Get Adobe Flash player

"Si ce marché fait du tort à intermarché, je serais très contente, cela voudra dire que nous avons réussi notre coup" a déclaré Véronique en public au cours de la dernière séance du conseil municipal devant une assemblée, médusée par ses propos.

C'est souvent à partir d'une étincelle que le feu jaillit. A priori, l'idée était bonne, mais comme toujours avec cette municipalité (on commence malheureusement à en prendre l'habitude) le projet a été mal ficelé dès le départ par manque d'études préalables et de concertation avec les cuersois riverains,......

commerçants, entrepreneurs locaux et conseillers municipaux. Comme toujours, ces derniers ont été mis devant le fait accompli.

  • La vraie bonne idée : Un marché des producteurs du pays avec oléiculteur, maraîcher, apiculteur, arboriculteur, fromager, producteur oeufs et poules, horticulteur, pépiniériste, éleveur d'agneaux, éleveur de truites, tous les vendredis après-midi de 16h à 20h et tous les samedis de 8h à 12h à partir du vendredi 17 avril.
  • La vraie mauvaise idée : L'emplacement qui se trouve Rond-Point des Défens - Départementale 43.
  • La "franchement" très très mauvaise idée : Opposer, par ses propos, le monde agricole et celui des grandes surfaces.

Avant de revenir sur tous ces points en détail, je vous propose d'écouter l'échange de propos entre Véronique Baccino, adjointe à l'agriculture, et le conseiller municipal de l'opposition du groupe Duval, jean-Claude qui lui fait remarqué, au cours de la séance du dernier conseil municipal, que l'emplacement choisi n'est pas très approprié. Gérard , chef de file de l'opposition " ensemble", quant à lui, déplore le manque de concertation avec les riverains dont la grande surface Intermarché fait partie. (le son est médiocre, mais les propos sont clairs)

  • Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Suite à ces propos, nous avons rencontré Christophe Bizzari, le Directeur général d'Intermarché situé aux "Défens", au nord de Cuers et qui se trouve face au marché des producteurs. Voici sa réaction :

"Je ne souhaite pas ouvrir de polémique avec la municipalité de Cuers, d'autant que nous entretenons de bons rapports. Nous participons activement au développement économique de cette ville, de part les nombreux emplois que nous créons, 42 à ce jour, dont bon nombre sont tenus par des cuersois. De plus nous versons une taxe professionnelle conséquente. Nous participons aussi financièrement à la dynamique de cette cité lorsqu'on nous le demande, avec par exemple, l'affichage publicitaire payant sur les minibus municipaux. Je pense que si Madame Baccino, que je ne connais pas, et qui ne m'a jamais contacté, avait eu la courtoisie de me faire part de son projet, nous aurions très certainement participé à celui-ci d'une manière ou d'une autre en apportant notre savoir-faire commercial.

Quoiqu'il en soit, toute animation est bénéfique pour la vie économique et cette implantation n'est pas gênante pour "Intermarché", bien au contraire, elle ne peut qu'être positive.
Cependant, je regrette les propos de l'adjointe à l'agriculture prononcés en séance du conseil municipal à l'encontre de notre grande surface et je demanderais officiellement à monsieur le Maire, Gilbert des éclaircissements".

D'autre part, installer un marché sur un rond point aussi fréquenté, crucial pour la fluidité de la circulation, surtout aux heures de pointe, est une incohérence au niveau de la sécurité routière et de celle des cuersois qui se rendront au marché. Aucun stationnement public de véhicules n'est jusqu'à ce jour autorisé aux abords de ce rond-point, tout au plus une file de stationnement pour une vingtaine de véhicules devrait être aménagée pour l'ouverture du marché.  Quelque soit les dispositions prises par la municipalité au niveau de la sécurité, ce rond point est un engorgement de véhicules et il est très dangereux d'y stationner et encore plus de s'y promener.
Véronique Baccino déclare avoir choisi cet emplacement car "Plus de 16 000 véhicules  l'empruntent chaque jour, une chance pour ce marché...".

Par ailleurs, ce marché est réellement trop éloigné du centre ville, il intéressera en premier lieu les automobilistes empruntant quotidiennement cette voie nord de Cuers.

Véronique Baccino met en opposition deux mondes qui se côtoient et se complètent.

D'autre part, ses prérogatives officielles d'adjointe à l'agriculture de Cuers, de  conseillère générale du et celles de son époux, , Président de la chambre d'agriculture du var et viticulteur, qui parraine ce marché de producteurs en tant que partenaire, sont, à l'évidence, franchement gênantes face à l'organisation évènementielle de ce marché de producteurs par la commune de Cuers.

Pierre Bégliomini

A lire aussi...

Retour aux news...

 

848 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci