Get Adobe Flash player

Le Préfet du vient de l'annoncer au cours de la conférence de presse qu'il a donné ce jour en préfecture. Ainsi la nouvelle créée entre les communes de , Pierrefeu, Bormes, , n'aura pas fait long feu. Plusieurs autres sctructures intercommunales sont, de fait, mangées par -Provence-Méditerranée () : Fusion de Toulon-Provence-Méditerranée avec les Communautés de communes Sud-Sainte-Beaume, Vallée-du-Gapeau, Méditerranée-Porte-des-Maures et les communes de Sanary-sur-Mer, Collobrières, Le Lavandou.

Pour Paul Mouries, Préfet du var : "La fusion de cet ensemble obéit à une stricte logique de solidarité territoriale et de développement commun. Elle constitue en particulier un espace touristique majeur (30,6 millions de nuitées en 2010, soit 45,8 % du total varois, avec une très forte concentration de l’offre sur la frange littorale.). Le nouvel ensemble très intégré et pleinement cohérent offre en outre une taille critique qui lui permettra de rivaliser en dynamisme, en projets structurants comme en niveau de services aux habitants avec les entités similaires des Bouches-du-Rhône et des Alpes-Maritimes. Il incarne ainsi pleinement le phénomène régional majeur que représente la prochaine émergence du Var comme le 2ème département le plus peuplé de Provence-Alpes-Côte-d’Azur Compte tenu de la taille atteinte par le nouvel ensemble, il appartiendra aux élus concernés de se concerter sur le statut à lui conférer entre agglomération, communauté urbaine ou métropole."

intercom tpmLe nouveau périmètre de la Communauté d'agglomération couvre 32 communes et 563 268 habitants. Il regroupe :
-12 communes pour 429 390 habitants adhérentes de l’agglomération TPM
- 8 communes pour 44 851 habitants de la CC Sud-Sainte-Baume, à l’Ouest de Toulon
- 5 communes pour 28 854 habitants de la CC Vallée-du-Gapeau au Nord de la ville-centre
- 4 communes pour 32 467 habitants de la CC Méditerranée-Porte-des-Maures à l’Ouest
- 3 communes non comprises dans un EPCI à fiscalité propre (Sanary-sur-Mer à l’Est, Collobrières et Le Lavandou à l'Ouest.)

Voici le carte officelle éditée par la préfecture du var (cliquez dessus pour l'aggrandir)

L'analyse de la Rédaction : Nous n'avons jamais cru à l'intercommunalité de Cuers... Nous avons été les premiers et les rares à dénoncer les manigances politiques sur notre intégration de fait dans TPM. Dans un article publié le 6 décembre 2009 intitulé "Les fausses  « vraies négociations »  sur une intercommunalité illusoire pour l’avenir de Cuers." nous dénoncions déjà, compte tenu de sa structure et de son organisation, que le SCoT Provence-Méditerranée pourrait parfaitement servir d’anti-chambre à la transformation de TPM en future Communauté Urbaine que désire tant et le Préfet du Var bien que TPM et le SCOT soient deux entités séparées. Autrement dit, La création ou non de cette nouvelle intercommunalité de Cuers – Pierrefeu – Bormes – La Londe était complètement liée au bon vouloir d’un préfet lié, lui-même, politiquement à Hubert Falco. De ce fait, l’entrée de Cuers dans TPM a toujours été politiquement programmée. Le maire de Cuers, Gilbert Perugini, et son acolyte de premier adjoint Jacques Tardivet, ainsi que les maires de La Londe et Bormes le savaient pertinemment.

La création de "l'intercom Portes des maures" a donc facilité l’ absorption des quatre communes de Cuers – Pierrefeu – Bormes – La Londe d’un seul jet par l’entité toulonnaise TPM comme nous vous l'avions toujours annoncé. Les quatre communes n'étaient que les pions d’une mise en place au plus haut niveau du département du Var. De fait, elles n'étaient qu’en liberté toute relative face aux ambitions de TPM.

Voici ce que nous écrivions en aôut 2009 sur le n° 3 de notre revue "ma ville de cuers" :  "Compte tenu de sa structure et de son organisation, Le SCoT Provence-Méditerranée pourrait parfaitement servir d'anti-chambre à la transformation de TPM en future Communauté Urbaine que désire tant Hubert Falco, bien que TPM et le SCOT soient deux entités séparées, est-il déraisonnable de soumettre cette hypothèse. Officieusement, lors des dernières municipales de 2007, il y aurait eu des tractations pré-électorales en coulisses, notamment sur des villes stratégiques pour la création de la fameuse communauté urbaine toulonnaise qui prendrait le relais de TPM, citons par exemple Sanary, La Farlède, La Londe, Cuers et... La Crau.... En 2008, le Conseil Général a remanié complètement son réseau de Transports en Commun, pour lui donner un nouveau visage. Élément primordial de l'aménagement du territoire, le transport public dans le Var, ce sont 65 lignes de transport public assurées par 21 transporteurs. Le Conseil général du Var consacre 47 millions d'euros aux transports publics départementaux dont 40 millions d'euros aux transports scolaires. Une manne financière pour certaines multinationales comme Véolia qui pourrait fusionner tous ses réseaux urbains et interurbains (RMTT, Littoral Cars, TransVar, SVT et Orlandi) ainsi que l'opérateur privé de transport public de voyageurs Kéolis (SODETRAV et Cariane Provence) pour ne faire plus qu'un sur les communes de la future "Métropole Toulonnaise" la communauté urbaine Toulonnaise."

Compte tenu de tous ces éléments, la création de l'intercom de Cuers a été un leurre monté par Gilbert Pérugini afin de préparer l'entrée de notre commune dans TPM ou mieux dans la future "Métropole Toulonnaise" : la communauté urbaine Toulonnaise ». à plus ou moins brève échéance.....

Ceci étant, nous avons toujours été pour l'intégration de Cuers dans TPM. Nous regrettons simplement le manque de franchise et de respect des élus cuersois face à leurs administrés en leur faisant miroiter une intercommunalité illusoire et non viable économiquement. De ce fait, il se sont réservés une porte de sortie face à leurs électeurs à qui ils avaient promis de ne jamais intégrer TPM. Ce qui en dit long sur les réelles capacités de gouvernance de cette équipe municipale qui ne mérite pas la confiance de la .

Pierre Bégliomini - Journaliste

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1652 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci