Get Adobe Flash player

La dernière manif anti au Beausset rassemblant 2 000 participants

"Des agriculteurs varois opposés au projet de Ligne à grande vitesse (LGV) en ont empêché ce mardi une réunion de Réseau Ferré de France au Luc."  titre -matin de ce jour.  En effet, c'est au volant de tracteurs, que des agriculteurs suivis d'un cortège d'une centaine de personnes ont défilé dans les rues du Luc, hier. Dans le même temps,  une trentaine de personnes ont empêché la tenue de la réunion de concertation avec Réseau ferré de france afin de protester contre le passage du LGV sur le sillon permier du var de quelque manière que ce soit .  "Nos terres nous appartiennent, on ne veut pas de cette ligne." constituait leur mot d'ordre. Une opération "commando" qui pourrait bien se renouveler à ce samedi.

Explications : Ces derniers jours, nous avons assisté à un retournement de situation concernant l'implantation du projet LGV dans notre département. Des manifestations populaires jaillissent ça et là ( Sanary - Le Beausset - Toulon) rassemblant des milliers de personnes afin de signifier à RFF  un non sans embages au LGV varois. Les plus hautes instances politiques varoises, Hubert Falco en tête, sont ainsi  pris de court, alors que leur position PRO-LGV  avec la gare à Toulon est battue en brèche par la vendicte populaire. Une nouvelle mobilisation anti-LGV est annoncée à Toulon avant la fin du mois.

La député du var Josette Pons (UMP)  lâche Hubert Falco :  “Ne me parlez pas de Borloo, de Falco. On dit non à Borloo, non à Falco” promettant que pas un centimètre de terres agricoles ne sera sacrifié.” répondant ainsi à quelques agriculteurs en colère lors de la manifestation du Beausset.

L'avis de la Rédaction : A ce stade, on se demande si la position de Gilbert Pérugini - maire de Cuers, de la conseillère générale du canton  - Véronique , du Président de la chambre d'agriculture - Alain et  de l'association "stop nuisance cuers", qui ont un accord tacite avec RFF sur un LGV optant pour  l’utilisation exclusive des emprises existantes au sens de la lettre ministérielle Borloo*, peut être encore tenable. Nous en saurons plus ce samedi à 10h au restaurant scolaire, place F. Mittérand, où se tiendra  une réunion  sur les dernières informations concernant la LGV organisée par la municipalité de cuers et l'association "stop nuisance cuers".**

L’agriculture varoise représente 6.000 exploitants, plus de 40.000 emplois induits et près de 600 millions d’euros de chiffre d’affaires. Le projet de tracé du LGV a un impact direct sur plus de 1.700 hectares de terres dans le département du Var. De quoi semer le trouble et déclencher une nouvelle guerre du rail.

 

* la LGV « emprunte les lignes ou emprises existantes. A défaut, les solutions d’enfouissement seront massivement privilégiées.

**Une motion allant dans ce sens a été votée en conseil municipal faisant l'unanimité de toutes les personnes citées.

Pierre Bégliomini - Journaliste WPM pour cuers-infos.com

A lire aussi...

Retour aux news...

 

542 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci