Get Adobe Flash player

Lors du dernier conseil municipal, l'opposition ( - Duval - ) a parlé d'une même voix afin de faire annuler la délibération sur les tarifs des locations des salles municipales pour les partis politiques, les associations, les particuliers de . Gilbert Perugini, maire de a fait marche arrière, bien qu'il dispose de la majorité. L'étude de cette réaction, plutôt inhabituelle sera prochainement commentée dans notre webrevue trimestrielle n°2 (parution vers le 20 septembre prochain).

Plus important, mais pratiquement passé inaperçu : l’installation d’un troisième four sur le crématorium de Cuers, donc une troisième cheminée, donc encore plus de pollution pour les rivérains. Mais personne, aucun responsable s'en inquiète mis à part le groupe d'opposition Raybaud/Daumas qui a voté contre ce projet. Celui-ci a malheureusement obtenu les voix de la majorité du conseil appuyé par les groupes d'opposition Cabri & Duval.

Rappelons pour mémoire, que Gilbert Pérugini n'est pas l'instigateur de de ce projet. Gérad Cabri, alors Maire de cuers, avait lancé une consultation en octobre 2007 en vue de permettre l’installation d’un troisième four sur le crématorium de Cuers.

(pour le groupe socialiste), plutôt........

véhément sur ce sujet, réclame tout simplement que soit fait application du Code Général des Collectivités Territoriales (Art. L 2223-40) qui précise que ce n’est qu’après avoir obtenu l’autorisation préfectorale que le Conseil municipal peut délibérer sur une extension de crématorium. Le préfet ne délivre cette autorisation qu’après ENQUETE PUBLIQUE et avis de la Commission départementale compétente en matière d’environnement, de risques sanitaires et technologiques.

Gilbert Perugini, qui a demandé un huit clos sur ce sujet, a entériné le projet lors de ce dernier conseil municipal avec l'aval des groupes d'opposition Cabri et Duval.

UNE QUESTION RESTE EN SUSPEND : Les élus cuersois, présents et passés ne s'inquiètent-ils pas des incommodités et de la dangereuse pollution que suscitent ces installations aux riverains ? Il serait temps que les cuersois prennent leur destin en main, surtout lorsqu'il s'agit de leur propre santé et de la durée de leur espérance de vie (surtout pour les riverains).

Par suite de la non obligation législative de présence de filtres adaptés, les crématoriums français "sans filtre", dont le crématorium de Cuers, sont responsables de 30 % de la pollution mercurielle gazeuse, substance cancérogène, mutagène et reprotoxique (toxique pour la reproduction).
Autres métaux lourds concernés : le plomb et le cadmium (Rapport d'information n° 261, les effets des métaux lourds sur l'environnement et la santé. Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et techniques déposé le 5 avril 2001).

Les cendres cinéraires (résidu des 25 % de calcium du corps humain) sont recueillies dans un "cendrier" après avoir été broyées puis tamisées. Le cendrier est fermé par soudage puis placé dans une urne. Des imbrûlés sont soit collectés (or des prothèses dentaires, métal des orthèses ou prothèses articulaires), soit évacués sous forme de poussière ou gazeuse ce qui est le cas lors de la sublimation du mercure contenu dans les amalgames dentaires. Afin de lutter contre cette grave pollution, la Norvège a interdit en janvier 2008 l'emploi des amalgames dentaires au mercure.

Lors d'une crémation, les produits formolés employés pour une conservation chimique du corps (thanatopraxie, soins de conservation, etc.) produisent de la dioxine.
La dioxine peut être à l'origine d'atteintes cutanées, d'altérations de la fonction hépatique, des systèmes immunitaires, nerveux et endocriniens et de la fonction de reproduction.
La France, contrairement à bien d'autres pays européens, n'interdit pas ces injections lors d'une cérémonie d'obsèques avec crémation.

Pierre Bégliomini

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1237 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci