Get Adobe Flash player

Le rapport  de la Cours Régionale des Comptes sur la gestion de la commune de Cuers  des années 2002 à 2008, dévoilé au dernier conseil municipal, est sans concession sur la gestion  de la municipalité de gauche  menée par Guy Guigou et Gérard au cours des années 2000. Pour autant, elle souligne, aussi, la gestion cahotique des années  80 menée par un maire de droite Jean-Charles Salphati.

Cependant, ce rapport reconnaît que sur le long terme : "la d'aménagement et de développement dans laquelle la commune de Cuers s'est engagée depuis plusieurs années (avant 2009) a permis la création de nouvelles activités économiques en matière d'emploi et de population bien que celle-ci se soit révélée fort coûteuse pour la commune de Cuers avec une poursuite de l'endettement".

La reconnait que la gestion actuelle de la commune permet d’amorcer un début de redressement de la situation financière  laissée par la municipalité précédente Guigou/Cabri avec un autofinancement exédentaire après plusieurs exercices déficitaires. Toutefois le fait de recourir à des pressions fiscales suppémentaires afin de résorber la dette communale, soit 23% de plus ponctionné dans le portefeuille des cuersois, présente des dangers certains et doit amener les élus à une gestion rigoureuse, sur le fil du rasoir, qui ne laisse aucune place à l’improvisation.

Or, Les critères énoncés par le rapport de la chambre régionale des comptes pour le bon fonctionnement de la gestion de Cuers ne sont toujours pas mis en pratique par la municipalité en place, à savoir, la nécessité d’une plus grande transparence et moins d’incohérence dans les contrats passés avec les déléguations de services publics, ainsi qu’une gestion rigoureuse de tous les instants.

Le Dénominateur commun des deux municipaltités précédentes (de droite comme de gauche) de Guy Guigou à Gilbert Pérugini se nomme Roger Malphato. Cet adjoint à l'urbanisme  a su naviguer suivant les municipalités  à Gauche puis à Droite (dans l'extrême) aujourd'hui.  Dirigeant de la "Cuersem"  (société d' mixte) sous  la municipalité de Guy Guigou (Gauche) jusqu'en 1996. Le rapport de la chambre des comptes dénonce aujourd'hui "le manque de transparence et l'aggravation du déficit des opérations concédées à des opérateurs privés et qui a conduit à la liquidation de "Cuersem" plongeant la commune dans une détérioration financière sérieuse".

On retrouve Roger Malfato aujourd'hui, dans la municipalité de Gilbert Pérugini, en tant qu'adjoint à l'urbanisme. Certaines de ses déclarations sont sans équivoques comme celles faites au cours d'un conseil municipal d'octobre 2010 :  "Cuers est au-dessus des décisions de justice prises par le tribunal administratif, et en tant qu’adjoint à l’urbanisme, je continuerais à passer outre les décisions de justice concernant ce dossier (l'affaire du permis de construire du restaurant le verger du Kouros) ainsi que d’autres dossiers de permis de construire refusés officiellement (par la DDE *) comme pour le restaurant « Le Lingousto »qui a déjà essuyé 3 refus de permis de construire, ce qui ne m’empêchera pas de continuer à le soutenir dans le développement de son infrastructure et de ses édifications afin de se développer"

En 2009, notre rédaction  avait demandé aux deux anciens maires de Cuers, Jean-Charles Salphati et de faire le point, pour nos internautes sur le passif économique de notre commune. Alors que le rapport de la chambre régionale vient de sortir, il est intéressant de réécouter cette émission.

Ce face à face ( émission "Forum" animée par Pierre Bégliomini - Journaliste) éclaire d'un jour nouveau le concept même de l'endettement de notre commune. On apprend que l'endettement par habitant est toujours relatif par rapport au nombre d'habitants et qu'il n'a pas de valeur de baromètre. Ce sont les richesses susceptibles d'être produites par notre commune qui sont décisives pour le portefeuille de chacun d'entre nous. Les nouveaux cuersois qui s'intéressent à leur commune apprécieront la franchise de chacun des intervenants, quant aux anciens, leur mémoire sur l'origine de cette dette, se rafraîchira.

Nous apprendrons dans quelle mesure l'appartenance politique des maires a un impact sur la gestion quotidienne de Cuers et sur la politique communale mise en oeuvre, et qu'elles sont les différences réelles entre maire de droite et maire de gauche, une fois passées les tensions des scrutins.

Voici les thèmes abordés au cours de ce face à face : ? Historique de l'endettement cuersois - les investissements à long terme - les emprunts pour chaque municipalité.? L'endettement de cuers : politique volontaire ou mauvaise gestion (pour chaque municipalité).? La mise sous tutelle de la gestion de la commune sous J.C. Salphati - le point de vue de chacun.? Les contentieux qui ont opposé les deux municipalités sur les procédures judiciaires maintenant terminées.? L'avenir de cuers - comment le voyez-vous politiquement parlant sur les 15 prochaines années.? Le bilan - quelles sont ses chances de succès - sa politique - les compétences globales de cette municipalité.

 

9 parties à écouter tranquillement :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Pierre Bégliomini - Journaliste

A lire aussi...

Retour aux news...

 

663 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci