Get Adobe Flash player

Cette rubrique est la vôtre - Ecrivez-nous, nous vous publions.

calamity dge

Calamity Djé - la loi des plus forts...

RAS LE BOL... !

Je ne suis pas un grand politicien ni un grand journaliste ou encore un grand maître en art de l'écriture pour expliquer avec emphase ce que ressentent les Français et pourtant j'ai la certitude que c'est globalement un ensemble d'actions politiques qui sont rejetées et qui se retrouvent aujourd'hui cristallisées dans ce qui est dit en titre.
Il suffit de venir en discuter avec le citoyen lambda ou d'écouter à l'échappée leurs discussions pour en ressortir édifié. - La manière de faire : Un super président de la République a été élu pour cinq trop longues années. Son mandat sera sans doute celui ou la casse sociale, le démentiellement des services publics et l'industrielle aura été la plus destructrice, ou les repères auront été anéantis Comment peut on demander au citoyen d'appliquer la rigueur, alors que par ailleurs une mini fange de la population se complait dans la dépravation financière. Super Président ai je dis ?, ce n'est pas tout à fait exact, il vaudrait mieux dire Supers financiers qui contrôlent ses agissements au détriment du reste de la population. Que penser également de ces lobbies ayant bureau à l'Assemblée Nationale. En quelque sorte des marchands du temple qui n'ont rien à faire en cet endroit, sinon défendre leurs intérêts par pressions interposées quand il n'y a pas à la clé quelques avantages sonnants et trébuchants, si ce n'est pire. N'y a-t-il pas un sauveur qui, comme il y a deux milles ans, les chasse de ce lieu sacré de la République.

- La finance : Le gâchis : Les plus grandes fortunes ou les gigantesques sociétés se partagent les richesses, laissant sur le carreau ceux qui leurs permettent de les amasser (Employés, cadres, artisans, petites et moyennes entreprises), jouant comme au Poker ou la roulette Russe les quelques Milliards qu'ils perdront peut être, mais qu'ils regagneront en une seule nuit. Et puis si ils ne les récupèrent pas, l'État est là pour les renflouer, l'État, c'est à dire nous, alors que l'ouvrier passera des nuits blanches en se demandant comment terminer le mois et payer ses impôts qui serviront en grande partie à sauver ceux qui sont déjà dans la profusion, sans parler de la petite entreprise, comment régler les salaires de ses employés, ses charges sociales, ses taxes et impôts toujours trop lourds.
Certes, cela à toujours existé me direz vous, est ce une raison pour que cela continue ? Depuis la création des Nations, il y a eu 1789 et la remise à plat d'une situation identique à celle que nous vivons aujourd'hui, édifiée par des hommes épris de Liberté, Égalité et Fraternité. Il serait dommage de retourner à pareille situation et pourtant cela deviendra nécessaire au fil des ans et peut être avant, quoiqu'en pensent nos éminents politologues de tous poils. Au lieu de palabrer sur leur science, qu'ils descendent dans la rue et écoutent cette dernière, le peuple n'est pas aussi avachit que cela devant sa télé à regarder les mièvreries que l'on diffuse pour l'endormir. Lui aussi est doté d'une pensée, en ce moment cette dernière broie du noir et résiste au désir de tout foutre en l'air, pendant encore combien de temps résistera t'il à l'envie?

ImagePourra t'on un jour m'expliquer comment une entité financière qui met à l'abri dans des pays accueillants, des Milliards d'€uros, alors que cet argent aurait été mieux placé en France en investissant dans l'industrie Française, comment cet argent défiscalisé par nature, peut il produire de la Richesse en France ? Ce magot est tout de même le fruit du travail de la main d'œuvre Française. Je ne suis pas Angélique et je sais très bien que leurs intérêts passent avant celui des Français. Malgré tout, je m'interroge et en particulier dans la crise financière que nous vivons.

Si j'ai bien tout compris, nos chers banquiers ont investi aux USA ou ailleurs dans des opérations financières à haut risque dans l'espoir d'augmenter leur cagnotte et ceci entre autres avec l'argent déposé par leurs clients, c'est-à-dire, nous. En cas d'important dividendes, que se serait il passé ? Le capital récolté serait passé pour une part dans celui de la Banque, et encore, peut être dans une filiale domiciliée au Lichtenstein ou tout autre paradis fiscal, cependant, une grosse part aurait été distribuée aux actionnaires les plus nantis, qui eux même auraient placé ces capitaux dans des lieux de blanchiment, donc cet argent n'aurait pas bénéficié à la France et surtout aux Français.
En revanche, l'opération Boursière ayant fait un gros Flop, vers qui les Banques se sont elles retournées pour se refaire une Santé ?, vers l'État, donc ces Cochons de payeurs d'impôts, vous, moi, alors que nous avons de plus en plus de mal à faire face à nos échéances.
205.297 dossiers de surendettement ont été acceptés par la Banque de France entre Juin 2008 et Juin 2009 (Chiffre officiel de cette dernière), n'est ce pas un signe fort ? Une alarme à ne pas négliger ? Comme disait un dénommé Coluche, homme de bon sens si il en est "Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer"

Comment voulez vous que le peuple adhère à un système ou il sait que l'argent qu'il va produire ne lui profitera pas, mais en revanche qu'il ira gonfler le compte en banque de celui qui vit dans l'opulence et à ses dépends, alors que lui-même à bien du mal dès la moitié du mois à nourrir sa petite famille et à assumer les charges que lui impose une Société entièrement au service des puissances financières qui en demandent toujours plus.

Je ne parlerais pas des demandeurs d'emploi et des retraités et futurs à qui l'on serre de plus en plus le cou. Augmentation congrue des pensions en dehors de toutes réalités économiques, Allongement de l'âge de départ à la retraite, de la durée des cotisations.
Obligations de trouver un emploi qui n'existe pas, avec à la clé, menace de radiation en cas d'échec, nos dirigeants ayant fait en sorte que le fleuron de notre industrie s'exporte à l'étranger.
1 - On me rétorquera que de part la Loi du marché on ne peut rien faire. Je vais vous apprendre une grande nouvelle que vous ignorez : Nous sommes dans un pays dit Démocratique (Sic) et qu'une loi peut soit se changer ou s'améliorer, d'ailleurs, vous ne vous gênez pas lorsque cette opération sert vos intérêts.
2 - Si au lieu de brader au privé les plus belles industries propriétés de l'État, vous aviez conservé ces dernières en ajustant la compétitivité au marché, vous auriez encore votre pouvoir de décision quand à leur destinée.

- L'Europe- La libre -La Mondialisation - L'immigration : Depuis toujours on m'a présenté ces entités comme étant la panacée à tous nos maux, or aujourd'hui je remarque que loin de nous rendre plus heureux, elles nous appauvrissent mais qu'en supplément nous devons venir au secours de Pays qui n'ont pas pu, su ou voulu évoluer. Notre industrie, toujours à la recherche de profits hors du commun, est partie sous de lointains hospices, nos savants et techniciens de haute voltige, s'expatrient.
Certes, nous importons des immigrants venus de Pays dont le mode de vie, les intérêts, la pensée va tout à fait à l'encontre de notre vision de notre société.
Racistes les Français ? Certains se gargarisent avec cette sentence lorsqu'en dernier recours ils ne peuvent plus imposer leurs arguments, la facilité dans la réponse permet d'évacuer un problème bien réel. Ils ne veulent pas voir que cette immigration est supportable jusqu'à un certain point et que celui-ci est plus que largement dépassé depuis longtemps, au point de devenir intolérable, surtout si celle-ci s'accompagne d'exigences (Hôpitaux avec médecins pour femmes uniquement, piscines ouvertes spécifiquement à certaines heures pour ces dames etc…..etc…..etc.)
Le Général De Gaule disait à peu prés ceci en parlant de l'intégration Maghrébine et à juste raison "L'intégration de ces peuples au modèle Européen est une utopie, leur mode de vie, leurs traditions, leurs croyances sont à l'opposé des nôtres ". Aujourd'hui, cette déclaration faite en public risquerait de lui coûter un petit passage par la case "Justice", trainé devant elle par quelques farfelus qui énoncent que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentils et appuyés dans leur action par des partis et dirigeants politiques (De gauche principalement). Et pourtant, quelle justesse d'esprit dans cette déclaration qui ne veut pas dire qu'ils sont des sous-hommes, mais leurs coutumes ne correspondent et ne s'adaptent aux nôtres. Lorsque l'on veut reconstituer un puzzle, encore faut il que tous les morceaux s'emboitent bien les uns dans les autres sinon le résultat est une cacophonie de pièces sans suite qui s'opposent.
Le constat à ce niveau est désastreux, la responsabilité en incombe aux gouvernements, droites et gauches confondus, qui n'ont pas, ces dernières décennies, voulu prendre le problème à bras le corps, malgré les coups de semonce donnés par la population Française. Alors, racistes les Français ou réalistes ?
Quand à l'Europe, mis à part la standardisation de la courbure des bananes (Evènement très important s'il en est), que nous apporte t'elle ? la réponse est à lire ci-dessous, avec un petit plus, celui de venir foutre son nez dans nos affaires Franco/Françaises en nous obligeant entre autres à accepter sur notre sol des produits que l'on ne désire pas (Voir les OGM,) nous dicter, nous menacer et nous imposer une façon de faire avant d'expulser un sans papiers indésirable etc.
La mondialisation n'est d'ailleurs pas en reste, produits Asiatiques frelatés etc.
L'Europe est un échec (Voir les derniers évènements dans les pays du Maghreb, les problèmes d'immigration que connait l'Italie).
L'Europe de la finance est un échec (Voir, L'Irlande, la Grèce, le Portugal).
L'Europe de la défense commune est un échec.
Que reste t'il ? : ……………………….A surveiller le rayon de courbure des bananes.
De cette Europe là, de cette mondialisation, nous n'en voulons pas, elles apportent plus de tracas aux Français, qu'elles distribuent de bénéfices. D'autant que politiquement elle nous a été imposée insidieusement par le traité de Lisbonne en 2007 (Ce dernier allant à l'encontre des aspirations des Français, exprimées lors du référendum de2005). Il s'agit ni plus ni moins d'un Viol prémédité de la démocratie.

- La protection Sociale : A ne pas s'y tromper, ce que l'on n'a pas pu imposer par la persuasion, on nous l'inflige graduellement, nous glissons petit à petit vers un système privatisé si nous n'y sommes déjà. Nos bulletins de salaire, déjà amputés depuis des décennies des charges sociales, il a fallut trouver des solutions miracles. Sont apparues alors les CSG, CRDS et j'en passe, tout cela avec force vaseline pour que l'on ne ressente pas la douleur et comme cela ne suffisait pas on a augmenté ces prélèvements, écornant ainsi un peu plus le restant à vivre des ménages. Cette manne s'étant avérée insuffisante nous en sommes au 1 € (Pour rappel aux plus anciens 6,60 Frs ) par visite passée chez notre médecin, puis 0,50 € par boite de médicament prescrite (Toujours pour les plus anciens 3,30 Frs), puis, depuis quelques années nous voyons arriver la cohorte des médicaments dé remboursés et enfin ceux retirés des nomenclatures de la sécurité sociale que l'on retrouve d'ailleurs à prix exorbitant dans les officines pharmaceutiques et on laisse faire. Par contre on a chargé les médecins, les malades, l'hôpital, de tous les maux sans cependant s'intéresser aux profiteurs externes qui ne manquent pas une occasion de prospérer et s'enrichir sans risque (Les laboratoires pharmaceutiques, les fabricants de matériel médical, Les Ambulanciers etc.)
Les Mutuelles, organismes privés par nature allèchent de plus en plus les cotisants avec forces offres de prise en charge de soins jusqu'à maintenant non couverts par elles, avec bien entendu des tarifs en hausse. Au fur et à mesure ou la Sécurité Sociale se désengagera, elles accepteront de couvrir ce désengagement, les tarifs suivront également la courbe et ainsi de suite jusqu'à la disparition totale de l'Assurance Maladie, il ne restera plus alors qu'à adopter le Système Anglo- saxon ou les Compagnies d'Assurance sont les rois de la couverture Sociale mais avec des tarifs propres à refouler ceux qui ne pourront pas se permettre de la financer.
Il en est de même pour les régimes de retraite, même mal, même remède. Sous des dehors de défense de la répartition, on fait glisser perfidement le régime général vers le privé jusqu'au jour ou on l'enterrera.
Français, vous qui aujourd'hui vilipendaient le cheminot, le chauffeur routier, l'ouvrier, l'employé qui bloque son outil de travail, ils sont comme vous, ils perdent des journées de salaire, ils galèrent pour se déplacer, ils ne partiront pas en vacances, par contre si ils réussissent à obtenir le recul du gouvernement, vous bénéficierez des avantages qu'ils auront obtenu par leur combat alors que vous aurez été absents. Accepter cette situation, n'est ce pas une sorte de proxénétisme ?
La réussite complète de ces mouvements de grogne aurait été d'adhérer et de participer en masse dès la première , Nous aurions tous gagné en temps et en argent. Ceux qui vous gênent actuellement, savez vous que grâce au combat de leur ainés ou encore des vôtres, vous pouvez aujourd'hui bénéficier de certains avantages qu'ils n'auraient jamais obtenu sans lutter.
Avant de parler de prise d'otage encore faut il connaitre la définition de cette situation, je cite "Personne capturée pour servir de gage ou de moyen de pression auprès de la ou d'un État, afin d'obtenir l'exécution de certaines exigences". Avez-vous un moment donné été enlevés, enfermés ou que sais je encore par des travailleurs en lutte ? vous a-t-on demandé une rançon ? si ce n'est dans des cas bien particuliers ou des patrons à l'honnêteté plus que douteuse, ont subit l'exaspération légitime de ceux qu'ils voulaient flouer. Donc, assez de formules toutes faites et non appropriées et dite vous bien que seul le gouvernement est responsable d'une part par son intransigeance, et d'autre part en voulant continuer à protéger ses amis Milliardaires……..Les pauvres, alors que votre porte monnaie, lui, est pris en "Otage" !

Voilà, Mesdames et Messieurs les politiques, voilà ce que vous entendriez si vous daigniez descendre dans la rue, n'oubliez jamais que le bon sens vient toujours d'en bas et non de vos écoles ou l'on vous apprend soit disant à gérer notre pays alors qu'en réalité votre savoir n'est qu' entièrement tourné vers l'appât du gain en votre faveur et celui de vos amis complices. Il n'est peut être pas si éloigné le jour le peuple Français prendra la mesure du dédain affiché par votre suffisance, il y a fort à parier que de profonds bouleversement seront à l'ordre du jour.

Monsieur le Président de ce qui reste de la République, Mesdames, Messieurs les Ministres, Députés, Sénateurs et autres élus de toutes tendances, de tous partis traditionnels, Mesdames ; Messieurs les dirigeants de partis politiques, vous voulez le bonheur des Français et nous vous en remercions. Puisque nous parlons de remerciements, nous vous suggérons et même vous serions grés de ne pas vous présenter ou représenter en 2012 pour un nouveau mandat. Nous connaissons vos talents depuis des décennies, nous vous avons vus à l'œuvre et vous avons assez subis. Tous les partis et leurs satellites, quel qu'ils soient ont été à la manœuvre, tous ont promis monts et merveilles, demandé aux Français des efforts, sans que l'ascenseur retourne au ré de chaussée. Alors, rendez nous ce grand service et ce ne sera que justice rendue, la nation vous en sera reconnaissante.
Laissez nous faire d'autres choix humains, plus conformes à l'esprit de Liberté, d'Égalité et de Fraternité. Ce sera la seconde Révolution que connaitra la France mais cette fois ci dans la douceur, mis à part la douleur que vous ressentirez lorsque vous recevrez le coup amical bien ajusté d'un pied dans le bas des reins, sur un endroit que mon éducation m'interdit de prononcer ici.

Lorsque l'on est capable de laisser sur le paillasson, près de Six millions de ses compatriotes, et d'enfoncer le clou pour fissurer un peu plus le cercle des exclus, sans bouger le petit doigt ou que cela chatouille quelque part

ON EST PAS DIGNE DE DIRIGER LA FRANCE REPUBLICAINE. Ceux de 1789 doivent se retourner dans leurs tombes

Une de vos victimes
Calamity Gé

A lire aussi...

Retour aux news...

 

576 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci