Get Adobe Flash player

carriere du puyJean-François, nouveau lecteur de notre site d'infos et cuersois d'adoption depuis quelques années, nous pose une question concernant le fameux projet phare de la municipalité Pérugini, l'aménagement de "la carrière du Puy", située au nord de Cuers après le rond-point "Rhin et Danube" : "Résidant non loin de la carrière du puy, je m'attendais à ce que le chantier commence courant 2012. Il me semble bien que la fin des travaux et l’inauguration de ce centre touristique était prévu fin 2013. Or, depuis l'annonce fracassante du Maire, pour lequel j'ai voté, devant une salle comble lors de la cérémonie des voeux de janvier 2011.... plus rien, et ce n'est pas en trois mois que ce chantier va être bouclé, d'autant que les municipales de 2014 ne sont pas loin. Aussi, je vous demande si le complexe touristique de la carrière du Puy voulu par le Maire est toujours d'actualité."

Avant de répondre à la question de Jean-François, il est bon de dresser un petit historique de ce dossier. Notre rédaction a été la première à dénoncer ce projet pharaonique. C'était en janvier 2009 (cliquez ici), auparavant, Gilbert Pérugini avait annoncé l'édification du centre touristique au cours d'un interview accordé au journal gratuit "le télex" en ces termes  : "Dans le quartier, nous disposons d'une carrière de 8,7 hectares, nous avons prévu d'y construire un centre de loisirs, nous pourrions en vendre 6 hectares afin d'édifier un hôtel Thalasso, un plan d'eau, des résidences de vacances, des tennis. De plus, l'investisseur prévu y construirait une salle polyvalente pour la commune..." Notez que le Maire ne comptait pas lancer d'appel d'offres puisqu'il avouait de facto avoir trouvé l'investisseur sans le nommer avant même de faire passer le projet en conseil municipal.

plancarrieredupuy2-1

Ces "anciens plans" d'aménagement de la carrière du Puy ne seraient plus d'actualité, "Il n'y pas de plan d'aménagement" d'après Gilbert Pérugini

Des strates de pollution rendant ce terrain instable à tout projet immobilier sérieux. L'arrêté municipal du 4 octobre 1989 précise que "le comblement de cette ancienne carrière doit être réalisé avec des déchets inertes à caractères non évolutifs et non polluants... Le terrain remblayé devra présenter  des caractéristiques mécaniques relativement homogènes. Un contrôle sera exercé par la municipalité..." Or, la réalité est tout autre. De nombreux procès-verbaux de la police municipale de Cuers font état de nombreux constats d’infractions durant ces 20 années de comblement du terrain et plusieurs sondages géotechniques effectués  ces dernières années ont mis en évidence le fait que les différentes couches composant le remblai sont très hétérogènes. Quant aux déchets déversés, les procès-verbaux mentionnent des déchets hospitaliers, des boues de station d'épuration, des déchets mortuaires, des déchets toxiques, des vases portuaires... Des anciens cuersois parlent même d'amiante, de peinture polluante et de produits chimique de tout ordre.

Notre réponse à Jean-François. Quels investisseurs sérieux voudraient construire dans de telles conditions... Gilbert Pérugini, Maire de Cuers, annonçait, pourtant, avoir cet investisseur dès le début du projet en 2009. Il n'a jamais formulé son nom, même en conseil municipal et officiellement personne ne le connaît. Le 13 avril 2011, une réunion s'est tenue sur le projet de la carrière du Puy afin d’exposer aux membres du conseil municipal, majorité et opposition, la finalité du projet retenu en présence de l’architecte concepteur issu du bureau d’architecte Michel FOUQUE, mais aucun nom d'investisseur n'a été cité. Y en avait-il vraiment un ? C'est la question que l'on peut se poser. Et s'il y en avait un, s'est-il retiré de ce projet qui devait effectivement voir le jour fin 2013 ou est-il dans l'attentisme. Le groupe Pierre & Vacances a été cité par notre Rédaction, suite à quelques indiscrétions, mais cela n'a jamais été confirmé. Quoiqu'il en soit l'édification de cet ensemble touristique dont les cuersois étaient purement exclus économiquement (les vacanciers vivant en autarcie avec surface commerciale, piscine, tennis, Thalasso, etc...) semble en sursis pour le moment, comme le confirme à demi mots Gilbert Pérugini dans un interview donné au journal "var-matin" du 23 janvier dernier : "Le groupe Pierre & Vacances n'est pas l'aménageur, un acheteur doit l'aménager avec des espaces boisés, mais il n'y a pas encore de plan." -  Les plans existants élaborés par le bureau d’architecte Michel FOUQUE  ne seraient donc plus d'actualité signifiant ainsi l'arrêt du projet tel qu'il était conçu ? Et de

marche carriere

Gilbert Pérugini a attribué à la société Ginger environnement et infrastructures un marché de 8 895 € portant sur le diagnostic de pollution et de portance des sols de la carrière du Puy.

poursuivre : "C'est un terrain prévu pour le loisir avec hôtel, piscine, maisons de vacances et une  partie est prévue  pour les cuersois. Je vous confirme qu'il n'y aucun problème de pollution sur ce site et les affirmations des groupes d'opposition ne tiennent sur aucun élément tangible, l'eau s'infiltre et repart. C'est un terrain vague." Pourtant le 16 mai dernier, dans une totale discrétion, Gilbert Pérugini a attribué à la société Ginger environnement et infrastructures un marché de 8 895 € portant sur le diagnostic de pollution et de portance des sols de la carrière du Puy.Cela signifierait qu'un projet immobilier court toujours et que des études soient bien nécessaires.

Pour être tout à fait complet, sachez enfin, que le le conseiller municipal d'opposition, Denis Raybaud, d'Europe Ecologie a fait une requête auprès du Tribunal Administratif de Toulon, dans laquelle il demande l'annulation de la délibération relative à l’aliénation du bien communal « de la carrière du Puy » - S'il obtient gain de cause, tout projet immobilier privé sera stoppé net. L'audience a eu lieu le 29 aôut dernier et nous attendons donc les conclusions de la délibération, tout comme le mystérieux acheteur, certainement, s'il existe.

Pierre Bégliomini - Journaliste - Agence d'infos WPM

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1489 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci