Get Adobe Flash player

affichages autorisés"Ce fut une journée particulièrement difficile et éprouvante. j'ai tenté l'impossible. Je suis fatigué et particulièrement déçu, même si je peux  le comprendre, par l'attitude des responsables des listes de l'opposition cuersoise qui ont mis leurs valeurs au-dessus de celles de la commune et des cuersois." nous a confié le responsable de la communication de la liste - Coriorico, Pierre Bégliomini, (ancien rédacteur en chef de cuers-infos).  Récit d'une journée sous haute tension :

Rappelons que la liste  de Jean-Claude , la seule liste véritablement sans étiquette de ces municipales cuersoises, est arrivée en 3ème position, avec 840 voix, soit 17,51 % à 5 points derrière le Front National d'Armelle de Pierrefeu, arrivée seconde derrière Gilbert Pérugini, maire sortant UMP, arrivé en tête avec 1516 voix, soit, 31,61%. Dès lors, il apparaissait comme une évidence la nécessité de fédérer les 3 listes d’opposition placées en 3 ème, 4 ème et 5 ème position afin de faire barrage à un deuxième mandat de l'équipe de Gilbert Pérugini et à la montée du Front National.

"Il nous a été particulièrement difficile, à Thierry Labussère et à moi,  de convaincre Jean-Claude Nourikian d’entamer des négociations dans le but d'une alliance entre notre liste et les listes de Gérard Cabri et Jean Bonetti" nous a confié Pierre Bégliomini, et de pousuivre : "A la lecture des résultats du 1er tour, j'ai compris que nous devions aller chercher des voix à Gauche et à Droite et fédérer tous ceux qui ne veulent plus le retour de l’équipe Pérugini. Nos craintes sont fondées d'où la nécessité de faire un barrage commun en mettant de côté les clivages politiques et les valeurs idéologiques de chacun pour sauver la commune d'un désastre financier qui s'annonce."

Et de poursuivre : "C'est après une matinée éprouvante de pourparlers avec jean-Claude Nourikian, que j'ai, enfin obtenu, son feu vert. Cette décision lui a été particulièrement difficile à prendre, mais, en finalité, il a su mettre de côté les rivalités politiques qui l'opposent, au profit  des cuersois et de la commune. Je salue, ici, sa décision et sa sagesse. Ce qui n'a pas été le cas des autres têtes de liste malheureusement. J'ai rencontré Gérard Cabri dans l'après-midi. Il m'a écouté avec attention et un intérêt certain. J'ai été  bien reçu, et mes propositions d'alliance devaient être débattues dans la soirée, au sein de son équipe. Dans le même temps, j'ai pris contact avec Jean Bonetti, par téléphone, qui a bien accueilli mes propositions d'alliance. Il m'a confié qu'il avait un esprit d'ouverture, mais qu'il devait en référer à son équipe, tout en mettant en évidence qu'il aurait du mal à convaincre la partie gauchisante de sa liste avec à sa tête Robert Daumas, dés lors que Gérard Cabri ferait parti des négociations. Mais à ce stade, la partie semblait encore jouable. Plus tard, en début de soirée, Jean Bonetti me rappelle et me confirme notre rendez-vous à notre permanence de campagne, souhaitant même que les négociations se déroulent en présence des membres de la liste de Gérard Cabri. A ce stade, je l'avoue, je pensais que nous allions pouvoir faire un front commun, avec une possible victoire au 2 ème tour, même si cela paraissait difficile. Vers 20h30, un appel téléphonique de Gérard Cabri est venu sonner le glas de ces espoirs, malheureusement. Il m'a confié qu'après en avoir débattu au sein de son équipe, il apparaissait que leurs valeurs n'étaient absolument pas compatibles avec celles de notre liste et qu'ils leur apparaissaient essentiel de les préserver afin de reconstruire la gauche cuersoise dans l'avenir. Dans le même temps, Jean Bonetti cherchait à me joindre au téléphone afin de fixer l'heure de notre rendez-vous. Je l'ai rappellé à maintes reprises au cours de la soirée et je suis inlassablement tombé sur son répondeur. Fin de non-recevoir en quelque sorte et fin des négociations."

Pierre Bégliomini, que nous connaissons bien ici, ayant été pendant plusieurs années, le moteur de notre site de news, cuers-infos, est particulièrement amer et porte un jugement sévère sur ce constat  d'échec : "Le shéma des élections de 2008 se reproduit à l'identique, on prend les mêmes et on recommence et en finalité c'est Cuers et les cuersois qui en patissent. Cela suffit, il faut tous les sortir et partir sur de nouvelles bases. Je les connais bien, je les ai pratiqué depuis plus de 25 ans, à Droite mais surtout à Gauche, en tant qu'observateur de la vie politique et journaliste. Ils sont incapables de faire des concessions et de se remettre en cause, ils pensent être les meilleurs, même lorsqu'ils sont en bout de course. Il sont indécrottables. Il faut que les électeurs les sanctionnent."

Jean-Claude Nourikian n'est pas tendre non plus : "Cela m'a énormément coûté de donner le feu vert pour ces négociations, j'ai eu l'impression de trahir mon équipe. Mais je l'ai fait pour les cuersois et pour éviter que Cuers ne retombe aux mains d'affairistes. En fin de compte, je suis heureux de constater que je ne me suis pas trompé dans mon jugement à leurs égards. Ils roulent uniquement pour leur idéologie et non pour les cuersois. Je suis soulagé de continuer cette dernière ligne droite tout seul, avec mon équipe de base. J'appelle tous les cuersois de Gauche à sanctionner ce comportement inaproprié et suicidaire de leur élites, en votant pour notre liste. J'appelle tous les cuersois qui ont voté pour le Front National à reporter leurs voix sur ma liste. On a entendu votre vote contestataire . Le Front National n'est pas une solution. Votez utile au second tour. J'appelle tous les abstentionistes à se réveiller en votant pour ma liste. Je ne baisse pas les bras, j'ai l'habitude des combats impossibles."

Pour le second tour, nous devrions retrouver les cinq listes du premier tour :

  • Liste J.C. Nourikian – Coriorico – "Equipe citoyenne sans étiquette, notre seul parti… c’est Cuers"
  • Liste Bonetti – Cap pour Cuers - sans étiquette
  • Liste Cabri – Ensemble pour Cuers, sans étiquette « Liste de rassemblement de toutes les et de progrés »
  • Liste Pérugini, maire sortant – Cuers avenir 2014 : la liste officielle de l’UMP pourtant enregistrée à la préfecture comme UMP/UDI/sans étiquette
  • Armelle de Pierrefeu - Front National

S. Ainsnault

 

 

A lire aussi...

Retour aux news...

 

2010 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci