Get Adobe Flash player

bassin de retentionChristian, fidèle internaute de cuers-infos, est particulièrement inquiet sur le devenir de son quartier "Les Peireguins" et se fait le porte-parole de tous ses voisins en nous posant cette question : "Pouvez vous nous dire à quoi va servir ce gros trou creusé derrière la nouvelle maison de retraite. Va t il y avoir une station d'épuration comme je l ai entendu dire. Pouvez vous nous en dire plus sur le devenir de ce beau quartier et pourquoi pas un reportage sur votre site avec des photos car les habitants des alentours s inquiètent."

Merci Christian pour votre question à laquelle nous allons tenter de répondre.  Tout d'abord, rassurez-vous, "le gros trou" creusé tout  en bas du quartier des Peireguins n'est en rien les prémices d'une nouvelle station d'épuration. Il s'agit d'un bassin de rétention des eaux pluviales autour duquel rien n'est prévu sauf un grillage de sécurité. Point de projet paysagé avec pelouse, arbres, nénuphars, donc.

Pourquoi cet immense bassin de rétention ? Une partie du PAE des Peireguins est construit en zone humide, en d'autres termes en zone inondable, c'est pourquoi il est nécessaire d'édifier en aval un bassin de rétention des eaux pluviales. La construction en zone humide est autorisée quand trois conditions suivantes sont réunies : - le document d’incidence justifie que le projet est d’intérêt général -  il n’existe aucune solution alternative -  des mesures compensatoires sont mises en oeuvre. / Ces trois conditions sont bien réunies dans le projet du PAE des Peireguins.

102_3318

Principes généraux et fonctionnement : Les bassins à ciel ouvert permettent de stocker les eaux pluviales pour lutter contre les inondations. Après stockage, les eaux pluviales sont soit évacuées vers un exutoire de surface (bassin de rétention) soit infiltrées dans le sol après rétention (bassin de rétention/infiltration). Ils sont destinés à contenir le surplus d’eaux de pluie et de ruissellement en fonction d’un débit d’évacuation régulé vers un exutoire : ils ont donc un rôle d’écrêtement. Ils contribuent aussi à traiter les eaux pluviales avant rejet dans le milieu naturel. Parmi ces bassins à ciel ouvert, il existe : - les bassins de rétention en eau qui contiennent de l’eau en permanence, - les bassins de rétention secs qui se vidangent complètement suite à un événement pluvieux vers un exutoire, - les bassins de rétention-infiltration. Les données techniques obtenues grâce à différentes études constituent un préalable indispensable à la réalisation d’un ouvrage de rétention d'eau. Quelque soit le type de bassin ou d’ouvrages à implanter, certains éléments constitutifs et équipements doivent répondre à des principes de dispositions constructives minimales.

Au cours de notre enquête, il nous a été impossible d'obtenir des renseignements sur ces fameuses données techniques de la part des responsables de ce projet que nous avons contactés. L'un d'eux, qui a souhaité garder l' anonymat, nous a même confié : "Dans le var, les bassins de rétention des eaux pluviales sont un sujet sensible." Bien évidemment, on aurait aimé plus de transparence. Même si ce bassin est construit dans les normes, le fait de ne pas vouloir divulguer les informations techniques auxquelles ont droit les riverains constitue toujours une suspicion, à tort ou à raison.

pae peireguinsL’urbanisation du quartier des Peireguins : Ce sujet mériterait un dossier complet. Voici, cependant les points clés à connaître : Il faut discerner le PAE des Peireguins de l'ensemble du projet d'urbanisation du quartier des Peireguins. L’urbanisation de l'ensemble ayant été voulu et validé par l'actuelle municipalité Pérugini.

Le PAE :  Pour l’actuel adjoint à l’Jean Malphato  « C’est un projet majeur pour la commune.  la nouvelle équipe municipale est très attachée à la réalisation de cette opération. Ce projet, véritable greffe urbaine située en continuité du centre ville permettra de réaliser 30% de logement sociaux ». Initialement engagé par l'ancienne équipe municipale du maire Guy Guigou, ce PAE a notablement évolué sous Gilbert Pérugini, avec une densification urbanistique et une zone urbanisée revues à la hausse. La société SAGEM s’est vue confier l’exécution des tâches nécessaires à la réalisation de cette opération d’aménagement. Officiellement, sur 13 hectares, 350 logements vont être construits dont 130 en logements sociaux ; or, la concentration de logements sociaux dans un même quartier peut influencer sur son devenir et le transformer en zone sensible. Légitimement, on peut se poser des questions sur cette concentration, même si Cuers a un besoin évident de ce type de logement. Ce PAE représente 34 920 m² de SHON, dont 9 170 m² affectés aux logements locatifs conventionnés et 750 m² de commerces. Un groupe scolaire est aussi vanté dans les brochures des promoteurs ; cependant, un flou certain demeure sur son édification. Dans son rapport (2010), la Chambre Régionale des Comptes n'hésite pas à critiquer ouvertement ce manque de transparence de la part de l'équipe municipale Pérugini : "Ce groupe scolaire n’est pas budgété dans les dépenses prévues et pas programmé de façon claire. L'équipe Pérugini reste discrète sur sa prévision de financement (2 M€ et plus) qui fait partie de l’argument commercial.» Et de poursuivre, concernant l'ensemble de ce projet : "Dans ces conditions, compte tenu des enjeux, un suivi particulièrement attentif de l’avancement de ce projet apparaît hautement souhaitable... La multiplicité des projets lancés constitue un facteur de risque aggravant pour la santé financière déjà fragile de la Ville de Cuers." - L'urbanisation de l'ensemble des zones du PAE devait, au départ du projet, s'étaler sur 9 années, or, récemment, l'adjoint à l'urbanisme, Jean Malfatto, a déclaré en conseil municipal que finalement, compte tenu de l'ampleur de celui-ci,  il valait mieux commercialiser une tranche de zone à la fois plutôt que de s'attaquer à la construction de l'ensemble du PAE. Une déclaration qui suscite bien des questions sur la fiabilité du montage de ce PAE par l'actuelle municipalité.

L'ensemble du quartier des Peireguins : La municipalité actuelle a vendu plusieurs parcelles à des promoteurs immobiliers, ainsi, deux terrains de  5200 m2 ont été cédés pour 750 000 euros. Des particuliers ont vendu des parcelles à des promoteurs qui ont obtenu le permis de lotir. D'autre part, un flou urbanistique règne encore sur les ventes de terrains et l'édification de futures constructions. Pour le conseiller municipal Jean-Claude ,"ce serait quelques 700 habitations, PAE compris, qui devraient s'édifier dans ce quartier, le transformant complètement en zone urbanisée, lui retirant son âme campagnarde au profit d'un nouveau dortoir si rien n'est fait d'ici là." - Reste que rien de censé n'est prévu au niveau des infrastructures susceptibles d'accueillir cette nouvelle population.

Pierre Bégliomini - Journaliste - Agence d'infos WPM

A lire aussi...

Retour aux news...

 

2244 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci