Get Adobe Flash player

Danièle Lamarque

Alors que Gilbert Pérugini, maire de déclare dans tous ses discours publics et ses écrits que est sorti du "réseau national d'alerte" en ce qui concerne ses Danièle Lamarque  cite Cuers dans le triste palmarès des  cinq premières villes de la région Paca  ayant toujours une dette à haut risque financier. Déclaration faite dans une interview accordée au journal "la Marseillaise".

La nouvelle présidente de la PACA et ses 70 conseillers et agents observent 2 405 comptes publics, 24,7 milliards d’euros et des emprunts toxiques.  De la hantise aussi que son pouvoir inspire aux élus et aux comptables qu’elle « épingle » ou « met en débet ». Gardiens du bon usage des deniers publics, 70 conseillers et agents observent 2 405 comptes publics en PACA, près de 25 milliards d’euros sous contrôle mais une dette vertigineuse qui file. Sa présidente, la conseillère maître Danièle Lamarque, analyse ces « bombes à retardements ».

Identifiez-vous clairement en PACA les collectivités contaminées par des « emprunts toxiques » ?
L'analyse de la dette est maintenant un passage obligé de toutes nos analyses financières. On va donc la regarder de manière approfondie. On considère que sur un encours de dette de 163Mds d’euros sur l’ensemble des collectivités territoriales, 30 à 35Mds sont des « emprunts structurés » (avec des taux fixes qui passent à des taux indexés) dont 10 à 12Mds à risque élevé. La capacité de remboursement est aussi un indicateur important.

La Seyne-sur-Mer a un ratio de désendettement de 50 ans alors que le seuil d'alerte est de 15 ans. Ce ratio, c’est le temps nécessaire pour rembourser l'encours de sa dette en y consacrant toute son épargne brute. Draguignan, c’est 12 ans mais 14 % des emprunts sont risqués. Embrun, 26 ans. Auriol a 63 % d'emprunts structurés dont certains très risqués. Cuers a un prêt dangereux. Vallauris a 5 emprunts toxiques. Antibes en détient 3 à risque fort. La crise des « subprimes » a révélé ces bombes à retardement. Elles étaient passées inaperçues. Il n’est pas sûr que les gestionnaires publics avaient toutes les informations. Ils ont eu tendance à se reposer, parfois avec aveuglement, sur les conseils des banques.

La perte du triple A rend-elle plus vulnérable des collectivités locales très endettées ?
Elle peut rendre leur accès au crédit plus difficile et plus cher. C’est une forte préoccupation de la chambre. Elle traverse nombre de nos rapports. La situation financière se tend. La ressource fiscale s’est considérablement réduite avec la suppression de la taxe professionnelle remplacée par une contribution moins dynamique alors que les dépenses d’aide sociale et liées à la dépendance se sont considérablement développées.

Pierre bégliomini - Journaliste agence WPM
Propos recueillis par  David Coquille pour la marseillaise - article complet en cliquant ici

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1082 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci