Get Adobe Flash player

Question écrite n° 19721 publiée dans le JO Sénat du 04/08/2011 - page 2010 de M. Marc Daunis (Alpes-Maritimes - SOC) sénateur des Alpes-Maritimes (PS), maire de Valbonne et vice-président de la Communauté d'agglomération de Sophia Antipolis.

"M. Marc Daunis attire l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement sur l'état d'avancement du projet de ligne à grande vitesse en .

Il rappelle les enjeux stratégiques majeurs de cette ligne pour le développement économique des Alpes-Maritimes et pour la consolidation de l' « arc méditerranéen ». Cet « arc méditerranéen » qui regroupait 65 millions d'habitants en 2005 comprendrait, selon les estimations, 67 millions de personnes en 2015. Il représenterait 15 % de la de l'Union européenne en 2025. Concernant le tracé de la , celui dit des « métropoles du Sud » a été retenu.

Ce choix a fait l'objet de longues négociations et il ne saurait être question d'accuser de nouveaux retards. Les importants coûts générés par le trajet retenu et la faible rentabilité attendue de la ligne imposent de s'atteler désormais à la question fondamentale des modes de financement. Le partenariat public-privé proposé ne doit pas éluder la véritable problématique d'un financement pérenne de la future PACA. Celui-ci ne permettra en effet d'apporter que des réponses partielles, de court et moyen terme. Ainsi, malgré la tendance actuelle de contraction des budgets, l'État doit ici assumer pleinement ses responsabilités et en particulier sa mission d' sans se défausser sur les collectivités locales qui supportent déjà des charges de plus en plus lourdes. Le troisième comité de pilotage, réuni le 11 juillet 2011, a permis de faire aboutir le projet sur trois questions, à savoir le calendrier, la conduite d'une concertation débutant en septembre 2011 pour trois mois et enfin le maillage du réseau ferroviaire. Là encore, aucune avancée sur les interrogations quant au financement. Les quatre scénarii de projet retenus par ce dernier comité de pilotage seront soumis à la concertation et à l'information du public pour proposer un scénario à l'approbation ministérielle début 2012..."

A lire aussi...

Retour aux news...

 

534 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci