Get Adobe Flash player

Jean-Claude

Las de ne pas obtenir gain de cause sur la parution de ses articles dans les colonnes « libre expression » de la revue municipale "mieux vivre à "  J.C. Nourikian, conseiller municipal du groupe d'opposition "", a intenté un "référé liberté" contre la . Il s'agissait, pour lui, d'un manquement à l’exercice de liberté d’expression alors que tous les autres conseillers municipaux d'opposition bénéficient de ce droit démocratique. (voir article du 18 octobre dernier)

Le tribunal administratif a tranché renvoyant dos à dos les deux plaignants, et la Ville de Cuers : "aucune atteinte n'a été portée aux libertés fondamentales de M NOURIKIAN dès lors qu'aucun refus n'a été opposé par le maire de Cuers à la demande du requérant de publier des articles dans la tribune de l'opposition dans la revue municipale dont il est question : le fait pour le maire de solliciter des précisions quant aux modalités de parution des éventuels articles ne saurait constituer un refus..."

Nous avons joint JeanClaude Nourikian par téléphone, voici sa réaction : "Malgré la décision du juge administratif, c’est pour moi et pour l’équipe un jugement positif car il souligne un point essentiel apporté par les avocats du maire de Cuers : il n’y a eu aucun refus de publication du maire. Le juge base donc sont jugement sur cette ce fait, même si pour ma part, je possède un accusé de réception signé par la mairie d’un texte déposé et jamais publié depuis fin 2010 date de ma scission avec M. Duval. - Donc un courrier recommandé avec AR qui comportera un texte pour le prochain Mieux Vivre à Cuers  sera transmis au Maire de Cuers prochainement.  Dans ces conditions je ne ferai pas appel dans les 15 jours auprès du conseil d’état et attendrai de voir si le maire respecte pleinement mon droit de conseiller municipal d’opposition avant d’aller plus loin en justice avec des éléments bien plus concrets que ceux apportés par les avocats du maire.  En attendant, je constate que par les agissements du premier adjoint j’ai dû, pour faire entendre mes droits, aller en justice et le maire prendre un avocat pour la somme de 2000 euros, somme qui sera payée par qui ??? Alors que sans cet élu intermédiaire, Jacque Tardivet,  tout aurait pu être correctement réglé avec M. le maire sans en arriver là. Il serait temps que M. le maire ouvre les yeux car cette atmosphère détestable entre les élus des oppositions et lui même vient de là et plus grave cela joue fortement sur ses relations avec la ."

L'avis de la Rédaction : Dés lors que le juge admet qu'il n'y a pas de refus de la part du Maire, nous devrions retrouver Jean-Claude Nourikian dans le prochain "mieux vivre à cuers", car toutes les pièces justificatives pour une future parution sont en  possession du Maire (depuis plusieurs mois), comme le spécifie le juge.  Tout en déboutant  J.C. Nourikian, le juge admet donc, que celui-ci n'a pas lieu de poursuivre Le maire, Gilbert Pérugini, puisqu'il n'y a pas de censure à son égard, du moins pas encore. Rendez-vous donc, à la parution du prochain "mieux vivre à cuers".

Pierre Bégliomini - journaliste agence WPM pour cuers-infos.com

A lire aussi...

Retour aux news...

 

450 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci