Get Adobe Flash player
P. Martinelli - Maire de Pierrefeu

P. Martinelli - Maire de

L' des villes de - Pierrefeu - - Bormes a t-elle vraiment une raison d'être ?   En effet,  des projets similaires pharaoniques concernant l'essor touristique des communes de et Pierrefeu vont voir le jour d'ici deux ans, sans concertation aucune et surtout sans tenir compte  du développement économique et de l' aménagement de l’espace communautaire.

Récemment, la communauté de communes "Porte des Maures", dont Cuers et Pierrefeu font partie, a demandé  au Prefet du le retrait du projet d'intégration de leur communauté au sein de  .  Cette demande  est-elle sincère ou électoraliste compte tenue de la économique locale  non concertée menée par les communes de cette intercommunalité. D'autant que la coquille est toujours vide de projet commun. Quel est donc le vrai but de cette intercommunalité, si ce n'est l'intégration de ses villes par , in fine.

Alors que d'ici deux ans, Cuers sera doté de son complexe touristique démentiel de "la carrière du Puy",voulu par le tandem tristement célèbre Tardivet/Pérugini (1er adjoint et maire de Cuers) - voir nos trois articles les plus récents sur ce sujet - du 14 avril - du 30 avril - du 19 août,  Patrick Martinelli, maire de Pierrefeu a décidé d'un projet similaire "Le super projet Réal-Martin" qu'il qualifie lui-même de pharaonique lors d'une interview accordée au journal "le Télex",  le gratuit qui "désinforme"

Projet "réal" de Pierrefeu

: "Les permis de ce projet pharaonique, qui va changer l ’avenir de Pierrefeu, sont déposés. D’ici à trois ans, l’ancien sanatorium Réal-Martin, désaffecté et implanté sur cinq hectares boisés en face de l’hôpital psychiatrique Henri-Guérin, devrait être réhabilité en « Palais Réal ». Un complexe hôtelier de grand luxe organisé autour de la thématique du soin et complètement ouvert sur l’environnement extérieur. Il accueillera deux hôtels (le premier « grand luxe » avec soixante suites modulables et l’autre de catégorie trois étoiles avec soixante chambres), deux restaurants dont l’un sera confié à un chef étoilé, une clinique chirurgicale, deux grandes piscines, le plus grand spa d’Europe. Sous la férule de Sylvie Caulet, qui a découvert le site par hasard et qui en a confié la réalisation à l’architecte Jean Nouvel. Une star internationale a qui l’on doit notamment le musée du Quai Branly à Paris, le Dentsu Building à Tokyo ou la Tour Agbar à Barcelone. Ajoutons à cela un gymnase enterré équipé pour recevoir les professionnels et une clinique esthétique grand luxe."

Comme on le voit,  , la communauté de communes "Porte des Maures" devient une espèce de Rivièra à la provençale varoise, un piège à touristes fortunés au détriment des habitants qui devront en payer les pots cassés... Début des travaux : 2012  - Inauguration : 2014


L'avis de la Rédaction : Patrick Martinelli est décevant. Ce professeur de Math devenu maire par défaut avait pourtant tout pour plaire... Aujourd'hui, il censure le groupe d'opposition de Pierrefeu «Pierrefeu pour Tous»  dans le bulletin municipal d'août en leur interdisant de s'exprimer sous prétexte que "la revue municipale se veut un journal d'information non polémique."  Il ne mène aucune politique intercommunale de concertation et avec ce projet démentiel d'envergure , il rejoint notre "Tandem cuersois" au rang des illustres maires de pacotille...

Vous pouvez voir l'intégralité du projet Réal-Martin  en cliquant sur ce lien

Pierre Bégliomini - Journaliste

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1050 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci