Get Adobe Flash player
Une route pour un 4/4 !

Une route pour un 4/4 !

Gérard résidant rue du souvenir français à , nous fait part de son mécontentement sur les travaux de voiries qui n'en finissent plus dans cette rue, nous vous proposons l'intégralité de son message qui ne manque pas d'humour, agrémentée de quelques photos qu'il nous a envoyées.

Après la rue des quatre frères Bernard nous voici plongés dans le cloaque de la rue du Souvenir Français. Ce Chantier débuté depuis le mois d'Octobre n'en finit pas de finir, les riverains ou usagers de cette voie pensaient voir arriver le bout du tunnel à brève échéance. Espoir déçu, nous sommes à l'orée de l'année 2014 et il reste encore quelques menus travaux qui vont durer un bon mois si ce n'est plus (Calibrage de la voie, Trottoirs, stabilisation du support recouvrement avant de poser ce dernier). Pour mémoire cette route relie le rond point du Maréchal Juin à l'intersection des chemin de Valcros et des Veys, en passant devant le cimetière.

En attendant le régime des montagnes Russes est imposé aux véhicules et leurs passagers, la mini vitesse est fortement conseillée sinon gare à la casse. Si vous habitez les Veys ou Valcros et que vous avez les reins sensibles, prière de s'abstenir, il est fortement recommandé de louer un hélicoptère pour ceux qui rejoignent ou quittent leurs domiciles, sinon il y a du SYNTOL et de l'URGO dans l'air. Même les clients de la Maison Combat n'en reviennent pas. J'avais Ouïe dire que normalement pareil chantier se traitait par moitié, d'abord un sens de voie puis l'autre, celui laissé libre à la étant régulé par des feux.

Rue-du-Souvenir-Français

Les travaux qui durent depuis des mois rendent cette rue impraticable pour les usagers mécontents.

J'avais simplement oublié que nous sommes en période électorale et que bientôt la revue Municipale va sortir, alors vite, vite, vite, il faut mettre de belles photos, d'une belle route, il ne sera pas dit qu'à l'instar de DUCROS, la mairie se décarcasse pas pour vous, même si en attendant c'est votre carcasse qui en prend un coup.

D'après les riverains le Chantier est arrêté  depuis le 20 Décembre. Ha !! Non!!! J'espère que ce n'est pas encore une entreprise en dépôt de bilan !!!! Ou alors, ces Messieurs ont peut être pris des congés, laissant ainsi en plan les usagers.  

Saluons l'esprit critique et avisé de ce fidèle  internaute.

Deux autres internautes s'interrogent, aussi, sur ces travaux dont Séraphine : "Parlons travaux,surtout ceux de la rue du cimetiere!!... Pourrait on me dire,qui y travaillent réellement ? est-ce l'entreprise privée ou la municipalité,car vendredi 20/12 j'ai vu des agents de la municipalité travailler sur ce chantier et remblayer les énormes trous qui se sont creusés à cause des fortes et du passage incessant des voitures et autres engins motorisés. Mais que fait l'entreprise  qui a été payé déjà grassement ?... Que faisaient les agents municipaux sur le lieu de ce chantier ?... Et qui a payé la facture du tout-venant et les heures des agents ? L'entreprise fera t' elle une ristourne à la mairie donc aux contribuables Cuersois??... Pour l 'heure j'attends des réponses..."

Richard, un autre internaute de notre site d'infos, nous apporte, lui aussi, quelques précisions sur cet interminable chantier qui excède : " Cette rue est un chantier qui occupe dans son intégralité l’espace situé depuis le rond point du Maréchal Juin jusqu’à l’intersection des routes de Valcros et des Veys. J’ai emprunté cette voie lors des pluies des 20 et 21 Décembre derniers. La façon dont est mené ce chantier est une fois de plus un pur chef d’œuvre de l’inconscience et de l’incompétence, laissant soupçonner un gros brin de calcul électoral. En temps normal, une entreprise confrontée à ce type de travaux, sur une route passante, devrait traiter le chantier par moitié, c’est-à-dire, travailler sur une moitié de la rue dans le sens de la largeur, laissant ainsi libre l’autre moitié que l’on régule à l’aide de feux tricolores. Cette disposition aurait évité d’une part les grands écarts que sont obligés de faire les véhicules pour éviter les nids d’Autruche tellement ils sont grands et profonds. Par endroits les roues de mon véhicule étaient submergées de plus d’un tiers de leur diamètre, ou bosses crées par les travaux et les engins de chantier, chose réalisable difficilement ceux-ci étant tellement rapprochés et parsemant la totalité du parcours. Seul petit inconvénient, procéder ainsi rallonge un peu plus la durée des travaux mais qu’est-ce par rapport aux risques de voir nos véhicules détériorés ? Alors, qui a donné les instructions pour que ce chantier devienne un bourbier infâme ? Qui, chez ceux qui devraient surveiller les travaux n’a pas fait son travail ? Qui enfin se moque pas mal de ce que peuvent endurer les automobilistes et les riverains en plus des dégats mécaniques qui peuvent se produirent ? Le but recherché n’est-il pas de terminer ce chantier au plus vite avant les dates fatidiques des 23 et 30 Mars 2014 ou peut être même avant la sortie du prochain Mieux vivre à CUERS, de manière à agrémenter ce dernier de belles photos d’une route bien propre et neuve pour impressionner les électeurs ? Autant de questions pour lesquelles nous n’aurons pas de réponses."

La Rédaction de cuers-infos

A lire aussi...

Retour aux news...

 

940 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci