Get Adobe Flash player
  • L'éditio de Pierre Bégliomini - Journaliste WPM

Pierre Bégliomini - Journaliste-réalisateur de Web presse multimédia

Il était temps !  Alors que depuis plusieurs années, la rédaction de cuers-infos.com dénonce la dangerosité du projet d'implantation d'un complexe touristique sur le site de "la carrière du Puy" à Cuers, c'est seulement aujourd'hui que se réveille le conseiller municipal , Europe Ecologie de surcroît, en dénonçant, enfin, à son tour, dans un trac distribué dans les boites aux lettres de Cuers, non pas l'implantation dudit projet, mais la dangerosité du lieu choisi pour une telle édification. Heureusement que d'autres conseillers municipaux, comme Jean-Claude , ou Robert l'avaient pris de vitesse quelques années plus tôt. Mais, mieux vaut tard que jamais, ne boudons pas cette excellente nouvelle. D'autant que Denis Raybaud, en bon procédurier qu'il est, attaque le projet, non pas sur le fond, mais sur la forme, dénonçant des procédures administratives non conformes, tentant des actions au tribunal administratif : contrôte de l', étude du terrain, etc...  et jouant au journaliste enquêteur, ce qui ne lui réussit pas vraiment, à chacun son métier.

La rédaction de cuers-infos avait publié, il y a quelques années,un document officiel édifiant sur la pollution de cette carrière qui date de ..... 1993 !  nous le republions et vous pouvez le télécharger ou le lire dans son intégralité en cliquant ici.

Voici quelques extraits édifiants que nous dénoncions :

"Le 4 octobre 1989, une convention avait été signée entre le propriétaire du terrain (la Commune), la société PINEDES DOREES et le locataire (la société START-BARLA). TI avait été convenu, que seuls, les objets inertes étaient autorisés à y être déchargés, à l'exclusion de tous autres déchets. En MAI 1990, il avait été constaté de nombreuses infractions à cet accord. Le 31MAI 1990,une réunion avec les principaux responsables, sous la présidence de Monsieur le Maire de CUERS avait lieu en Mairie. A la suite de cette réunion, les responsables des sociétés avaient reconnu les faits reprochés et s'étaient engagés vis à vis de la commune à respecter les directives du cahier des charges et surtout de prendre des mesures de contrÔle avant le déchargement sur le site. Or, aujourd'hui, nous avons pu nous rendre compte, du non respect des engagements promis... Le fonctionnement de ce dépôt tel qu'il est pratiqué, actuellement, est illégal et contraire à la législation des établissements classés.... ils ont pu également constater à leur grande stupéfaction des ossements et crâne humains provenant de rejets de cercueils du cimetière de IA SEYNE (le transport était fait par la société de terrassement MAFUCCI, camion immatriculé 1983 TU 83 - téléphone: 94.94.88.81.). A côté, se trouvaient des dépôts de type fermentescible dont des résidus de fosses sceptiques dégageant des odeurs nauséabondes. Et enfin, des déchets spécifiques à risques tels que: des fûts de peinture, solvants, résidus chimiques, déchets contaminés, emballages souillés, sept bennes en aciers, etc ...). La liste est encore longue ... D'après des témoins, des dépôts sauvages auraient été effectués subrepticement la nuit par des camions bâchés. Dans ce cas, cela supposerait que les chauffeurs possèderaient une clé du portail de la carrière. Etant donné l'absence totale de surveillance, et de contrôle, il apparaît clairement que c'est un déferlement de déchets de toutes sortes qui se produit dans cette carrière. Cela n'est pas sans poser de nombreux problèmes de nuisances de toutes natures, notamment, en ce qui concerne les eaux souterraines...."

Les problèmes de pollution de l'eau datent donc de presque 20 ans, ainsi que  ceux des fameux dépôts d'ordures et c'est seulement aujourd'hui, à l'approche des prochaines municipales que Denis Raybaud en fait son cheval de bataille. Certes c'est bien, mais quitte à s'occuper de la santé des riverains, il fallait peut-être y penser plus tôt. Le mal est fait. Quant à la commune, elle devrait fournir quelques éclaircicessements sur les études réalisées comme elles s'y est engagée lors du vote du projet en conseil municipal. Gageons que cela ne tardera pas.

La course des prochaines municipales a bel et bien commencé. Denis Rayabaud attaque la commune et essaye de prendre de l'avance sur ses concurrents prétextant des actions et des infos  dont la fraîcheur avariée pourrait bien se retournait contre lui.

A lire aussi...

Retour aux news...

 

628 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci