inscrire son nom, prénom, sa ville de résidence et sa signature, ensuite, elle pourra cocher la case de son choix sur le bulletin de vote et l’introduire dans l’urne.

Bon à savoir :
Cette "votation" est, avant tout, organisée par des organisations de gauche, ce qui peut-être frustrant pour des personnes de sensibilité de droite, du centre ou des extrêmes, mais désirant garder la poste dans le service public. Vont-elles vouloir participer à ce vote populaire.

Notons que pour une fois toutes les organisations de gauche se sont rassemblées dans une même voix, ce qui est une bonne chose pour se faire entendre au niveau national et plutôt rare pour le signaler.

Enfin, rappelons que c'est la gauche au pouvoir avec Lionel Jospin qui a changé le statut de France Télécom maintenant privatisé. Contrevenant à la déclaration commune PS-PC du 29 avril 1997 qui promettait « pour France Telecom, Thomson et Air-France, l’arrêt des privatisations » Lionel Jospin entreprend une série de privatisations ou d'ouverture aux capitaux privés : France Telecom, Thomson Multimédia, le GAN, le CIC, les AGF, Société marseillaise de crédit, RMC, Air France, Crédit lyonnais, Eramet, Aérospatiale-Matra, EADS Banque Hervet, décevant, ainsi, de nombreux sympathisants de la gauche.

Voici un sondage sans prétention au niveau local auquel vous pouvez participer.
NB: ce sondage n'a pas de valeur scientifique et ne reflète que l'opinion de ceux qui ont choisi d'y répondre.
Pierre Bégliomini

A lire aussi...

Retour aux news...

 

677 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci