Get Adobe Flash player

Lors du dernier conseil municipal du 27 octobre, le maire, Gilbert Pérugini, et ses conseillers municipaux de la majorité ont voté pour la  création d’un poste de directeur de municipale. Or, dans l'état actuel, ne peut pas se doter d'un tel fonctionnaire et cette délibération serait illégale.

Explications : le tandem cuersois Tardivet / Pérugini* a fait de la sécurité une de ses priorités. La Police Municipale est composée de neuf agents en tenue, cinq policiers municipaux et quatre agents de surveillance de la voie publique. Trois recrutements ont été effectués récemment, le but de cette municipalité étant  de créer pour chaque 1000 habitants un poste de policier municipal.  La mise en place d'une direction de la Sécurité Publique regroupant 6 services  conforte aussi cette priorité municipale (service Police Municipale, service vidéo protection, Sécurité Civile, service des régies des droits d’occupation du domaine public et affaires scolaires, service du cimetière, service du Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance dans de nouveaux locaux sécurisés de la place Général Magnan.)

Le rôle de la Police Municipale est d'assurer des patrouilles dans Cuers. Pour assurer cette mission, il existe deux types de patrouille : la patrouille pédestre mobile de proximité dans le centre ville et les lotissements et la patrouille véhiculée pour les interventions. A cela, vient s'ajouter le service de vidéo protection qui rentrera bientôt en service avec un plan d’implantation de caméras  sur trois ans, en différents points de la ville.

C'est dans ce contexte que la majorité municipale crée un poste de Directeur de la police municipale et plongerait ainsi la dans l'illégalité afin d'assurer un service qui est censé veillé sur la légalité des actes de monsieur tout le monde, en l'occurence, vous et moi. Un paradoxe dont s'accommoderait le Maire, Gilbert Pérugini, si certains conseillers municipaux de l'opposition n'avaient pas souligné le caractère illégal de cette délibération.

En effet, l'article 2 du décret du 17 novembre 2006-1392 portant statut du cadre d’emploi des directeurs de police municipale de catégorie A au sens de l’article 5 de la loi du 26 janvier 1984 stipule que seules les communes employant au moins 40 agents relevant du cadre d’emploi de la police municipale peuvent se doter d'un directeur de leur police municipale (lire l'article de loi complet ici). Cuers comptant seulement 9 agents municipaux ne peut donc prétendre à l'embauche d'un directeur de police municipale dont le salaire est financé par les cuersois.

Gérard , conseiller municipal et chef de file du groupe du rassemblement des forces de gauche "cuers ensemble"  a décidé de porter l'affaire devant le Préfet du : "Notre groupe d’opposition a soulevé le caractère illégal de cette délibération. La ville de Cuers dont le service de police est composé de 9 agents relevant de ce cadre d’emploi ne rentre pas dans le champ d’application du décret et de la loi, loin s’en faut au regard des effectifs. Le positionnement d’un agent de la ville de Cuers dans ce type d’emploi le mettrait dans une situation difficile au regard des lois et décrets qui conditionnent les catégories associées. Suite au refus de Mr le maire de retirer cette délibération en séance du conseil, nous avons décidé, dans un premier temps, de porter à l’attention de Mr le Préfet le caractère illégal de celle-ci et de la faire rapporter."

Pour Jean-Claude , conseiller municipal du groupe "l'" : "Michel Rodulfo, adjoint à la sécurité et à la police maintient que la lecture de est incomplète. Pour ce qui nous concerne nous irons dans le sens de Gérard Cabri car nous n’avons pas trouvé, à ce jour dans les textes, d’éléments tangibles venant corroborer les dires de Michel Rodulfo."

Pierre Bégliomini - Journaliste WPM pour cuers-infos.com

* Jacques Tardivet, 1er adjoint et adjoint à la communication - Gilbert Pérugini, Maire de Cuers

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1416 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci