Get Adobe Flash player

On peut être pour ou contre la -PACA. C'est un projet ambitieux d'avenir qui demande réflexion. De grâce, que les élus ne nous prennent pas pour des "couillons"

Les Popys, cette chorale de bambins des débuts des "seventies"  chantait cette chanson la veille d'un Noël. Ce fût un carton !....   Aujourd'hui,  24 décembre 2011, veille de Noël, ressortons donc ce carton mais de couleur rouge. Il faut bien cela pour qualifier les derniers propos de Hugues Parant, le préfet de région, concernant la , au cours de sa conférence de presse (voir notre précédent article). Outre le fait qu'il se moque totalement des agriculteurs, des viticulteurs et de la population en général qui manifestaient ces dernières semaines leur indignation dans le département (visionner sa conférence de presse dans l'article précédent), il soulève plus de questions qu'il n'apporte de réponse en maniant savamment la langue de bois.

Sous un effet d'annonce sonnant comme un cadeau de Noël empoisonné: "pas de LGV dans les AOC de Bandol.... Une gare LGV aux Arcs.... Retrait de la ligne LGV en site propre dans le sillon permien...  Pas de LGV en zone urbaine... Développement d'un réseau départemental à grande vitesse..." Hugues Parant semble aller dans le sens du poil des varois. Il n'en n'est rien.

Dans notre article du 5 décembre dernier (cliquez ici), nous vous annoncions que avait déjà planifié, dans ses documents internes, une gare LGV  aux Arcs afin de répondre aux objectifs de développement du territoire et d’accessibilité de l’Est du département, de permettre une connexion avec le réseau existant et un débranchement vers St-Raphaël et Cannes et d'accroître la fréquentation de la future ligne.  Nous vous annoncions, aussi, que avait  planifié, dans ses documents internes, le nouveau nom de la LGV  avec l'appellation d'origine contrôlée "TAGV"  ou Trains Aptes à la Grande Vitesse que le Préfet de région ne semble pas connaître !

Concernant le retrait de la ligne LGV en site propre dans le sillon permien, on le savait déjà. Les élus varois, quoiqu'ils en disent, ont marqué leur allégeance à optant pour une LGV sur les emprises existantes avec un traçé des métropoles, ce qui, entre nous, revient strictement au même et ne devrait pas faire beaucoup évoluer le fuseau RFF du sillon permien. Pour Cuers, dans tous les cas de figure, le passage du fuseau restera le même. La seule chose qui changera vraiment, c'est le nouveau nom de la LGV dans le sillon permien qui s'appellera la TAGV comprenant  4 nouvelles voies ferrées, voir plus, soit une emprise au sol de 200 mètres environ argant le fait qu'il s'agit d'un nouveau réseau départemental qui cache, en fait,  une LGV qui traversera les vignobles cuersois et autres, n'en doutons point.

Deux questions sans réponses ? L'effet d'annonce du Préfet de Région passé, vient, donc, le temps de l'analyse avec deux affirmations a priori incompréhensibles mais qui prennent tout leur sens avec la  "TAGV" ou Trains Aptes à la Grande Vitesse. En effet,  Hugues Parrant  clame : "pas de LGV dans les AOC de Bandol.... Pas de LGV en zone urbaine... Développement d'un réseau départemental à grande vitesse..."  Hubert n'aurait donc plus sa gare à et sa LGV des métropoles... Pas du tout !

Sa ligne LGV s'appellera tout simplement "TAGV" ou Trains Aptes à la Grande Vitesse et ressortirait bien sur les AOC de Bandol, sauf qu'elle ne s'appellerait plus LGV. Comme on le sait, La LGV, en suivant le tracé des métropoles ne peut plus compter sur sa vitesse maximum compte tenu de la géographie. A quoi bon maintenir un nom de ligne qui fait peur sans pour autant en tirer les avantages. Sinon, expliquez-moi comment un "TAGV"rentre par l'est de Toulon, avec une gare à Toulon-centre et ressort par l'ouest de Toulon sans emprunter la ligne Sanary - Bandol - St Cyr.... ! On peut être pour ou contre la LGV-PACA. C'est un projet ambitieux d'avenir qui demande réflexion. De grâce, que les élus de nous prennent pas pour des "couillons" .  Ou alors le projet de ligne Nord (A8) refait surface, mais je n'y crois guère ! CQFD... "non, non, rien a changé, tout va continuer...eh, eh...., eh, eh ..."

 

Pierre Bégliomini - Journaliste agence WPM pour cuers-infos.com

A lire aussi...

Retour aux news...

 

643 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci