Get Adobe Flash player

Au dernier conseil municipal de Bormes qui fait partie de l'intercom de , Albert Vatinet, maire de Bormes, a réagi aux décisions du préfet concernant la fusion de l'intercommunalité de Cuers, , Bormes, ("Méditerranée-Porte-des-Maures") en déclarant : "Nous savions en créant "Méditerranée-Porte-des-Maures" avec les communes de La Londe, Cuers et Pierrefeu, que nous avions toutes les chances d'intégrer l'agglomération de , les jeux sont faits depuis pas mal de temps... La décision préfectorale ne nous surprend donc pas... Je demanderai que "Méditerranée-Porte-des-Maures" soit intégrée au grand en terme de "pôle intercommunal" garantissant à nos communes leur ruralité" *

L'analyse de notre Rédaction : Notons que Albert Vatinet, maire de Bormes, parle de "chances" et non de "risques".  Face à ces propos nous restons pantois ! En effet, nous savions depuis trois ans  que les maires de Bormes, La Londe et Cuers désiraient intégrer . D'ailleurs, officieusement, ils ne s'en cachaient pas. Nous constatons qu'ils ont donc promené leurs électeurs pendant ce laps de temps, tout comme le maire de Cuers, Gilbert Perugini, afin de pouvoir déclarer maintenant que leur objectif premier est de sauvegarder la ruralité de leurs villes au sein de TPM avec un soi-disant "pôle intercommunal". Un leurre qui continue afin d'avoir le dernier mot et de garder intact la confiance de leurs électeurs face à la prochaine échéance électorale. En effet, il ne peut y avoir aucun pôle intercommunal au sein d'une métropole, cela créerait un précédent dans lequel s'engouffreraient les autres communes. le but de TPM étant d'unifier toutes ces intercommunalités (le nombre de structures inter communales passe de 15 à 6).

Ne vous y trompez pas, l'entrée de ces communes dans l'antre de TPM était programmée depuis au moins cinq années avec la complicité des maires actuels. Toutes ces manigances et gesticulations politiciennes  auront empêché la commune de Cuers  de négocier son entrée  au sein de la  nouvelle métropole toulonnaise. Et le danger de se faire manger tout cru existe bel et bien alors qu'à l'origine, Cuers aurait pu tirer parti de cette entrée.

Pierre Bégliomini - Journaliste

*Propos parus dans le var-matin du jeudi 28 avril - édition

A lire aussi...

Retour aux news...

 

550 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci