Get Adobe Flash player

C'est vrai, nous le savions depuis plus d'une semaine. La manager de , humoriste cuersois, plein de talent, bien connu à , avait contacté notre rédaction de "ma-ville-de-.com", ainsi que les responsables d'Orphéon, et d'autres responsables politiques de l'opposition de , afin de prendre la température et de nous avertir d'une série de représentations culturelles envisagée à partir du 11 octobre au théâtre de l'abattoir.

En effet, Laurent Houdayer, adjoint à la municipalité (mais n'ayant rien à voir avec la culture !) avait demandé, à la base, à Patrick Cottet Moine d'assurer une représentation au théâtre de l'abattoir le 11 octobre, tous les frais étant pris en charge par la municipalité (9 000 €) sans aucun régime de subvention officiel. Et, une saison était en cours de validation, le temps pour Laurent Houdayer de convaincre ses pairs. C'est donc, apparemment chose faite.

"Reportage fr3 du 30 septembre"

Notons que la Manager de Patrick Cottet Moine m'a confié au téléphone......... son désir de " ne pas devenir le bouc émissaire d'une culturelle cuersoise moribonde " par la faute personnelle d'un maire avide de vengeance politicarde et qui cherche ses marques en impliquant injustement un artiste du pays, en l'occurence Patrick Cottet Moine. Mais il est dur de passer entre les mailles du filet de la démarche culturelle de la municipalité cuersoise, tant celui-ci est embrouillé.

On peut aimer ou non les spectacles de rue, c'est une autre question. La culture à cuers n'est pas l'exclusivité de telle ou telle compagnie ou de tel ou tel artiste, c'est certain. Il y a de la place pour plusieurs formes de spectacles, de divertissement, de culture à cuers et ailleurs. Cela s'appelle la pluralité de choix que l'on trouve dans tout bonne démocratie libérale, et dans toutes villes bien gérées culturellement parlant.

Deux problèmes : 1/ Le maire agit sans consulter le conseil municipal, de plus il semble en infraction avec le droit français, car une convention signée avec des partenaires d'état est toujours d'actualité et la compagnie Orphéon sur Cuers possède d'autres activités, en partenariat avec la municipalité, comme une bibliothèque unique d'ouvrages théatraux, entre autre choses.

2/ Patrick Cottet Moine se retrouve au coeur d'un effusion politico revencharde qui le dépasse et ses spectacles pourraient être mal perçus par l'ensemble du monde culturel, bien qu'il ait pris le soin de contacter l'association Orphéon. Sa manager m'a confié que Patrick est prêt à annuler toutes les représentations, si sa venue était trés mal perçu. le fera t-il ? Est-ce souhaitable ?

D'un autre côté, il faut bien avouer que la culture et le divertissement à Cuers ne doivent pas se figer et rester paralyser en attendant la résolution des problèmes que le Maire a créé. Et Les spectacles de Patrick Cottet Moine sont un vrai délice.

Reste le problème financier : la est soutenue par la municipalité, mais ne touche aucune subvention..... officiellement ! Notre commune verse cependant 9 000 € pour une seule représentation à cette même compagnie ( au sujet de cette somme, Jean patricia , manager de PCM est revenu sur cette somme avec des précisions que nous vous transmettons et que nous détaillons dans l'article suivant : La saison globale pour 8 spectacles venus de la France entière mais aussi 2 de Belgique (25 personnes en tout) est de 20 550 € voyages, hébergement, repas et communication compris et non de 9000 x 8 spectacles = 72000 € ), sous quelle forme ? la question reste posée ! (voir les réponses dans l'article suivant) Si ces chiffres sont exacts, voici une simple question : Combien la municipalité de Cuers va t elle débourser au total pour 8 représentations sans accorder de subvention officielle, tout en sachant que les spectacles sont payants.

Est ce le bon moment pour accepter une saison entière de spectacle à Cuers dans de telles conditions ? A chacun ses responsabilités et ses choix.

Attention, Nous ne rmettons pas en cause la venue de Patrick Cottet Moine, mais la façon dont le Maire gère ce nouveau dossier culturel, en faisant croire aux cuersois que l'affaire Orphéon est définitivement enterrée.

Or, nous vous promettons dans des jours pas très lointains, de probables rebondissements... à la défaveur de Pérugini. Une roue.....ça tourne !

Pierre Bégliomini

A lire aussi...

Retour aux news...

 

536 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci