Get Adobe Flash player

Il est toujours de bon ton qu'un maire présente ses voeux à ses administrés. On les apprécie beaucoup moins, lorsque l'on apprend, par le biais d'un journal gratuit, "le télex" ,l'édification de projets importants non présentés à cette même séance des voeux trés politiquement correct.

1/ Tout d'abord, une information exclusive (non officiellement parue sur aucun média et qui  fera plaisir à la plupart des commerçants cuersois : le projet bien avancé, plan d'architecte à l'appui, d'une grande enseigne commerciale (enseigne à prix bas, dont nous ne pouvons révèler le nom pour l'instant) pour une grande surface d'alimentation dans le quartier des Perreiguins. Située à deux pas du centre du village, nul doute que celle-ci portera un coup définitif à l'éssor économique du petit commerce cuersois.

2/ C'est par le télex que nous apprenons le projet pharaonique de construction d'un hôtel, d'un centre de loisirs et de thalasso avec plan d', résidences de luxe et de vacances, .....tennis, salle polyvalente..... Le tout gratuitement, pour les beaux yeux de la municipalité, serait pris en charge par des investisseurs privés.... Lesquels...! on n'en sait rien ! La zone d'implantation serait située en lieu et place de l'ancienne carrière au dessus du quartier le pas de Redon. (tiré des propos de Gilbert Pérugini accordé au journal le télex - dernier numéro en cours - voir ci-dessous)

Or, tous les anciens cuersois (dont Gilbert Pérugini fait partie) savent parfaitement que cette zone est potentiellement trés dangeureuse pour plusieurs raisons :

1/ le terrain y est trés instable et ne permet aucune construction.

2/ Cette zone a subi une extrême pollution ces 20 dernières années, pour ne pas dire une contamination qui interdit tout projet de construction.

Le fonctionnement de la carrière s'est arrêté dans les années 1980. A cette date, tous les ossements humains du cimetière de qui n'étaient pas dans des concessions y ont été empilés. Ensuite , cette carrière a servi de dépotoir et des tonnes d'amiante y ont été déversées, puis quelques temps plus tard, ce fut des tonnes de peinture polluante,  suivi de produits chimiques divers et variés que toutes les entreprises de et de Navarre venaient déverser.

Résultat : Des strates de pollution rendant ce terrain instable à tout projet immobilier sérieux et une zone qui couterait des millions d'euros à dépolluer. Quels investisseurs sérieux voudraient construire dans de telles conditions.

Voilà donc un autre excellent projet sorti du chapeau municipal, après celui du parking souterrain !

Hormis toutes ces considérations, il est scandaleux que Monsieur le maire se soit contenté, pendant la séance des voeux, d'un discours policé, politiquement correct, alors que dans le même temps, l'annonce sur des journaux gratuits de projets pharaoniens, sans aucune concertation avec son conseil municipal, était publiée.

Décidément, l'année 2009 commence plutôt mal !

Pierre Bégliomini

A lire aussi...

Retour aux news...

 

740 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci