Get Adobe Flash player

A , ce n'est encore qu'un terrain vague. Dans le quartier de la carrière du Puy, un projet ambitieux va bientôt sortir de terre et les pelleteuses commencer à creuser les premières fondations du fameux complexe touristique démentiel de La municipalité menée de main de fer par le tandem Tardivet / .

Rappelons, qu'à la base, il s’agit d’une réalisation touristique pharaonique de luxe de 6 hectares, votée en conseil municipal, dont l’accès sera sécurisé, fermé et exclusivement réservé aux vacanciers et dont les cuersois sont potentiellement exclus, séparés par barrière et gardiens, comme nous l’indiquons dans notre article détaillée du 14 avril dernier.

Voici, en exclusivité, mais au conditionnel, quelques révélations sur la façon dont le groupe acheteur mènerait ce chantier afin d'amortir rapidement ses investissements. Nous avons mené notre enquête afin de connaître l'aboutissement financier pour l'acquéreur d'un tel projet .

Il s'agirait du groupe Pierre & Vacances qui devrait ouvrir cette résidence Citéa , fin 2012 - 2013. "Citéa" étant l'une des marques du groupe Pierre & Vacances au même titre qu'Adagio ou Maeva par exemple.

Résidences à vendre aux particuliers ? A partir d'une certaine somme, vraisemblablement aux alentours de 100 000 euros HT.  "Il s'agit d'une résidence urbaine", ce qui confirme ainsi « l'attrait pour ce nouveau centre. La marque Adagio concerne les grandes villes et capitales européennes. Citéa, ce sont des résidences 2 étoiles dans des villes de province. » La marque est ainsi présente dans toute la France grâce à ses quarante-deux résidences accessibles à partir de 54 euros la nuit : Bordeaux, Paris, Clermont-Ferrand, Tours, Orléans, Strasbourg…

A Cuers, ce serait quelques centaines d'appartements et villas meublés et décorés, du studio au 4 pièces, avec parking couvert et parking extérieur, « offrant tout le confort pour le tourisme de loisirs et d'affaires », qui devraient voir le jour dans le respect des normes BBC (bâtiment basse consommation) avec panneaux solaires thermodynamiques assurant la production d' chaude et espaces végétalisés. La résidence disposera également d'une salle de restauration, de quelques commerces, ainsi que des terrasses privatives et des jardins paysagers.

Placée sous le signe de la campagne varoise, la résidence serait une escale authentique à l'intérieur du centre-. Les travaux devraient débuter lorsque le taux de logements vendus dépasserait la barre des 50 %. Car si c'est bien le groupe Pierre & Vacances qui construit la résidence, il ne sera pas propriétaire des appartements. En effet, Pierre & Vacances se mettrait en quête d'investisseurs souhaitant acquérir l'un des logements. L'acquéreur signant un bail de gestion de neuf ans avec Citéa, garantissant un revenu locatif. Les prix d'acquisition démarreraient aux environs de 100 000 € hors taxe pour un studio.

Notre point de vue : Il y a tant à faire à Cuers : réhabiliter notre patrimoine touristique et construire des infrastructures en adéquation avec une volonté d’aménagement territorial censée avant de se lancer dans un tel projet démesuré...

Rappelons qu'il y a aujourd'hui 42 résidences Citéa en France et 51 000 maisons et appartements exploités par le groupe, sous les noms de Pierre & Vacances, Maeva, Center Parcs, Sunparks, Latitude Hotels, Adagio City Aparthotel et Citéa.

Pierre Bégliomini - Journaliste

A lire aussi...

Retour aux news...

 

681 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci