Get Adobe Flash player

statistiquesDans les trois premières positions, les faits divers  font la "Une" de ce Hit-parade , viennent ensuite des faits plus politiques comme l'implantation de la ou .

Le fait marquant N°1, qui décompte 7 000 visiteurs en l'espace de quelques jours et qui a mobilisé nos internautes, s'est déroulé en Juin alicai-audrey2012 avec l'assassinat  de Audrey BERTAUT et Alicia CHAMPLON,  l’horreur des deux femmes gendarmes assassinées froidement à Collobrières.
Aujourd'hui, qu'en est-il ? L’association « Etoiles Bleues » a été créée (accessible ici) dont le but est "la sensibilisation de la , la récolte de fonds dans le but d’entraide philanthropique, la solidarité particulièrement orientée vers les enfants et les adolescents »  afin d’assurer un soutien matériel à la famille du maréchal des logis chef Audrey BERTAUT et à celle de l’adjudant Alicia CHAMPLON.

Le fait marquant N°2, qui décompte 6 400 visiteurs en l'espace de quelques jours,, s'est déroulé en octobre 2012. Un fait divers local avec des ramifications sur le plan national. Il s'agit de l'affaire . L'histoire de ce jeune chef d'entreprise cuersois, Philippe Gervais,  accusé pour des faits présumés de blanchiment, de fraudes fiscales en bande organisée, abus de biens sociaux, faux et usage de faux, travail dissimulé, atteintes aux systèmes de traitement automatisé de données et association de malfaiteurs en vue de commettre ce délit.
PGERVAISAujourd'hui, qu'en est-il ? Philippe Gervais nous confiait, récemment, vouloir dire toute la vérité sur cette affaire afin de s'innocenter. Quelques jours plus tard, il nous recontactait afin de nous avertir qu'il ne pourrait nous divulguer les éléments de son innocence : "J'ai appris que le secret de l'instruction s'impose à moi, alors qu'il n'a pas l'air de s'imposer aux autres"

Le fait marquant N°3, qui décompte 4 500 visiteurs s' est déroulé en septembre - octobre 2012. Là encore, il s'agit d'un fait divers local avec retentissement médiatique dans tout le département : l'affaire Wiand. La triste histoire de Bernadette et Jean-Paul Wiand, commerçants cuersois, expulsés de leur propre maison par la justice.
Aujourd'hui, qu'en est-il ? Le couple n'a pas obtenu gain de cause. Mais suite à la médiatisation de cette affaire, le Préfet du a engagé des

Bernadette en pleurs et Jean-Claude ne comprennent pas que la justice les expulse - Photo Cuers-infos - droits réservés

négociations afin de dédommager ce couple de commerçants. Un grand pas a donc été franchi par l'administration qui reconnaît enfin son implication et ses torts. L'aspect financier, au centre de ces débats, pose problème et dans l'immédiat, si l'expulsion n'est plus de mise, aucun accord n'est intervenu entre les différents partis. Les négociations continuent. Notre rédaction suit cette affaire avec attention.

Les autres faits marquants de l'actualité 2012, qui ont retenu l'attention de nos internautes sont par ordre de fréquentation :

tracelgvLa LGV avec plus de 4 000 visiteurs. Aujourd'hui, qu'en est-il ? Vraisemblablement, celle-ci devrait voir le jour sous un autre nom avec comme fer de lance commercial la création de lignes TER. Les avancées sur ce projet qui intègre désormais une forte dimension de réseau régional devraient, donc, être poursuivies pour le meilleur et pour le pire.

TPM  et l'intégration de  avec 4 000 visiteurs Aujourd'hui, qu'en est-il ? La langue de bois des élus intercom_tpm.jpgvarois, Cuers compris, a cédé. Tous reconnaissent, au fil de leurs déclarations qu'il ne fait aucun doute que l' , dont cuers fait partie, intégrera TPM d'ici un ou deux ans. Les commerçants de Cuers ont matière à inquiétude compte tenu de l'augmentation sans précédent de la taxe, la CFE, qui touche les commerçants intégrant TPM. Plus de 45% d'augmentation, en moyenne, en un an. Du jamais vu. Quant aux cuersois, d'autres taxes viendront s'ajouter à leurs impôts déjà en augmentation depuis l'ère "Péruginienne".

103_3033L'urbanisation à outrance de Cuers, ainsi que le manque d'infrastructures, notamment scolaires, avec quelques 2 000 visiteurs depuis quelques semaines. Aujourd'hui, qu'en est-il ? Les constructions de nouvelles habitations, de lotissements poussent comme des champignons dans tous les quartiers de Cuers, aussi bien au nord qu'à l'est, au sud et à l'ouest, modifiant complètement l'âme de cette ville, abandonnant les commerçants et le renouveau du centre ville. Plus inquiétant, les infrastructures ne suivent pas. La municipalité se contente d'engranger des royalties et de nouveaux arrivants qui ne tarderont pas à faire face à la réalité de leur nouvelle vie cuersoise.

Ce palmarès de fréquentation ne tient pas compte des articles publiés avant le mois de juin 2012.

Pierre Bégliomini - Journaliste - Agence d'infos WPM

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1781 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci