Get Adobe Flash player

Si, au sein du parti socialiste national, Martine Aubry et ses proches observent un pacte de non agression avec Ségolène Royal afin de ne pas alimenter les divergences avant les élections européennes, Il n'en est pas de même au sein de la fédération du PS du .

Les exclus socialistes cuersois  rompent le silence imposé par la fédération du PS du var et en appelle à la nouvelle secrétaire fédérale du var Mireille PEIRANO.

Rappelons que depuis le 15 juillet 2008 sont exclus du Parti Socialiste pour une durée d’un an dont 6 mois avec sursis, avec obligation de ne pas aborder ce sujet dans quelque média que ce soit sous peine de radiation totale, avant la fin dudit sursis, soit jusqu’à la fin avril 2009  : Charles Borlet-Hôte, Janine Géraud, Jean Claude Huertas, André Ledda, Viviane Maironne, Julien Cornez et Nicole Navarro.

Julien Cornez, soutenu par les autres exclus du PS , vient d'adresser à Mireille PEIRANO, Secrétaire Fédérale du PS du Var, ainsi qu'à tous les Maires socialistes du Département, les Conseillers Régionaux et Généraux, une lettre dans laquelle il demande à Mireille Peirano : " non pas d’apaiser les esprits, mais de trancher, une fois pour toute, sur une situation qui n’a que trop longtemps perduré. Ce que n’a pu ou n’a su ou n’a voulu faire son prédécesseur (Robert Alphonsi)."

Bien entendu, Julien Cornez fait allusion à la situation de la section socialiste de cuers : "Depuis les qui ont fait chuter la Gauche Unie, on assiste à un règlement de comptes de toutes parts. Que l’expression soit un signe de Liberté, on le conçoit aisément, mais dès qu’elle dépasse les limites, cela n’est plus tolérable."

Julien Cornez rappelle l'historique de cette section depuis les années 2000 qui a influencé largement le résultat des dernières municipales : "Nous en étions à cette époque, au premier mandat de l’union de gauche. Rappelons que la municipalité était composée de socialistes issus de la section Cuersoise dont certains postes d’adjoints leurs étaient destinés, puis de quelques communistes et pour compléter la liste, de femmes et d’hommes de chaque tendance. L’ambiance s’est dégradée, dès le second mandat, notamment en 2001-2003, un camarade qui devrait se reconnaître, eut la bonne (ou la mauvaise) idée de proposer à Robert de tenter sa chance aux prochaines élections prévues en 2008. Et c’est de là que la situation prit une autre tournure."

Puis Julien Cornez met ouvertement en cause Robert Daumas, candidat socialiste aux dernières municipales, Lucienne Pélissier, ancienne secrétaire de cette section, ainsi que l'ancien secrétaire fédéral Robert Alphonsi : "L’ambition aidant, Robert Daumas va instaurer une stratégie tout à fait personnelle, fort de l’appui de la secrétaire de la section (Lucienne Pélissier). Celle-ci obtiendra, par ailleurs,  l’aval du premier secrétaire fédéral du PS du Var (Robert Alphonsi)  qui ira même proposer la création d’un groupe d’élus Socialistes et Républicains dont nous ne trouverons pas l’existence officielle dans les statuts du PS. Ce groupuscule composé de trois élus socialistes et d’un écolo (), élu également, prendra du recul en se plaçant nettement dans l’opposition au sein du conseil municipal (les forces de l'union de la gauche -ndrl-)."

Julien Cornez met an avant le fait que cette stratégie ne pouvait que nuire à l'esprit de la gauche cuersoise : "Je me suis positionné clairement contre une telle stratégie qui ne pouvait aboutir car ce projet contre l’union de la gauche perdrait tout son sens. Puis arrive la campagne des municipales de 2008. Robert Daumas se présentera comme premier des socialistes pour mener sa liste."

Pour Julien Cornez "les élus socialistes sortants ne devaient pas soutenir la candidature de Robert Daumas (aux dernières municipales) compte tenu de deux listes de gauche en présence dont bien entendu la gauche unie sortante. Monsieur Daumas contribuera volontairement à la mise en place de la droite aux commandes de la mairie."

  • Retrouvez l'intégralité de cette lettre "en cliquant ici."
  • A lire ou à relire l'excellent dossier de notre rédaction sur les dessous des élections municipales cuersoises "Comment Gilbert est devenu le maire de Cuers" toujours disponible dans le n° 1 de notre webrevue en page 22 " en cliquant ici.
  • A lire aussi, l'excellent dossier de notre rédaction sur "la saga de la section PS cuersoise depuis les dernières élections municipales" toujours disponible dans le n° 2 de notre webrevue en page 18 " en cliquant ici.

Pierre Bégliomini

A lire aussi...

Retour aux news...

 

537 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci