Get Adobe Flash player
Serait-on bientôt privé des concerts de l' UMC

Serait-on bientôt privé des concerts de l' UMC

L'Union Musicale Cuersoise fait partie des associations incontournables de . Créé en 1982, son seul mot d'ordre est "la pour tous." Pourtant, aujourd'hui, tous les membres du Conseil d'Administration de cette association, Christine Tavernier, Marie Chouffot, Violette Balducci, Christian Hamouy, Georges Van Gucht et Charles Borlet-Hote, crient haut et fort leur désarroi : "L'union musicale est en danger ! l'école de musique, telle que vous la connaissez actuellement, est en danger."  Un cri d'alerte à sa juste appréciation alors que Thierry Chouffot vient de donner sa démission de son poste et de sa fonction de Président de l'.

Un peu d'histoire : En 1996,  l’ Municipale de Musique (E.M.M.) est créée par délibération municipale, soit 14  ans après la création de l'union musicale de Cuers ou UMC. Devant le succès de celle-ci, la municipalité conclut une convention avec l’UMC et lui confie la direction de l’E.M.M. L’Union Musicale de Cuers n’a alors qu’un seul projet associatif : faire fonctionner l’école.

En 2000, pour faire face au succès rencontré et aux tâches grandissantes, l’UMC recrute  en tant que salarié Maïco Van Gucht et professionnalise ainsi une partie de la gestion administrative de l’ E.M.M. L’association ouvre alors l’école aux projets artistiques et permet ainsi à chaque élève de s’exprimer devant un public au lieu de se limiter aux seuls cours. Depuis 2004, sous l’impulsion de Maïco Van Guch, grâce à l’enthousiasme des professeurs, des adhérents et l‘aide de bénévoles, les projets se développent, les concerts et les spectacles sont toujours plus ambitieux. Depuis 6 ans, l’UMC avec l’EMM et la programmation artistique fait la vitrine de Cuers.

Aujourd'hui : l'UMC et l' EMM regroupent :
- 17 professeurs enseignant 25 disciplines regroupées par "départements musicaux".
- 187 élèves inscrits
- 305 élèves-cours (les élèves sont comptés dans chaque cours, le cas le plus courant étant un élève suivant le cours d'instrument, il compte donc pour 1 et en cours de formation musicale, il compte donc 2
-90 heures hebdomadaires  d'enseignement

Comme on peut le voir dans cette rétrospective, il y a bien deux entités :
- l'UMC ou Union Musicale Cuersoise chargée de l'animation musicale et de la gestion de l'école de musique
- l'EMM  ou Ecole Municipale de Musique chargée de la direction des cours de musique

Pour Thierry Chouffot : "En octobre 2009, par mon implication, je découvre que je ne suis pas seulement président d’une association mais à la tête d’une PME et dans l’obligation de me conformer à la loi. Je découvre également que seuls les emplois pour l’école de l' EMM (professeurs et  DAA) sont financés. Tous les autres projets ainsi qu’ un certain nombre de tâches (coordination artistique, logistique, régie, gestion du personnel, comptabilité, etc.) sont accomplies bénévolement et parfois même par les salariés (répétitions, coordination). Au lendemain de ma prise de fonction, avec le CA nous avons entrepris une mise en conformité de toute la partie administrative de notre association. La tâche fut énorme : Législation du travail, droit privé-droit public, législation en matière de sécurité et de santé au travail, droit comptable. Aujourd' hui , s’il n’y a personne pour reprendre... c’est la mort de l’association. Il y aura dénonciation du partenariat UMC – EMM avec à la clé le licenciement de tous les salariés."

Même si Thierry Chouffot ne désirait pas renouveler son mandat de président, l’échéance arrivait en octobre 2012. Son départ laisse donc dans l'expectative, d'autant plus qu'il déclarait : "J’attire votre attention sur les conséquences de mon départ ou plutôt sur le fait que pour l’instant personne parmi les membres du CA ne semble motivé pour reprendre la fonction. Nous sommes tous acteurs et responsables. Une implication humaine permet le fonctionnement... De notre implication dépendent aussi des emplois. L’avenir de l’UMC telle que vous la connaissez est entre vos mains, ne nous reposons pas sur une décision Mairie."

Pierre Bégliomini - Journaliste wpm pour cuers-infos.com

 

A lire aussi...

Retour aux news...

 

808 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci