Get Adobe Flash player

Vous avez tous reçu dernièrement cette missive de la municipalité dans votre boite aux lettres intitulée "le mot du maire".

Comme vous avez pu le constater au cours de ces derniers mois, chez nous, à ma ville-de-.com, nous ne faisons qu'analyser les actions et l'immobilisme de la municipalité élue au suffrage universel en mars 2008. Notre indépendance vis à vis de tous, nous confère une certaine crédibilité dans nos analyses reconnues, maintenant, par la plupart des journalistes de la presse écrite locale qui n'ont pas hésité à s'abonner à notre revue.

Certes, nous n'avons pas été très élogieux sur cette nouvelle municipalité au cours de l'année qui vient de s'écouler et nous espérons bien qu'en 2009, notre point de vue changera du tout au tout, ne serait-ce que pour le développement de notre commune et le bien-être de tous les cuersois au quotidien. Nous souhaitons vraiment que cette municipalité trouve les moyens adéquats à une gestion saine tout en privilégiant le développement des structures municipales.

En attendant, force est de constater qu'en terme d'action, cette municipalité se complait, pour l'instant dans un immobilisme certain tout en essayant de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Dernière preuve :.........................

"LE MOT DU MAIRE" ; (cliquez ici pour en prendre connaisance)

Au verso de cette missive, vous trouverez une lettre de la Préfecture sur laquelle figurent des propositions radicales et ridicules visant à vider la commune de son patrimoine foncier afin de résorber les emprunts, alors que la solution consiste justement à garder ce patrimoine et s'en servir pour générer des impôts fonciers afin d'équilibrer la dette.

Quant à l'important effort d' dont la lettre fait mention, rappelons, fort à propos, l'attribution faites par le Maire au Maire, ainsi qu'à ses adjoints,  de nouvelles indemnités au maximum de la majoration permise au titre des communes chefs-lieux de canton, soit 15%.
En effet, Ces indemnités ne peuvent être majorées que dans la limite de 15% pour les communes chefs-lieux de canton et restent totalement facultatives.
Voici un extrait de cette délibération : Vu la délibération n°2008/03/01 du 22 mars 2008 fixant le nombre d’adjoints. LE CONSEIL MUNICIPAL, A L’UNANIMITE, DECIDE  de fixer le régime indemnitaire du Maire et des Adjoints, à compter  du 27 mars 2008 et pour la durée de leur mandat, de la façon suivante :
-  Les indemnités du Maire à 34 % de l’indice brut 1015, Indice majoré 821 (+ 15 % de majoration au titre de Commune, Chef lieu de canton), -  Les indemnités des Adjoints à 18 % de l’indice brut 1015, Indice majoré 821majorées de 15 %  au titre de commune, chef lieu de canton. .                   Le Maire : M. Gilbert (voir l'article complet dans la webrevue n°2)
*L'indice brut de référence 1015 est fixé au 1er octobre 2008  à 3 752,48 €..

Concernant la mise sous tutelle, rappellons que c'est le Maire, lui-même, qui en avait émis la possibilité et non pas le Préfet. Comme toujours  avec le tandem  Pérugini / Tardivet , il faut remettre les choses à leur place. Quant arrêteront-ils de nous prendre pour des cuersois débiles ?

Pierre Bégliomini

A lire aussi...

Retour aux news...

 

441 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci