Get Adobe Flash player

Gilbert Pérugini, Maire de , s'est bien gardé de donner écho à la décision du tribunal administratif prononcée le 22 juin dernier. Cette délégation de service public accordée à la société Comba  n'en finit pas de faire des vagues depuis 2009,  Le Groupe OGF, spécialisé dans le service funéraire, vient d'obtenir gain de cause auprès du tribunal administratif de . Il poursuivait la sur l'attribution de cette DSP  en décembre 2010 à la société Combat. Vraisemblablement la procédure d'attribution n'est pas conforme et a été annulée.

Cette Délégation serait donc retirée à la société Comba et la Ville de Cuers  devrait lancer une nouvelle procédure d'attribution avec plusieurs concurrents en liste dont le groupe OGF.  Avant cela, la municipalité a fait appel de cette décision de justice rendue le 22 juin dernier et se trouve dans l'attente de la confirmation ou non de ce jugement.

Lors de l'attribution de la Délégation en décembre 2010, Jean-Claude , conseiller municipal de l'opposition du groupe avait fait remarquer publiquement en conseil municipal que d'autres groupes en liste étaient bien mieux placés au niveau de l'offre, sous-entendant que l'offre de la maison Comba revenait plus chère aux cuersois : "L'attribution de la DSP sur le crématorium à la Maison Comba ne nous semblait pas être la meilleure offre (c’est le moins que l’on puisse dire) de toutes celles en liste. Nous l’avions dénoncé.  Aujourd’hui où en sommes nous ? :  Le 31 mai dernier, le maire a fait voter une délibération pour diminuer le tarif des taxes d’admission en chambre funéraire et d’incinération des corps passant de 150 € à 125 € le  1er juillet  puis passera à 100 €  en 2013. Pourqoi ? Parce que nos élus majoritaires et le délégataire craignent une diminution importante des crémations dues à une concurrence extérieure moins chère. Cas de figure que j'ai signalé lors de la mise en place du contrat d’affermage.  De fait, la redevance que Maison Combat doit reverser annuellement à la municipalité baisse.  Au final, le portefeuille des cuersois est fortement pénalisé avec un manque à gagner de 35 000 € par an pour la commune (2 fois la subvention des transports scolaires).
Pourtant, le rapport d’activité 2011 du crématorium et chambre funéraire de Cuers  fait état d’un résultat courant avant impôts de plus 23%. Le document précise que pour les 4 premiers mois de 2012 le nombre des crémations a augmenté de 8%. Donc «tout-va-bien»  . Néanmoins, la municipalité applique, avec une célérité qui nous interpelle, le ‘’principe de précaution’’ … Plus surprenant encore, d’autres délégataires n’ont pas eu ce traitement de faveur alors qu’ils ont des résultats bien plus bas pour ne pas dire négatifs. Mais bon, le Maire a dit que les Cuersois ne risquaient rien, alors pourquoi s’en faire..."

L'avis de la Rédaction : Contacté par téléphone, le Directeur du groupe OGF n'a pas souhaité commenter cette décision de justice.
OGF dispose sur l’ensemble du territoire français d’une force commerciale  très importante. OGF est un des leaders du marché funéraire en Europe avec plusieurs pôles à son actif : Le pôle Industrie d'OGF est le premier producteur français de cercueils en bois massif et compte près de 250 collaborateurs. Le pôle courtage dont le rôle est de présenter des contrats de financement pour les formules de prestations d’obsèques à l’avance proposées par les agences des réseaux OGF (Testament Obsèques et Testament Funéraire). La maison Comba, entreprise familiale, est installée depuis près de 50 ans à Cuers. Elle est aussi présente à La Farlède et La Crau.

Pierre Bégliomini - Journaliste - Agence d'infos WPM pour cuers-infos

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1687 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci