Get Adobe Flash player
Pierre Begliomini_redacteur-en-chef

Pierre Begliomini - Rédacteur en chef

Officiellement, lors des prochaines municipales de 2014, aucune alliance nationale entre l'UMP et le n'est envisageable.Voilà au moins un point sur lequel Jean-François Copé et Marine Le Pen assument leur convergence. Pour autant, au niveau local, la tentation d'un rapprochement entre la droite et l'extrême droite est bien réelle, notamment à dans le .
Armelle de , candidate désignée, ne s'en cache pas. On a pu s'en rendre compte lors du dernier conseil municipal qui s'est tenu ce jeudi à Cuers. Présente pour la seconde fois à un conseil municipal dans le public après quelques décennies d'absence, et après avoir serré les mains des adjoints majoritaires UMP,  l'adjointe aux affaires scolaires, Nadège Vérité lui a remis le dossier des délibérations du conseil avant l'ouverture de celui-ci. Ce document est pourtant réservé aux conseillers municipaux. Or, n'a aucun mandat électif à Cuers. En aucun cas, un document interne au conseil municipal ne doit être distribué à un quelconque membre de l'assistance. On connaît maintenant les affinités particulières de certains adjoint vis à vis du Front National. Plusieurs adjoints majoritaires et non des moindres sont aujourd'hui, ouvertement ou non, sympathisants du .

A priori, l'union fait la force et la stratégie paraît bonne, mais en y regardant de plus prés, on se demande si la candidate FN au poste de premier magistrat de Cuers à un quelconque intérêt à cette alliance avec une équipe UMP qui s'essouffle en fin de mandat et qui a multiplié des incohérences de gestion au cours de ces 5 dernières années.

Elle va avoir beaucoup de mal à trouver la trentaine de personnes nécessaires au montage de sa liste - . Premier constat, Armelle de Pierrefeu aurait beaucoup de mal à trouver les 33 personnes nécessaires au montage de sa liste, même si Cuers a voté majoritairement FN aux dernières élections nationales. Tous les responsables politiques de la commune connaissent bien le fond de commerce des personnes susceptibles de s'engager dans un combat à Droite comme à Gauche et à Cuers, il faut réellement faire le fond des tiroirs pour en trouver. C'est un constat de plusieurs décennies. D'ailleurs ce sont toujours les mêmes qui reviennent au fil des élections municipales et ce n'est pas pour rien !

ump"Prenez 4, 5, 6 personnes du Front national sur votre liste et nous ne monterons pas de liste FN - "écoutez, vous êtes un bon maire, vous avez un bon bilan à votre actif, nous n'irons pas faire de liste contre vous et par là risquer de vous faire perdre, mais à condition que vous preniez 4, 5, 6 personnes du Front national sur votre liste, sans forcément d'ailleurs qu'elles soient affichées Front national." C'est ce langage qu'elle pourrait bien tenir à Gilbert Pérugini et consorts si elle ne réussit pas à trouver les trente trois volontaires cuersois estampillés FN, à l'instar de Marion Maréchal-Le Pen, la jeune députée mariniste du Vaucluse.

Une sratégie compromise : Sauf que Gilbert Pérugini est un maire fantoche obéissant à une équipe d'affairistes et que leur bilan est catastrophique pour la commune. En effet, se targuer, au fil des années, de mettre en évidence la baisse de la dette communale laissée par son prédécesseur ne constitue pas une politique de gestion communale à elle seule, surtout lorsque l'on sait que cette baisse est essentiellement due à des échéances programmées d'emprunts et qu'aucun investissement, aucune infrastructure n'ont été réalisés, laissant Cuers exsangue face à une urbanisation outrancière d'affairistes à la tête de la commune. Une alliance directe avec Gilbert Pérugini paraît suicidaire pour Armelle De Pierrefeu et devrait jouer en la défaveur du Front National si les électeurs se basent sur un constat local pour cette élection locale.

Quelle stratégie pour Armelle De Pierrefeu : Bien qu'elle dispose d'un potentiel d'électeurs conséquent, la marge de manœuvre semble étroite pour le Front National. Conseillère Régionale de son état, il semble que ce combat ne soit pas le sien. Désignée d'office au niveau national pour représenter le FN sur Cuers, alors qu'elle s'est complètement désintéressée de la commune depuis plusieurs décennies, elle fait son apparition publique depuis quelques mois dans les cérémonies officielles aux côtés des élus UMP cuersois, ainsi que dans les deux derniers conseils municipaux. Elle pourrait monter une liste FN au 1er tour en intégrant quelques poids lourds de la majorité UMP locale comme Jacques Tardivet, 1er adjoint, Nadège Vérité, adjointe aux affaires scolaires et quelques autres. C'est à ce prix seulement qu'elle arriverait à monter sa liste parallèlement à une liste propre à l'UMP. Les deux listes auraient déjà prévu la fusion au 2 ème tour. Ce qui pourrait leur assurer la victoire moyennant une politique d'entente de jeu de chaise musicale. Mais c'est sans compter sur la versatilité des électeurs cuersois qui ne se retrouveront peut être pas dans ces manigances politiciennes.

Pierre Bégliomini - Journaliste - Agence d'infos WPM

A lire aussi...

Retour aux news...

 

2974 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci