Get Adobe Flash player

Cinq jours après le meurtre dans l'exercice de leur mission de deux femmes gendarmes dimanche dans le village de Collobrières (), un hommage national leur a été rendu ce matin à Hyères, en présence du ministre de l'Intérieur . L'hommage national aux deux femmes gendarmes tuées dimanche dans le village de Collobrières () a débuté ) en présence du ministre de l'Intérieur Manuel Valls. Le président François Hollande y est représenté par son directeur de cabinet adjoint, Alain Zabulon. Parmi les autres personnalités: le directeur général de la gendarmerie, le général Jacques Mignaux et le commandant de la gendarmerie en Paca et de la zone de défense et de sécurité du Sud, le général Marc Mondoulet. Sept députés de la région, le sénateur-maire de Toulon Hubert , le préfet du Var Paul Mourier, les maires de Collobrières, Hyères et Pierrefeu, commune où travaillaient les deux militaires, étaient également présents, ainsi que des représentants de la nationale.

Au cours de la cérémonie, trois décorations leur seront décernées, a indiqué un représentant de la gendarmerie: la Légion d'honneur, la médaille militaire et la médaille de la gendarmerie avec citation. Quelque 3.000 personnes avaient fait le déplacement. Outre la famille et des proches des victimes, des gendarmes originaires de toute la France et des habitants assistaient à la cérémonie.


Dans le même temps, pour la première fois, la population a été officiellement accueillie dans toutes les gendarmeries de France. Un message officiel identique a été lu dans chaque unité et une minute de silence observée.

Malgré la stricte obligation de réserve inhérente à la profession, des appels à la fermeture de brigades ainsi qu'au port d'un brassard ou bandeau noirs sur les écussons des uniformes ont été lancés sur internet, alors que les manifestations de ras-le-bol se sont multipliées ces derniers jours.

 

 

Photo AFP

Hommage poigant à Pierrefeu : Hier soir, jeudi, c'est un hommage poignant qui a été rendu dans la ville de Pierrefeu  par son maire Patrick Martinelli et suivi par la population venue très nombreuse, plus de 1 000 personnes. Au centre de la place étaient disposées les photos de Alicia Champlon, adjudante de 29 ans, et d'Audrey Bertaut, maréchal des logis-chef et mère de famille de 35 ans, tuées dimanche soir à Collobrières. Après une allocution du maire de Pierrefeu, un long moment de recueillement a suivi auquel ont assisté une dizaine de gendarmes en tenue, d'autres en civil, vêtus de noir, et de nombreux habitants, dont certains tenaient des fleurs à la main. Des petites bougies ont été allumées près des photos avant la dispersion du rassemblement, peu avant 20H00. La , qui avait abritée pendant plusieurs années la brigade de gendarmerie en son sein, était représentée par les membres du souvenir français, les médaillés militaires, les de Cuers, le maire, Gilbert Pérugini, quelques conseillers municipaux dont Jean-Claude ainsi que le président de l', Gérard Richard
Ecoutez ce témoignage d'un collègue gendarme d'Alicia et Audrey, pour qui voir autant de monde partager sa peine le réconforte un peu.

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian s'est rendu hier matin, avant un déplacement à Toulon, à Cuers-Pierrefeu dans le Var où il a rencontré les familles des deux femmes gendarmes tuées à l'arme à feu dimanche soir à Collobrières. "J'ai souhaité aller m'incliner devant leur corps, saluer les membres de la famille qui avaient pu venir, saluer aussi leurs collègues gendarmes", a-t-il ensuite déclaré à la presse, en marge de la visite de la frégate de défense aérienne Chevalier Paul. "Je trouve que ce drame est insupportable et je voulais le faire savoir de la manière la plus discrète et intime possible", a ajouté Jean-Yves Le Drian.
 
Après l'hommage national en matinée, une marche blanche doit se tenir ce soir à 18h sur les lieux du drame à Collobrières.

Recherche et synthèse : Pierre Bégliomini - journaliste Agence WPM pour cuers-infos

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1045 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci