Get Adobe Flash player

Le privé où s'est déroulé le drame

Une empoignade entre un garçon et une fille, tous deux collégiens à , a mal tourné. Blessée d'un coup de pied, Océane, 13 ans, a été victime d'un œdème cérébral et a perdu la vision de son œil gauche. Elle vient de rentrer chez elle après plusieurs jours d'hospitalisation à Marseille. Sa famille a déposé plainte.

Les faits se sont passés dans la cour du collège privé Sainte-Marthe, à Cuers. Deux élèves qui se connaissaient se sont disputés pour un motif futile et se sont empoignés. Ils sont tombés à terre. D'après les premiers éléments relevés par les gendarmes de la brigade territoriale de , chargés de l'enquête, l'adolescent, âgé de 14 ans, a alors fait mine de donner un coup de pied. Mais son pied a atteint la tête d'Océane, tout près de l'œil gauche.

Transfert d'urgence à Marseille

La victime a alors été prise en charge à l'infirmerie de l'établissement, puis, compte tenu de son état de santé, a été hospitalisée à Hyères. Très vite, son transfert vers l'hôpital Nord de Marseille, dans un service de spécialistes en ophtalmologie, a été décidé. « En effet, un œdème s'est formé qui a écrasé le nerf optique de l'œil », explique son père. « Le lien entre l'œil et le cerveau ne se fait plus, ce qui a abouti à une perte de vision totale d'un côté. » Les enquêteurs ont entendu l'adolescent, puis les parents d'Océane, afin de préciser les circonstances des faits. D'autres témoins ont également été interrogés.

Durant cinq jours, Océane a subi un traitement lourd à Marseille qui n'a, pour l'instant, pas donné de résultats. « Toute la partie gauche de son champ de vision est obstruée, ce qui fait que notre fille a du mal à se diriger. Elle n'appréhende plus son environnement correctement et il y a peu de chances pour que les choses évoluent. Elle va avoir une incapacité permanente », ajoute ses parents, qui ont déposé plainte et ne cachent pas leur colère. « Nous avons rencontré la direction de l'établissement et nous estimons que la surveillance nécessaire dans le collège n'a pas été assurée. C'est pourquoi nous avons déposé deux plaintes : l'une contre l'agresseur présumé, l'autre contre l'école. » La directrice du collège n'a pu être jointe hier, mais a assuré aux parents que toutes les mesures nécessaires avaient été engagées pour la prise en charge de l'adolescente. L'inspection académique du n'a, elle non plus, pas répondu et le responsable de l'enseignement catholique au diocèse de Fréjus- est resté injoignable hier.

Nouvelles auditions à venir

Pour les gendarmes, les investigations continuent sous la direction du parquet, qui a nommé un médecin expert pour évaluer l'importance des séquelles d'Océane. D'autres auditions vont avoir lieu pour définir les responsabilités dans cette affaire. À présent, la collégienne, déléguée de classe, se repose chez elle. La perte de vision d'un œil met fin, pour l'instant, à son rêve de devenir chirurgien. Elle se remet lentement de ses blessures, soutenue par ses proches et de nombreux habitants de la commune.

Info var-matin

A lire aussi...

Retour aux news...

 

801 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci